l'éco-construction

9 réponses à ce sujet

Prescriplus Prescriplus
le 13/01/2012
La SARL ERCT-ECO2 vous souhaite la bienvenue sur son espace Web. http://www.erct-eco2.f Notre ambition est de répondre à vos attentes : Dans la construction de vos bâtiments. Dans la rénovation. Nous vous offrons toutes nos compétences et notre savoir faire dans le plus grand respect des règles exposées ci-dessous. L’Air comme l’Eau sont des bienfaits de l’humanité. Mais c’est bien de les utiliser et de les rendre à la planète avec un minimum de CO². Pourquoi chauffe t’on l’intérieur d’une maison ? Chauffer n’est rien d’autre que l’adaptation constante aux erreurs de construction [Günter Lang, « Passiv Haus », Autriche, 1996] Car c’est dehors qu’il fait froid [Pierre Dac, humoriste et comédien français, 1950] Imaginez votre maison ... Aucun combustible nécessaire pour la chauffer, une maison avec le meilleur confort thermique qui puisse exister. Aucune installation coûteuse de chauffage ni de climatisation, une maison parfaitement tempérée l'hiver et agréablement rafraîchie l’été. Aucune pollution dans la nature, une maison qui ne rejette plus aucun polluant ... Il y a une urgence ... Nous sommes la première génération à savoir que l'héritage que nous laissons aux générations futures peut s'avérer être une colossale bombe à retardement. Alors à partir du moment où l'on a compris cela, il n'y a plus que deux attitudes possibles: S'engager, pour arrêter ce qui est encore possible de l'être. Après moi le déluge ??!! Une première étape en France : La BBC Rénovation : pour notre immense parc de constructions existantes. (Réglementations thermiques RT 2012) Les Bâtiments BBC : pour la construction neuve. (Effinergie et Minergie) Dans un deuxième temps : la maison passive. (voire même positive). En atteignant le "facteur 10" (45 kWh/m²/an, par rapport à l'existant, souvent 450 kWh/m²/an) elle me semble être une très belle idée. La suppression du chauffage permet d’éviter que l'on utilise, aussi bêtement qu'en les brûlant, les ressources fossiles (et assimilées) que nous n'avons plus pour très longtemps. Une démarche globale ... Implantation/aménagement intérieur L'implantation de la maison doit prendre en compte la course du soleil. Cela permet de réduire les besoins de chauffe de la maison en augmentant la part de chaleur solaire passive et de diminuer la puissance du matériel de chauffage. La maison est claire et agréable car elle est baignée de lumière naturelle. Maîtrise D’œuvre C'est une mission à part entière. C’est l’instrument de stratégie et de tactique du chantier. Elle optimise les coûts et évite les dérapages budgétaires. C'est donc une nécessité économique. Le maître d'œuvre intervient en tant que conseil et pilote auprès des Maîtres d’Ouvrages sur les éléments de missions telle que les études, les consultations, la réalisation et la réception du chantier. Un respect pour les générations futures ... Vis à vis de nos enfants ...... les générations futures ...... nous devons prendre nos responsabilités ...... Si nous parvenons à conserver les calories produites par notre vie quotidienne et celles qui nous sont données par la terre et le soleil, nous éviterons : Une surconsommation de combustibles fossiles. Des importations de ses produits en provenance de pays lointain, qu’on appelle l’énergie grise : c’est l’impact d’un produit sur l’environnement, de sa création jusqu’à sa disparition Des guerres. Et une augmentation du CO² dans notre atmosphère. «Devenons Acteur de notre vie !!!»
Répondre
Les réponses à Prescriplus Prescriplus
André Villeneuve
le 02/05/2012
Désolé un oubli d'information Siège social : SARL ERCT ECO2 77, Bd Richelieu 92500 Rueil Malmaison Tél : 01.41.421.421 Site web : http://www.erct-eco2.fr
Répondre
lionel thevenin
le 21/05/2012
LA CONSTRUCTION ET L’ENVIRONNEMENT, QUEL AVENIR ? Construire est un réel besoin, car depuis la nuit des temps, chacun a besoin d’un toit pour sa famille, ses enfants, qui devenus grands et indépendants, à leur tour s’émancipent en quittant le foyer parental pour perpétuer ce cycle sans fin… Cependant, avec une population mondiale actuelle de 7 milliards d’individus, et bientôt 15, le problème réside dans le choix des matériaux de nos constructions… Choix, il faut le reconnaitre restreint par l’offre sur le marché, et par les coûts de tel ou tel autre matériau. Aussi, le problème qui se pose réellement aujourd’hui et s’amplifiera demain, c’est l’origine de ces matériaux. Pour la plupart, ils sont d’origine minérale et les ressources minérales de notre petite planète sont loin d’être illimitée. Déjà, pour le béton (matériau le plus vendu sur la planète) se pose le problème d’approvisionnement du sable, le sable me direz-vous, est l’une des matières la plus présente sur notre planète, alors ?!... Alors le problème réside dans l’extraction tout azimut… Devons-nous pour cet approvisionnement accepter la destruction de tous les écosystèmes des fonds des mers, de voir nos rives s’effondrer,… Combien de régions dévastées écologiquement pour assurer l’extraction de cette matière indispensable ? Nous pourrions parler également de nombreux autres minéraux extraits partout dans le monde avec plus ou (surtout) moins de respect pour l’environnement et pour les populations locales… Notre planète a ainsi perdu, sur ces seules 30 dernières années plus de 30 % de ses ressources, et quand il n’y en aura plus ?... L’émergence de la Chine et de l’Inde, avec une volonté de vivre à l’ « occidentale », ne pourra qu’accentuer la demande… Le second problème, mis en évidence mondialement (KYOTO, COPENHAGUE, Grenelle…) est le changement climatique dû à l’effet de serre (stockage du CO² dans l’atmosphère pour faire simple), là encore la plupart des matériaux sont fortement contributeurs à l’effet de serre, que ce soit par leur mode de fabrication (comme pour la brique qui nécessite d’être cuites à de très hautes températures dans des fours) ou que ce soit par leur transport (certains matériaux viennent du bout du monde…). Si nous nous projetons dans l’avenir, la rareté et le coût écologique des matériaux entraineront dans un premier temps une augmentation des prix, puis à moyen terme, nous serons dans l’impasse… Le défi du 21ème siècle est là : préserver nos possibilités de consommer, construire, manger… en ne sciant pas la branche sur laquelle nous sommes assis, notre planète, notre environnement. Seule l’innovation pourra permettre de répondre à ce défi, mais également la vigilance et la volonté de tous. Certains bénéficiant pleinement de la situation actuelle pourraient être tentés d’empêcher, de camoufler, de discréditer, de réduire l’émergence d’innovation permettant des solutions durables et d’avenir… D’autres, enfermés dans leurs habitudes et ne voulant pas se remettre en cause ou tout simplement s’embêter à changer pourraient rendre difficile la standardisation des évolutions apportée par l’innovation. Certains diront « rien n’arrête le progrès », est-ce vrai ? Pourquoi roulons-nous toujours dans des véhicules alimentées par une énergie fossile de plus en plus chère et de plus en plus rare ?
Répondre
Antoine ADIN.
le 12/09/2012
Parfaitelment d'accord;
Répondre
lionel thevenin
le 03/10/2012
Bonjour, WBLOCK sera présent à ENERGAÏA salon de l'éco-construction à Montpellier du 5 au 7 décembre... WBLOCK est un nouveau matériau à 90 % à base de bois, totalement écologique et économique. Ses performances techniques ont séduit nombreux grands opérateurs, on peut noter entre autres le stockage du CO² (100 m² bâti = 3 Tonnes de CO² stockées), coupe-feu 3 heures, la facilité de mise en oeuvre (pas de formation, à la portée de tous...), Le Ru de 4,66 sur 20 cm d'épaisseur... + d'infos sur wblockfrance.fr A bientôt...
Répondre
jean marc porche
le 13/10/2012
Bonjour Notre société UCD développe des procédés concurrents aux solutions WBLOCK de type coffrage polystyrène. Effectivement l'innovation est toujours difficile dans notre non pays de france ou les lois des assureurs bloque le système. Le plan Grenelle, OSEO, l'ADEM et le CSTB ont signé en juin la constitution de plateforme de l'innovation, lieu dans lesquels les techniques et matériaux innovant pourront se montrer et démontrer leur performances et fiabilité. Celle concernant les eco matèriaux est encadrée par le CODEM PICARDIE. Sans doute aurions nous tous, créateurs, industriels, prescripteurs et utilisateur un intérêt direct à voir prospérer cette initiative. Voir www.codempicardie.com
Répondre
Bernard BRUNO
le 02/11/2012
Bien entendu , d'accord avec vous tous . Une démarche possible : la simplicité ! Ci-dessous notre contribution à l'économie de "matière" . Performance , qualité , design , prix sont au rendez-vous bernard.bruno@greenwindow.info PS : le format convient-il ?
Répondre
lionel thevenin
le 12/02/2013
Bonjour, Juste pour répondre à j-M. Porche UDC, WBLOCK est à base de bois. le W étant pour Wood (Bois), à ne pas confondre avec les procédés de coffrage polystyrène qui n'ont rien à voir...En effet, WBlock est un parpaing donc encore différent de la construction par coffrage. Enfin, il n'y a aucun matériau gouttant où dégageant des fumées toxiques tel que le polystyrène dans la composition de WBLOCK. Il est coupe feu 3h (et bientôt 5). WBLOCK development est au CODEM PICARDIE depuis plusieurs années dans le cadre du développement de nos produits. Bien cordialement.
Répondre
Jacques DANET
le 28/03/2013
Bonjour, il ne faut pas tout noircir et demander toujours plus de réglementations qui ne pourront être appliquées correctement, et contre productif. C'est à nous d'influencer le comportement de chacun dans sa vie quotidienne. La RT2012 est déjà obsolète, nous nous devons d'avancer plus loin et de réfléchir et d'agir pour la construction autonome; aussi bien dans le bâtiment que l'industrie automobile. Nous attendrons 2020 pour agir ? L'énergie solaire ne doit pas être seulement une solution que l'on adopte à coup de subventions. La démarche doit être naturelle. L'autonomie en matière d'énergie dans la construction incitera chacun de nous à prendre conscience de "son" environnement et de promouvoir la démarche.
Répondre
Sébastien DAVID
le 20/05/2013
Bonjour, en tant que conseiller en ENR spécialisé en photovoltaïque, je constate aujourd'hui que les constructeurs ne se préoccupent pas des enjeux et des avantages proposés par le photovoltaïque. Création de partenariat impossible, ne veulent aucune informations. Pourtant ses solutions permettent en plus d'apporter une image verte de la société, de pouvoir faire bénéficier à leurs clients un moyen économique efficace, et l'obtention plus facile de leurs prêts.
Répondre
Après avoir cliqué sur "Répondre", vous serez invité à vous connecter pour que votre message soit validé.
Dans la même catégorie :
Travaux, gros oeuvre et maçonnerie
Quel isolant pour rénover une ferme ?
par Laurent V le 01/08/2017
13 réponses Réponse à michel...
par Laurent Nicolas
le 22/09/2017
Conseils pour mur de soutènement en pierre
par Michèle Léa le 25/07/2017
10 réponses Juste un petit passage pour annoncer...
par Michèle Léa
le 22/09/2017
gouttière en limite de propriété
par René Moreau le 09/08/2017
8 réponses Réponse à René...
par Jacq DERO
le 24/09/2017
Panne sablière abîmée : quelles solutions ?
par Julie M. le 24/04/2017
5 réponses Bonjour à tous, Je reviens vers...
par Julie M.
le 12/05/2017
Le temps de séchage d'un linteau
par Laurent V le 02/05/2017
5 réponses Réponse à Georges PAGE Ah...
par Laurent V
le 01/06/2017