A EnerJ-meeting, J. Denormandie lance l'idée d'un label d'Etat pour la RE2020

par BATIACTU il y a 1 an
ANNONCE. Le ministre de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, a profité d'EnerJ-meeting pour annoncer le début d'une réflexion sur un "label d'État" qui viendrait "prolonger" la réglementation environnementale 2020.
Lire l'article sur Batiactu
10 réponses à ce sujet
Publié : il y a 1 an
Bref du blabla ???.
Publié : il y a 1 an
Oui mais peut-être que en même temps blablablala…..

J'ai rien compris à ce charabia ! il est grand temps que les choses deviennent simple à expliquer et à comprendre. Quand je suis en face de mes clients, la seule question qu'ils ont besoin de savoir c'est combien ça va leur couter à court ou long terme.

On pourrait gagner du temps en faisant comme les belges qui sont passé au Passivhaus sur la région de Bruxelles, là on moins on sait que ça fonctionne, les produits existent et les professionnels peuvent facilement se former.
Publié : il y a 1 an
Si c'est pour faire un label qui fera plaisir aux gros lobbies et prônera les solutions des gros lobbies. je me souviens d'une époque où, par exemple, le label promotelec qui permettait de toucher des aides, ne validait as les dossiers pour lesquels l'isolation n'était pas acermi (laine chanvre, entre autres). Donc, si ce n'est pas la performance qui compte, mais le fait d'être capable de payer des organismes, ce sera encore un label pipé.
Publié : il y a 1 an
Si c'est un label basé sur des faits objectifs, pourquoi pas ?
Est ce qu'un poêle sera enfin reconnu comme étant capable de chauffer à lui seul, une maison ? Est ce que le solaire passif sera enfin reconnu comme étant un système de chauffage ? Ou est ce qu'il y aura encore des solutions laissées pour compte ?
Publié : il y a 1 an
@M BRARD :
D'accord avec vous.
L'idéal serait que les pays se regroupent pour échanger les bonnes pratiques et profitent chacun des avancés des autres, il se réunirait pour en parler et ferait des lois communes....
On pourrait appeler ça l'union européenne par exemple, j'espère qu'on y viendra un jour !
Publié : il y a 1 an
La branlette continue de plus belle....
Publié : il y a 1 an
C'est cela ! "...label branlette..." mais en même temps, ou après cela, vous verrez que l'on y viendra au bâtiment passif, sans usine à machins, avec un peu de bon sens mutualisé en se persuadant que le KWh le moins cher et le moins polluant est celui que l'on ne consomme pas .
Encore un petit effort pour parfaire les enveloppes physiques et ménager les enveloppes budgétaires de nos bâtiments, sans lobbies de tout poêle.
Courage et persévérance...
Claude Andrieu.
Publié : il y a 1 an
J'ajouterai Que pour obtenir une maison qui bénéficie de bons apports solaires gratuits il faudrait revoir complètement l'urbanisme des constructions
Publié : il y a 1 an
Oui , par exemple en arrêtant d'empiler les m2, "pompes à fric" qui privent tous les voisins de soleil ...
Publié : il y a 1 an
Oh ! Claude et Christian ... Que je suis d'accord avec vous. Et faire du solaire passif devient difficile. En fait les règles d'urbanisme s'en foutent. J'ai même été emmerdé sur un projet récemment parce que je positionnait une maison en travers de la parcelle pour recevoir correctement des apports. L'architecte conseil de la ville avait du mal à comprendre pourquoi je n'alignais pas comme les autres. Et quand on voit que les 17% de baies de la RT2012 ne sont même pas assortis d'une obligation pour une grande part d'orientation sud !!! Cela laisse rêveur sur la capacité de nos décideurs à faire de la bonne réglementation. Dans des lotissements récents, on voit couramment des verrières plein nord !!! Et on voit des soit disant "éco-quartiers" avec des parcelles mal conçues, obligeant à être mal orienté et avec des ombres portées colossales. Tout en ayant un règlement invitant au bioclimatique ... Tout cela parce que les urbanistes et les élus n'y comprennent rien.
Répondre à ce sujet
A EnerJ-meeting, J. Denormandie lance l'idée d'un label d'Etat pour la RE2020
Menu
×