Le traitement de l'étanchéité à l'air

11 réponses à ce sujet

Maxime de Montessus
le 09/12/2011
L'étanchéité à l'air est une problématique nouvelle pour le monde du bâtiment, le label BBC Effinergie puis la RT 2012 imposent des objectifs de résultats mesurés et non plus des objectifs de moyens. Le traitement de l'étanchéité a l'air nécessite une conception efficace en amont, une mise en oeuvre soignée ainsi q'un suivi rigoureux des éléments réputés fuyards (Coffre de volet roulant, porte fenêtres, appareillages électriques, liaisons parois verticales et parois horizontales...). Tout l'enjeux est de d'éviter de devoir revenir sur l’enveloppe du bâti une fois les travaux finis. En effet les coûts de travaux correctifs sont de plus en plus importants, difficiles à réaliser et pour une efficacité moindre à mesure que les travaux sont avancés. Il faut donc anticiper au maximum! Trois axes à mettre en place pour une mesure finale réglementaire optimal: 1) Il important de sensibiliser toutes les entreprises aux exigences du traitement de l'étanchéité à l'air. Pour cela des entreprises certifiées "Mesureurs perméabilité à l'air" par Qualibat proposent des formations adaptées aux choix constructifs du chantier et donnent des conseilles ciblés aux corps d’état concernés (maçonnerie, charpente, menuiserie, électricité, plomberie…). Les formations sont données directement sur le chantier avec des plans détaillés explicitant les matériaux et méthodes utilisées. 2) Les habitudes on la vie dure, le travail des corps d'état nécessite un suivi transversal de l’exécution par une personne compétente pour s'assurer de la bonne application des conseilles donnés lors de la formation. 3) Enfin, prévoir des tests intermédiaires est primordiale. Ces tests permettent de se situer par rapport à l’objectif final d’étanchéité et de corriger le plus rapidement possible les défauts de mise en œuvre. Sources : http://mesure-infiltrometrie.blogspot.com/
Répondre
Les réponses à Maxime de Montessus
Thomas Hutin
le 27/03/2012
pour bien comprendre les enjeux et les conditions de mise en œuvre sur le terrain, voir ces films pédagogiques réalisés par les Régions, l'Ademe et les organisations professionnelles : http://www.energivie.info/fr/film-etancheite-a-lair-des-batiments/
Répondre
regis OUDOT
le 27/08/2012
il y a beaucoup plus simple messieurs au lieu d'écouter les conneries de l ademe ou similaire qui n'y connaisse rien du tout et de mettre du scotch par là du mastic par labas voyons il y beaucoup plus simple et plus efficace vous êtes en retard de 15 ans en france ????
Répondre
Christian Rozé
le 02/09/2012
Ma réponse à Regis: Une fois que l'isolation de toutes les parois d'un logement est bonne, on s'aperçoit que la ventilation nécessaire et même vitale du logement est une source importante de déperdition de chaleur. On cherche alors à étanchéifier au maximum ces mêmes parois et à ne laisser qu'une entrée et une sortie d'air bien contrôlées. On en profite alors pour faire en sorte que le flux d'air frais entrant soit réchauffé par le flux d'air vicié sortant. Ceci s'obtient par une ventilation double flux (qui n'a d'intérêt que si l'étanchéité du logement est bonne). L'air frais peut également être réchauffé en hiver ou refroidi en été s'il provient d'un bon puits canadien. Ma question à Maxime ou autre: est-il possible d'obtenir une bonne étanchéité en rénovation ? En effet, je pense que la bonne isolation et la bonne étanchéité à l'air des logements anciens est un objectif plus pertinent que la même action dans le neuf, vu l'importance du parc ancien existant (80% du total) et compte tenu que l'amélioration des performances des systèmes de chauffage à base d'hydrocarbures ne sert (presque) à rien du fait de la croissance continue (voire exponentielle) du prix de ces hydrocarbures.
Répondre
Christian LAROCHE
le 23/09/2012
Question: Maison bloc béton et isolation extérieure en laine de roche avec bardage bois. A quels moments faut-il faire les tests intermédiaires d'étanchéité, sachant que c'est le platre qui va en grande partie assurer cette étanchéité ?
Répondre
regis OUDOT
le 28/09/2012
a mr christian roze faux la ventilation double flux si elle est bien calculée et bien mise en oeuvre n'a aucun probleme sur l'étancheité , encore une fois la mise en oeuvre et le choix et le plus important
Répondre
regis OUDOT
le 28/09/2012
en france j'ai l"impression que vous découvrer beaucoup de chose sur les batiments soyez réaliste et allez visitez nos pays scandinaves , vous allez pleurez
Répondre
Jean Marie BONNEAU
le 21/02/2013
Pour avoir un très bon rendement de la double flux il faut avoir une étanchéité a l’air la plus performante possible il ne faut pas se contenter d’être juste en dessous du 0.60 Q4 mais le plus près possible du passif ou être passif 0.60 N50. Le plâtre ou la plaque de plâtre ne peuvent assure une bonne étanchéité a l’air il faut impérativement une membrane indépendante à l’abri des percements divers.
Répondre
thierry boisseau
le 28/02/2013
je cherche à établir un CCTP "étanchéité à l'air" . Quels sont les éléments que vous pouvez me communiquer ?
Répondre
thierry boisseau
le 03/03/2013
si il y a plus simple que Regis Oudot nous le dise
Répondre
Après avoir cliqué sur "Répondre", vous serez invité à vous connecter pour que votre message soit validé.
Dans la même catégorie :
Développement durable
intérêt toiture végétalisée
par Elena Riza le 07/08/2017
10 réponses Réponse à Henrich...
par Elena Riza
le 14/09/2017
Utiliser les eaux pluviales
par Léo Martin le 27/04/2017
9 réponses Bonjour à tous, Je peux donner...
par Franck Yves GOVIN
le 01/07/2017
Maison passive : coût ou économie ?
par Michèle Léa le 25/04/2017
8 réponses nous avons développé un...
par pierre mumbach
le 22/06/2017
Une peinture bio pour une éco démarche
par Laurent Nicolas le 09/02/2017
6 réponses Réponse à Christophe de...
par Laurent Nicolas
le 23/03/2017
comparatif double vitrage avec ou sans gaz argon
par Jean D le 21/02/2017
5 réponses J'avoue que je n'avais pas songé...
par Jean D
le 16/03/2017