> Guides conseils > Aménagements PMR > les rampes pour handicapes

LES RAMPES POUR HANDICAPES

Depuis le 1er janvier 2015, tous les ERP ou Etablissements recevant du public doivent être accessibles aux personnes à mobilité réduite. Cette obligation implique un certain nombre d’aménagements pour permettre une accessibilité aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur du bâtiment. Au niveau des aménagements extérieurs, une entrée de plain-pied reste la norme. Toutefois, lorsqu’elle n’est pas possible et qu’une dénivellation ne peut être évitée, une rampe d’accès doit être installée mais celle-ci est tenue de respecter des normes précises quant à sa longueur, sa hauteur, la pente pratiquée et l’installation de paliers et de garde-corps. En effet, trop longue, trop pentue ou sans garde-corps, une rampe d’accès peut à l’usage se révéler dangereuse.

 

Les rampes peuvent être de différentes sortes en fonction de la configuration des lieux : rampes simples, rampes doubles, rampes avec paliers de repos horizontaux, rampes avec garde-corps, plateforme à plan incliné, rampe à tiroir, etc. On distingue cependant deux grandes catégories de rampes d’accès : les rampes fixes et les rampes amovibles.

 

Les rampes d’accès fixes

Les rampes d’accès fixes ou permanentes peuvent être intégrées dans la construction. Elles sont à ce moment-là en béton ou maçonnées. Elles peuvent également être posées et fixées à la construction de façon permanente. Dans ce cas, elles sont le plus souvent en bois ou en métal. Dans le cadre d’une rénovation, la deuxième solution est la plus simple à mettre en œuvre.

Dans une telle situation, la rampe peut empiéter sur le domaine public.

 

Les rampes amovibles

Si la rampe permanente est la règle générale, dans certains cas, il est possible d’y déroger en installant une rampe amovible.

Par ailleurs, depuis le 1er janvier 2015, en vertu de l’arrêté du 8 décembre 2014, il existe des situations pour lesquelles le recours à une rampe amovible ne relève pas d’une dérogation. C’est le cas lorsque ces rampes amovibles répondent aux critères de l’arrêté et disposent :

- d’une pente jusqu’à 10 % et d’une longueur inférieure ou égale à 2 m ;

- d’une pente jusqu’à 12 % et d’une longueur inférieure ou égale à 0,50 m.

 

Deux types de rampes amovibles peuvent être utilisés :

  • Les rampes automatiques, qui se déploient et se rétractent par une commande électrique ;
  • Les rampes manuelles, qui sont simplement posées par du personnel.

 

Par ailleurs, les rampes amovibles doivent être équipées d’un système d’avertissement, par exemple une sonnette, pour permettre aux personnes à mobilité réduite de pouvoir signaler leur présence afin que la rampe soit mise en place par le personnel de l’établissement.

 

Quelle pente pour les rampes d’accès ?

Les rampes d’accès doivent impérativement être installées avec une pente maximum de 5% pour des raisons de sécurité.

Toutefois dans certains cas, des pentes plus importantes peuvent être tolérées. C’est le cas lorsque la longueur de la rampe est inférieure à 2 mètres : la pente peut alors atteindre jusqu’à 8%. Si la longueur de la rampe est inférieure à 0,5 mètre, la pente peut à titre exceptionnel atteindre 12%.

Si dans le neuf ces dimensions sont obligatoires, des tolérances existent dans les ERP existants en cas de contraintes liées à la configuration du bâtiment.

 

Par ailleurs, pour toutes les rampes dont la pente est comprise entre 4 et 5%, il est nécessaire de prévoir des paliers de repos horizontaux d’une longueur d’au moins 1,40 mètre :

-tous les 10 mètres,

-en haut et en bas de chaque plan incliné,

-devant toutes les portes,

-à l’intérieur de chaque sas,

-en cas de changement de direction supérieur à 45°.

Quelle longueur pour la rampe d’accès ?

La longueur de la rampe d’accès dépend de la hauteur à franchir. La pente ne pouvant excéder 5, 8 ou 10% selon les cas, la longueur de la rampe est égale à la hauteur de l’obstacle divisée par le pourcentage de pente autorisé :

Hauteur franchissable = 40 cm

Pente = 5%

Longueur = 40 /5% = 800 cm, soit 8 mètres.

 

Caractéristiques des rampes d’accès.

Les rampes d’accès sont installées pour permettra l’accès aux personnes à mobilité réduite. Elles ne doivent donc pas se révéler dangereuses à utiliser. Différents critères doivent être respectés pour que ces rampes d’accès restent sans danger pour les utilisateurs.

 

Les rampes d’accès doivent :

  • être suffisamment larges pour laisser passer une personne en fauteuil roulant ;
  • disposer d’une bonne stabilité pour assurer la sécurité des usagers ;
  • être solides en supportant au maximum 300 kg ;
  • pouvoir être visibles, en arborant des couleurs contrastées ;
  • posséder un revêtement antidérapant.

 

Par ailleurs, si la hauteur de la rampe d’accès ou hauteur d’obstacle est supérieure ou égale à 40 cm, des protections doivent être installées pour éviter les chutes :

  • un garde-corps,
  • une main courante d’une hauteur de 0,80 à 1 m sur toute la longueur de la rampe,
  • des bordures chasse-roue.

 

Inox-Galva
Inox-Galva
Par POUJOULAT
Les conduits de cheminée polycombustibles isolés Inox-Galva...
Volet Kanisse
Volet Kanisse
Par KAWNEER
Le Volet KANISSE est une version de volet...
Sikatop 132F
Sikatop 132F
Par SIKA FRANCE
Le Sikatop 132F se présente sous forme d'un kit...

Installation d’une rampe d’accès

Au delà de la rampe d’accès elle-même, il est nécessaire de prévoir un espace de manœuvre en haut et en bas de celle-ci afin de permettre aux personnes à mobilité réduite de pouvoir se placer correctement. La largeur de cet espace est de 140 cm au moins ; sa longueur dépend de celle de la porte. Si cette dernière s’ouvre vers l’extérieur, il est nécessaire de prévoir un espace supplémentaire.

Lorsque l‘installation de la rampe d’accès nécessite une emprise sur la voie publique, une demande d’autorisation préalable doit être faite auprès de la mairie. L’emprise doit dans tous les cas laisser un passage libre de 1,2 mètre au moins sur la voie publique.

 

Quel prix pour une rampe d’accès ?

La fourchette de prix diffère selon que la rampe d’accès installée est fixe ou amovible.

 

Rampe d'accès fixe

Le prix d’une rampe d’accès fixe dépend principalement des matériaux choisis pour sa construction. En béton armé, ce qui reste le cas le plus fréquent, une rampe intégrée d’une longueur moyenne de 10 mètres se situe dans une fourchette de prix entre 4000 et 5000 euros en moyenne.

Si la rampe installée est en métal, elle revient entre 2000 et 3000 euros pour la même longueur, pose incluse.

 

Rampe amovible

La rampe amovible la moins chère reste la rampe manuelle dont le coût se situe entre 500 et 1000 euros pour une courte longueur de 2 mètres environ, selon que le matériau choisi est le bois ou l’aluminium.

Les rampes automatiques sont plus onéreuses, entre 6000 et 10 000 euros selon la longueur souhaitée.

 

 

Avec la large gamme d’équipements proposée par les meilleurs fabricants de solutions professionnelles, vous pouvez faire le choix de rampes amovibles de qualité comme de matériaux fiables et performants pour intégrer ou installer des rampes d’accès fixes dans vos différents projets et chantiers, dans le neuf comme en rénovation.

Balustrades classiques Weser
Balustrades classiques Weser
Par WESER
L'authenticité est le maître mot de cette gamme...
Monopole n°1 Huguenot
Monopole n°1 Huguenot
Par IMERYS TOITURE
Produite sur le site de Wardrecques dans...
Dualis condensation
Dualis condensation
Par POUJOULAT
Les conduits Dualis Condensation sont adaptés aux chaudières gaz ou...
Partenaires