1ère question :

par Michel Bonneau il y a 5 ans
28 réponses à ce sujet
Lancer un nouveau sujet
Publié : il y a 5 ans
Qu'avez-vous donc trouvé à BATI.Actu ?
Publié : il y a 5 ans
réponse à ta question : pour l'instant pas grand chose mais il y a du potentiel.

Concernant le groupe "architectes" j'aimerai savoir si quelqu'un a une idée pour contrecarrer les modes opératoires des administrations qui paralysent la délivrance de permis de construire: demandes de pièces complémentaires bidon, redemande de pièces après remise des premières, demandes de façades "en couleurs" ou inversement "en noir et blanc" puisque dans un cas ou dans l'autre, "on ne lit pas bien"!!! De plus l'attitude de certains confrères architectes conseils de mairies devient plus "fonctionnaire" (au sens péjoratif) que celle des fonctionnaires eux-mêmes. Notre cabinet n'est ni star ni crève-la-faim mais ayant de nombreuses réalisations de qualité à notre actif nous supportons mal cette attitude de donneurs de leçons de la part de ces confrères dont certains se réfugient dans l'administration faute de commande privée.
Bonne lecture
Publié : il y a 5 ans
Salut a vous chers confrères, consœurs!
J'ai fais le choix a une époque de travailler en collectivité pour faciliter le travail des maîtres d'ouvrage et leurs maîtres d'oeuvre et cela marchait bien... comme je le dis toujours l'administration ne peut exiger plus que ce que prévoit la loi... même si manque de bol un retour en arrière dans la reforme du SPANC et des demandes toujours plus importantes des délais lorsque la collectivité sollicite une commission départementale etc... ce qui est souvent le cas...
Il faudrait que nos maîtres d'ouvrages nous donnent pouvoir pour ester en justice et cela nous permettrait de saisir le Tribunal administratif pour excès de pouvoir des collectivités et peut être que les choses pourraient redevenir "normales" Ce serait une mission pour l'ordre ça non ???
@+ tard.
Publié : il y a 5 ans
Oui d'accord c'est affligeant et fatiguant. Il faut que tout cela change mais quand
Qui aura le courage de dénoncer ce système onéreux et humiliant pour nous
Publié : il y a 5 ans
Bonjour à tous.
Pour ma "1ère question" : Franck Mirailles, Benilde Dalleau et Christophe Perret, il semble que vous n'apparteniez qu'à ce groupe ci ; ça ne fait pas une grande expérience de BATI.Actu. Pour ma part, les contacts, nombreux, sont ceux exclusivement qui cherchent un job ; mais les groupes que j'ai créés m'ont permis de trouver une réponse à la plupart des questions que je me posais, grâce à l'intervention à chaque fois d'un spécialiste ( charpentier, peintre...). Avec le présent groupe "Architectes", j'espère avoir créé une sorte de blog qui serait un complément de MAF.COM et traiterait de toutes les préoccupation des archis du moment.
En ce qui concerne les délais d'instruction des PC, je m'aperçois depuis un moment qu'assez généralement, s/ toute la France, l'administration nous crée des problèmes insurmontables. Moi, depuis 1981 que j'exerce, j'ai toujours eu à faire face aux délais maximums. Il y a eu le temps d'un architecte conseiller ( CAUE ) que mon style choquait. Puis ce fut la faute de l'informatique ; en fait, c'était un problème concomitant de compression du personnel de la DDE. J'ai cru comprendre que les innombrables demandes de pièces complémentaires étaient pour eux un moyen de se donner du champ. Une chose est certaine : nos dossiers d'architectes doivent être parfait ; rien ne nous est pardonné ! alors que dans le même temps, les Demandes des particuliers ou des constructeurs de M.I. sont traitées avec beaucoup trop d'indulgence ; les torchons et autres brouillons, les perspectives fausses et grossières sont acceptées alors qu'ils auraient dû bénéficier de l'intervention d'un homme de l'art. Maintenant, c'est une directrice des services d'urbanisme d'une commune qui exige de la couleur pour l'insertion dans le site.
D'une façon générale, l'administration outrepasse ses droits. L'architecte conseiller aussi, qui ne devrait s'occuper que des dossiers sans architectes.
Avez-vous pensé à vous plaindre, quand vous étiez sûr de votre fait, à votre syndicat ? L'UNSFA se charge alors d'intervenir.
A +
Publié : il y a 5 ans
Je tempête à chaque fois contre ce logiciel de traitement de texte qui ne tient pas compte des retours à la ligne. Excusez le pavé !
Publié : il y a 5 ans
J'arrive ici... bonjour. Concernant les tracasseries administratives exagérées de l'administration, je me rappelle qu'il y a une quinzaine d'année environ (?) à Toulouse, il devenait quasiment impossible d'obtenir un PC dans un délai "normal". Un groupe d'architectes (dont je ne faisais pas partie hélas, j'exerçais alors dans les Pyrénées) a décidé d'un bras de fer avec la Mairie : si les PC ne sont pas obtenus rapidement, ils attaquaient tous les PC déposés par la Mairie (et il y en a beaucoup). Résultat : changement à 180° de la Mairie, ABF ou pas. J'ai déposé un PC : obtenu en 15 jours ! (au lieu de 6 à 10 mois avant).
Il ne faut pas de faire d'illusion, le rapport de force est essentiel dans toute discussion et toute revendication... EDF ou RATP obtiennent beaucoup d'avantages car, sinon, ils coupent le courant ou arrêtent les trains.
Publié : il y a 5 ans
courageux groupes
Publié : il y a 5 ans
c'est la premiére fois que je participe dans un groupe de discution sur internet.
Publié : il y a 5 ans
Bienvenue à toi, Abdelhak. Je m'aperçois que tu n'es pas architecte, mais électricien. N'hésite pas tout de même à poser à la communauté des architectes les questions qui te turlupinent, quant à l'exercice de la profession, par exemple. Nous y répondrons avec plaisir.
Publié : il y a 5 ans
ATTENTION. Pour plus de clarté, n'hésitez pas à CREER votre propre DISCUSSION, si la question ne cadre pas avec la discussion actuelle : PREMIERE QUESTION - Qu'avez-vous donc trouvé à BATI.Actu ?...
Publié : il y a 5 ans
En fait j'ai le sentiment d'être seul devant l'administration. Je pense qu'il faut une réforme en profondeur de la formation des ABF, insupportables d'ignorance du métier, ou bien "privatiser le PC, c'est à dire le supprimer en qque sorte. Après, libre aux tiers de l'attaquer, pour peu qu'il ne soit pas conforme. Aller voir aussi comment cela se passe ds les autres pays, aux USA p.e., la qualité archi est beaucoup moins rare qu'en france
Publié : il y a 5 ans
ENTRE LE MARTEAU ET L'ENCLUME. L'architecte doit se battre pour qu'un projet arrive a terme, sans qu'on se pose la question de savoir s'il gagne sa vie entre temps....
Publié : il y a 5 ans
Bonjour Michel et Bonjour à tous. Pour répondre à Michel et pour vous donner des pistes de réflexion, voici une modeste contribution:
Chercheur avant tout, j'étudie la migration des flux thermiques dans les murs et , j'aimerais vous faire part de nos expériences et constatations. Multiplier les épaisseurs ne sert absolument a rien, si ce n'est qu'à augmenter le coût de la construction. Aujourd'hui on utilise une formule de calcul inexacte, à savoir R=épaisseur en m / lambda. si elle est vraie dans une situation et conditions déterminées, à savoir épaisseur 100mm pour un delta thermique 0° / +20° hors les tests réalisés démontrent que le lambda perd de son efficacité si l'on augmente l'épaisseur en additionnant 2 R de 3 on obtiendra pas 6 mais plutôt 4.8 et c... d'autre part les différent isolants ne réagissent pas pareil au chaud, froid et froid extrême. Si l'on associe des isolants de masse de même famille ex fibreux entre eux il ne se passe pas grand chose, par contre un fibreux et un extrudé font "meilleur ménage". Les "OUBLIES" aujourd'hui on ne valide que l'isolation de masse, hors il existe d'autres solutions: les rupteurs thermiques et l'émissivité. Les rupteurs thermiques sont une lame d'air étanche ( exemple le double ou triple vitrage) il y a plein de moyens pour y arriver de façon économique. L'émissivité: Chaque matériau a un coefficient d'émissivité connu. au plus le coefficient d'émissivité est proche de 1 au plus celui-ci a des capacités a absorber et redistribuer les calories ou frigories, au plus le coefficient d'émissivité est proche de 0 au plus le matériau a des capacités a rejeter les calories ou frigories agissant ainsi comme un" Bouclier thermique". deux exemples: une dalle de béton peinte en noir mat coef: 096 cela veut dire que ce matériau absorbe et retransmet 96% des calories et frigories environnantes et en rejette 4% a contrario, une simple feuille d'aluminium ménager a un coef de 0.05 ce qui veut dire qu'elle rejette 95% des calories et frigories environnantes et en absorbe 5%. en jouant sur les deux extrêmes on obtient de fabuleux résultats et très économiques L'idéal: associer dans un complexe de mur les 3 technologies ( masse, rupteurs et émissivité) Je reste a votre disposition pour en débattre en espérant vous avoir donné des pistes de réflexion. le but étant de faire avancer les choses Mon site Web www.innobsys.com Bien cordialement Patrick
Publié : il y a 4 ans
Financement sérieux et rapide aux particuliers sans exigence de plusieurs
documents comme le font les banques de la place.
Je pourrai vous accorder des prêts d'un montant compris entre 5000€ à
800.000€ avec un court taux d'interêt de 2% remboursable sur une durée de
10 années maximum. L'obtention des prêts se fait sous un délai de 24 à 72
heures selon votre demande.
Merci de bien vouloir m'adresser un mail pour plus de renseignements :
louptricot@gmail.com
Publié : il y a 4 ans
Et si nous conjuguons nos savoir ?
Publié : il y a 4 ans
Merci à Patrick Denieul concernant sa réflexion sur la migration des flux thermiques dans la matière qui devrait nous permettre de répondre aux nouvelles RT.
Je suis en accord avec l'exemple cité du doublement des épaisseurs, le résultat n'est pas égal à 2 fois la valeur initiale. Dans la construction nous sommes souvent confronté à ce genre de problème par exemple avec les aciers.
Pour moi, l'isolation thermique est un des points les plus importants dans la construction actuelle associé à une régulation de la ventilation.
Publié : il y a 4 ans
Spécialiste de la rénovation et des extensions de maisons individuelles, je suis heureux d'apprendre que la RT 2012 admet le chauffage des locaux au moyen de corps de chauffe tel que convecteurs ou radiants. Les installations rayonnantes, planchers et autres savèrent parfois difficile à mettre en oeuvre dans l'existant pour des quetions de coùt et des contraintes techniques afférentes.
Publié : il y a 4 ans
Bonjour,
nous sommes à la recherche d'architectes, pour nos produits... EXCLUSIF EN FRANCE
visitez notre site www.tmcreadesign.com
Publié : il y a 4 ans
Nous sommes à la recherche des porteurs de projets rentables qui ont une bonne gestion des fonds et dont leurs

projets demandent un financement à long,court et moyen terme.
Nous sommes disponible à investir financièrement et matériellement dans la réalisation de leurs projets.
Notre capacité de financement est à hauteur de 50 millions d'euros.
Merci de nous contacter si vous êtes porteur de projet.

Email: invest.europe.partners@gmail.com
Publié : il y a 4 ans
Bonjour à toutes et à tous,
je suis porteur de projet pour un éco hameau intragénérationnel et aussi pour handicapé. Nous sommes pour l'instant cinq familles, nous sommes ouvert pour recevoir d'autres familles.
Le projet: : être en parfaite autonomie énergétique avoir le moins d'impact carbone, valoriser le voisinage, les espaces communs (chaufferie, buanderie, atelier)
Le mode de construction bois paille technique GREB.
Si le projet vous intéresse nous pouvons en parlé.
A bientôt
Répondre à ce sujet
1ère question :
Menu
×