Abaissement de la surface plancher : la ministre de la Culture promet un décret - Batiactu

par BATIACTU il y a 6 ans
Lors de la cérémonie de la remise de l'Equerre d'argent, qui s'est déroulée mardi 21 janvier, la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a annoncé que "l'abaissement du seuil d'intervention ferait l'objet d'un très prochain décret ". Néanmoins, rien de plus n'a filtré.
Lire l'article sur Batiactu
37 réponses à ce sujet
Publié : il y a 6 ans
encore un pas pour augmenter le prix de la construction. Ce gouvernement doit partir
Publié : il y a 6 ans
normes en permanence rendues plus contraignantes malgré les discours du président qui prétend le contraire!!!

Pauvres architectes, incapable de se défendre seuls et de gagner leur "beefsteack" sur leur travail...Quand il faut compter sur des lois pour avoir du travail, il faut peut être se poser la question sur la pertinance du service (rapport prix/service, collusion fréquente avec les entreprises au détrimant du client...) Il faudrait peut être travailler à l'image des architectes pour que leur intervention ne soit plus obligatoire mais souhaitée par les constructeurs!
Publié : il y a 6 ans
Sylvie Philibert Architecte.

Les 150m² de surfaces planches seraient à peu près équivalentes à la limite des 170 m² de SHON. Cette réforme ne serait que équitable. Ne pensez pas que les architectes soient là pour augmenter vos dépenses. Un bon architecte honnête sera de bon conseil. Vous fera gagner du temps et peut-être même de l'argent.
Publié : il y a 6 ans
Les architectes porteront la responsabilité de la pénurie de logement s'ils arrivent à faire imposer leurs lois.

d'ailleurs leur recours ne devrait en aucun cas être obligatoire mais conseillé pour la construction de maison individuelles mais uniquement dans le domaine publique.

170m2 de SHOB c'était parfait maintenant si on parle en terme d'emprise au sol constitutive de surface de plancher celle -ci ne devrait pas être inférieur à 200m2 pour ne pas encourager la pénurie de logement et laisser aux particuliers leur liberté de construction.
Publié : il y a 6 ans
On ne peut étrangler une logique, cependant il faut prendre aussi en compte le partage, tout au moins pour les moyennes surfaces, entre l'architecte concepteur et le maître d'oeuvre pour l'exécution......?
Publié : il y a 6 ans
architecte je m'insurge contre ces Hônêtes Citoyens qui nous servent un discours de libéralisme à tout crin qui mène à des lotissements schizophrènes et des constructions défectueuses qui font de trop nombreux drames familiaux et augmenter les primes d'assurance.
Publié : il y a 6 ans
Cette loi qui impose de psser par les seuls architectes (quel que soit le seuil) bafoue la Constitution. Elle est contraire à ses principes de base. Le maître d'ouvrage devrait être seul signataire des demandes d'autorisation de travaux. Il devrait avoir le chois de travailler avec qui il souhaite. Aux services instructeurs de donner ou pas le sesame. Il y a assez de personnes compétentes, dont des architectes, dans ces services pour pouvoir apprécier la qualité d'un projet. Le gouvernement et l'état sont à côté de la plaque sur ce sujet. Qui aura le courage de les attaquer sur le respect du droit constitutionnel. Liberté, Egalité, Fraternité, où êtes vous ???
Publié : il y a 6 ans
Nous sommes passés avec les différentes réglementations du bidonville ou de la favela à un urbanisme pensé et réfléchi. Doit-on renier notre mode de vie.

Liberté OUI, dès qu'elle n'empiète pas sur les autres,

Egalité OUI, par les lois,

Fraternité OUI, par l'envie d'aider vers un avenir positif.
Publié : il y a 6 ans
a la retraite, j'ai vu pendant ma carrière les "architectes" se détourner de ces petits projets de 170m²(pas assez interessant) et les voir aujourd'hui demandé cet abaissement car les temps sont difficiles ( et arguer de qualités si on ne passe pas par eux), m'insupporte quelque peu
Publié : il y a 6 ans
Johan HOHN Concepteur

Vous architecte n'êtes pas honnêtes car 170 m² net donne brut 5% en plus donc 178.50 m² et vous voulez 150 m² par rapport à la surface plancher intra muros par rapport aux murs ce qui donne pour les maisons 56 cm d'épaisseur, hors pour répondre à la norme RT 2012 36 cm est suffisant (2 cm enduit + 20 cm de mur + 1 cm de colle + isolant de forte densité 12 cm + plaque de plâtre 1 cm = 36 cm)
Publié : il y a 6 ans
Après la contrainte de la RT2012 et l'obligation de faire appel à des bureaux de contrôle ce qui allonge la facture de 1800? environ pour une maison individuelle, en plus du surcoût des matériaux. J'ai réalisé moi même mes plans de permis de construire et mes plans éxé, j'ai quand même consulté un architecte pour établir mon permis de construire, la réponse fut sans appel: "Je dois retoucher les plans", que je fournissais sous plusieurs formats, le montant de la prestation: 5000? HT !! Je dispose également de mes entreprises pour la construction donc le travail est moindre, pas de recherche ni de devis à demander, pas d'analyse mais uniquement le coup de tampon magique avec la mention "Architecte DPLG".

En ce qui concerne les précieux conseils et étant dans le bâtiment, les architectes n'apportent que peu de conseils techniques ils s'en remettent le plus souvent au bureau d'étude suite aux éléments donnés par les entreprises. Ce qui m'insupporte le plus c'est que le particulier qui dépose lui même son permis c'est parce qu'il n'a pas les moyens ni le budget pour faire autrement.

En abaissant le seuil de plancher celà pénalisera les maîtres d'oeuvres et constructeurs donc la concurrence que les architectes ont du mal à accepter.
Publié : il y a 6 ans
Ce qui donne 12.64 m de coté intra-muros plancher donc = 159.76 m² arrondi au chiffre de 160 m² ce qui serait équitable par rapport aux 170 m².
Publié : il y a 6 ans
formidable! les intérêts des primoaconstructeurs n'ont pas pesé lourds face au lobby des architectes. Des milliers d'emplois dans le bâtiment seraient créés si le mille feuilles des obligations et taxes de toutes sortes ne grévaient pas la construction . En effet quand toutes les formalités fiscales , environnementales , architecturales sont exécutées c'est celui qui fait le plus de sueur qui gagne le moins et l'emploi en souffre par conséquences . Pouvoir faible = lobbys puissants : autoroutes, pétroliers , pharmaciens , architectes
Publié : il y a 6 ans
Allons-y gaiement! Pendant des mois, on assuré la conception des maisons avec surf plancher max 170, et du jour au lendemain on ne sait plus. Par contre, nous avons la possibilité de suivre des travaux sans forcément de limite de plancher (sauf celle éventuellement liée au contrat d'assurance). A ce que je sache, les déclarations sont à priori plus liées aux travaux qu'à la conception. Bref, une véritable fumisterie orchestrée par les petits copains entre eux. Je me répète certainement, mais ne pourrait-on pas laisser le futur propriétaire choisir? (sur des critères de d'esthétisme, de qualité, etc...). Quand à la gestion du budget....A titre perso, je récupère des dossiers pour lesquels les archi-concepteurs eux-mêmes (et je tairais leurs noms par courtoisie, soi-disant connus et même très connus et réputés) ne trouvent pas de solution technique et butent sur un budget sans cesse en hausse.

Alors le discours de l'ouverture d'esprit nous est servi à toutes les sauces, mais promenez-vous dans les ZAC et ouvrez bien vos yeux. Quelle harmonie! Un 4 pans, à côté un toit-terrasse, puis une cabane au canada, puis un monopente, une traditionnelle avec lucarne cintrée etc

Et le coût final. On a déjà du mal, ça ne va pas s'arranger.
Publié : il y a 6 ans
Il y en a marre des monopôles de ces 2 ordres tels que les architectes et les géomètres-experts dans le bâtiment. Ils font grimpés les prix avec leurs ententes illicites de tarifs concertés. Pourtant des professions équivalentes telles que les économistes, métreurs, bet, géo-topographes sont souvent plus performants que certains membres de ces ordres. il y a même des fils à papa qui ont obtenu leurs diplômes dans un paquets de lessive "bonus", vous savez la réclame des années 70! Ah aussi, des années 70 elles sont belles les barres d'hlm autour des villes, conçues par ces fameux architectes!
Publié : il y a 6 ans
Le dépôt de permis de construire n'est pas uniquement lié à l'autorisation de travaux car le projet se doit de respecter toutes les règlementations aussi bien communales que nationales ou européennes. La conception d'un dossier de permis de construire est un travail de synthèse entre le lieu, le programme et ces règlementations. L'architecte est là pour apporter ces compétences et servir de lien. Il peut notamment vous trouver le bureau d'étude thermique à un prix honnête pour établir l'attestation RT 2012. Les services de l'urbanisme municipaux apprécient très souvent d'avoir un architecte comme contact car, si celui-ci est sérieux, cela gagne du temps pour tout le monde. Sachez choisir un architecte passionné, il ne sera pas forcément très cher mais il sera motivé pour vous permettre de faire aboutir votre projet.
Publié : il y a 6 ans
En réponse à Al Barbat : L'Ordre des Architectes n'impose pas de tarifs. Beaucoup d'architectes ne sont pas du tout satisfaits par les fonctions et agissement de cette institution. Cependant nous sommes obligés de cotiser pour exercer. Sachez que la très grande majorité des architectes gagnent très mal leur vie. Beaucoup sont en dessous du SMIC. Beaucoup de mes confrères ont lâchés dans ces dernières années. Le métier d'architecte est très enrichissant mais pas en ce qui concerne son compte en banque.
Publié : il y a 6 ans
Beaucoup d'architectes à moins du SMIC et dont on trouve les hono trop cher. Je croise tout les jours des gens ayant besoin de conseil rarement des personnes prêtes à payer pour ce service. ersonne ne s'insurge de devoir passer "obligatoirement" devant un notaire, un avocat ou un médecin... et de payer les honoraires correspondant. Pourquoi ne pas abroger simplement la "dérogation" des 170m² et revenir à la loi initiale qui est l'obligation pure et simple de faire appel à un architecte lors d'une construction? et plutôt qu'un guéguerre entre archi et maitre d'oeuvre se dire que chacun a sa place à condition que persone ne dénigre le boulot de l'autre... tous unis contre les lotisseurs me semblerait plus judicieux ;)
Publié : il y a 6 ans
Cela ressemble à du protectionnisme poussé par un lobby!
Publié : il y a 6 ans
Il y a ceux qui paient (particuliers ou professionnels) des honoraires pour des prestations à la limite du ridicule, pour ne pas dire aux portes de l'arnaque, quand je vois certains se narguer d'un titre qui ne masque que l'incompétence technique, ou aujourd'hui dessiner, concevoir, et valider la faisabilité d'un projet se fait par CAO/DAO, combien d'entre eux sont capables aujourd'hui d'effectuer des notes de calculs ? et lorsque l'on voit que nos tarifs de nos decennales s'envolent par le nombre de malfaçons, d'erreur de conception, heureusement qu'ils ont une obligation de moyens et de résultat depuis la mise en oeuvre de RT 2012, bien entendu je ne parle pas de généralité, mais de ceux qui font encore des signatures de complaisance, ceux qui exagèrent sur le prix des honoraires, ceux qui ne font qu'apposer leur griffe sans connaitre, vérifier et modifier ces projets. L'ordre devrait faire bien plus qu'un ménage de printemps de temps a autre, ce qui surement aurait un aspect positif et redorerait le blason des architectes. Pour ma part les deux parties ont raison, pour proteger une profession encore faut il que les compétences soient continues pour etre reconnues.
Publié : il y a 6 ans
Nous n'en sommes plus à une hérésie prés.

Continuons donc de sur enchérir les coûts de construction et nous irons droit dans le mur, à condition qu'il reste encore une entreprise pour construire ce mur, sinon nous ferons appel à une entreprise Polonaise, Roumaine, Bulgare ou autre, qui connaissent parfaitement les obligations françaises et qui bien sur les appliquent au moindre coût..........

Oui, là, c'est de l'humour noir ......

Messieurs les architectes, à part la décoration et l'aspect extérieur TECHNIQUEMENT VOUS ÊTES NULS, donc ne venait pas défendre l'obligation d'abaissement de seuil.
Publié : il y a 6 ans
150m² c'est suffisant pour une famille de 5 personnes. Les particuliers vont se limiter à cette surface.
Publié : il y a 6 ans
Il n'y a pas lieu de se réjouir de cet abaissement du seuil qui équivaut à la situation antérieure des 170m² SHON.

Il est impératif de continuer à descendre le seuil et d'en finir avec l'exception française :

Basta les vendeurs de maisons individuelles et leurs dessinateurs médiocres.

Les honoraires des architectes sont plus élevés, mais eux ne le répercutent pas à l'envers sur le chantier...

Contrairement aux commerciaux de la construction, l'architecte n'a pas obligation de marger pour garantir un CCMI ou filer 1.5 point à sa Fédération... L'architecte : le seul professionnel qui garantisse un projet de qualité adapté à la vie et au budget du particulier, tout en luttant contre la banalisation crasse du paysage ! Loin des standards imbéciles. Il est d'intérêt public que les particuliers cessent de s'endetter sur trente ans pour une baraque "conçue" en 30 minutes !
Publié : il y a 6 ans
à entendre certains architectes, ils sont les seuls à avoir "la science"!

en réponse à Patrick Beaufils: il y a des pays où pour 5 personnes, 20m² suffisent! est ce l'avenir que l'on veux pour la France?
Publié : il y a 6 ans
Peu de nouvelles maisons proposées par les cmi vont jusqu'à 150 m²de SHON.beaucoup d'architecte ne savent pas calculer la SHON et ne dessinent plus les plans qu'ils font faire aux dessinateurs.De plus ce seront les collectivités territoriales qui auront l'instruction des PC et des taxes donc il faut s'attendre à la réaction de celles-ci.Pour ma part,les architectes devraient se mobiliser au sein de leur confédération pour refonder leur statut car nombreux d'entre eux ne suivent plus les différentes réglementations en cour.Certains sont livrés à eux même et n'arrivent plus à lutter contre les maitres d'oeuvres ou les CMI.Le vieil adage reste toujours l'architecte imagine et conçoit sans se soucier du budget.Avec la recrudescence des lotissements et la disparition des terrains diffus l'architecte ne pourra plus donner libre cours à son imagination car on nous impose des maisons standardisées pour pouvoir respecter le prix du "produit"appelé maison.
Publié : il y a 6 ans
C'est pour éviter ce genre de déconvenue que la profession existe

http://www.batiactu.com/edito/-les-desordres-dans-le-batiment-la-preuve-par-l-im-32256.php
Publié : il y a 6 ans
Les vendeurs de maisons individuelles, par la médiocrité de leurs réalisations,

ont rendu nécessaire la Dommage-Ouvrage, pour palier à leurs désordres récurrents. Cette DO a un coût...

Face aux arnaques, vices de construction et dépassements de budget, de très nombreux maîtres d'ouvrage ont dû se fédérer en Association d'Aide aux Maîtres d'Ouvrage Individuel.

Pour entamer et gagner des procédures juridiques.

Concernant les Architectes : il n'existe pas d'association de particuliers à leur encontre... Leur sinistralité en M.I. est négligeable.

Cette première baisse du seuil est un bon début.

Et participe à la moralisation du secteur de la maison individuelle.
Publié : il y a 6 ans
liot ness qui tait son nom, et les autres qui défendent le pré carré des architectes...

Liberté ? le monoipole octroyé aux architectes empiète sur la mienne

Egalité ? une loi qui octroie un monopole est contraire à ce principe

Fraternité ? Oui quand on ne se place pas aux dessus des autres

Mais votre inaptitude à la démocratie ne m'emp^chera pas de vivre : je commence 2014 avec 90% de mon CA annuel assuré. C'est bien que mes compétences et qualités sont reconnues.
Publié : il y a 6 ans
Je suis très surpris d'une erreur énorme de DpA : les architectes seraient plus chers que les CMI ???!!! Bien sûr que non ! Ils ne sont pas à la moitié de la marge des CMI, 13 à 15% contre 30% environ pour les CMI : y'a pas photo !

Une simple distraction, je suppose, chers confrères, que de véhiculer ce cliché inventé en toute mauvaise foi par nos détracteurs...
Publié : il y a 6 ans
@Jean-François; Tu auras mal lu... Seuls les honoraires sont plus élevés, car transparents! Bien évidemment, le coût de construction d'une maison conçue et maîtrisée par un Architecte est plus bas.

@M. LE BRIS (cela ne s'invente pas): Veuillez ne pas confondre quantité et qualité. 90% d'un CA constitué de quoi ? Formalisme constructif suffisant ou véritable recherche architecturale ?

Par contre, soyez bien assuré que le terme Architecture est protégé. (si vous souhaitez devenir Architecte et présenter votre activité d'Architecture : passez votre diplôme, inscrivez-vous au tableau, et nourrissez votre vocation !) Et peut-être, qui sait, dépasserez-vous vos habitudes...euh...lucarnesques !!! ;)
Publié : il y a 6 ans
Tout à fait d'accord sur la question des marges pratiquées par les CMistes. Je ne suis pas de ce monde. Maintenant, pour se faire une idée de ce que je fais, il suffit d'aller voir sur mon site. Quant à passer mon diplôme d'architecte, à 62 ans, c'est un peu tard. Je suis membre de la SNIPF avec une certification d'ingénieur professionnel, branche génie civil bâtiment (architecture). Cette certification est sous agrément COFRAC. En plus de mon activité, je donne des cours en université où je parle beaucoup d'architecture écologique, solaire passive et bioclimatique (c'est ma spécialité), et mon travail est très bien reconnu dans ma région. Je n'ai plus besoin de me mettre en avant car on vient me chercher. Je collabore d'ailleurs souvent avec des architectes et c'est plus eux qui frappent à ma porte que moi. Pour finir de mettre le pendules à l'heure, je pense que je défends les mêmes valeurs que les architectes. La seule chose que je ne supporte pas, c'est que mes compétences soient limitées et bafouées par des vaniteux. ce jugement proféré à l'emporte pièce par DPA qui n'ose pas non plus dire son nom, montre bien cette suffisance aveugle et cette intolérence caractérisée. Tout simplement parce que certains se croient tellement au dessus des autres si ceux ci ne portent pas le même titre et n'appartiennent pas à la même confrérie. Ecoeurant !!! Quant à mes habitudes architecturales, je ne pense pas que je sois très attaquable la dessus : ce que je produis est tellement lié à une démarche personnalisée à l'écoute de mes maîtres d'ouvrage et dans le respect de leurs goûts et de leurs budgets. J'intègre tellement de paramètres dans ma conception. J'ai un tel désir et une telle passion à me remettre sans cesse en question pour aller plus loin ... Non chers détracteurs, mon CA relète ma notoriété et il n'est pas le résultat de campagnes de pub dans les journaux. Alors s'il vous plait, pratiquez l'ouverture. Tous les bons musiciens ne sortent pas du Conservatoire, et il en va de même en architecture, terme qui n'est d'ailleurs pas protégé (mensonge : seul le titre d'architecte l'est et quant on protège, c'est une réaction de défense primaire).

Bonne nuit, messieurs les fossoyeurs de l'architecture, la vraie, celle qui devrait être libre et que vous enfermez.
Publié : il y a 6 ans
le débat est un peu stérile : ce dont on parle ici ne concerne que les particuliers construisant pour eux meme. Je ne pense pas que ce seul pan de l'activité suffise à maudire les architectes.

Revenons à une obligation pure et simple et basta. mais lions cette obligation à la réalisation d'une étude de pour les MI, 1ere cause de sinistralité.

hors maison individuelle le recours à un archi est obligatoire, point.

en ce moment, je commande des missions complètes avec OPC à 5.5%... normal ? j'en doute...

cependant c'est accessible a n'importe quel particulier qui sera écouté et conseillé et n'aura pas de chien assis ni de garage de 70m² dans son projet !

Comme le faisait remarque un contributeur; je trouve plus anormal de devoir payer un notaire qui est libéral et exerce une mission d'officier public pour le compte de l'état, les fonctionnaires du cadastre et des hypothèques pourraient s'y substituer. Ou ces médecins dont les études sont publiques et financées par l'état et qui s'installent ensuite en libéral (à la différence des infirmières qui doivent leurs 1ères années d'exercice à l'état)
Publié : il y a 6 ans
Merci de votre intervention : elle illustre parfaitement notre propos.

Il est évident que la qualité technique de vos réalisations, de votre savoir ou de votre expérience ne souffre aucun doute.

C'est un fait : Le techno-bioclimatisme sauce feng-shui saupoudré de géobiologie trouve en ce moment un certain écho chez nos contemporains, et représente parfois un réel apport qualitatif à l'Oeuvre Architecturale.

Mais de là à revendiquer cette portion congrue pour résumer l'Architecture, il n'y a qu'un pas ultra-libéral à franchir. (Liberté, j'enchéris ton nom !)

Cela s'apparente aux velléités d'un simple dessinateur ou d'un simple maître d'?uvre qui, sous prétexte de maîtriser une partie infinitésimale du sujet, s'autoproclament professionnels accomplis !

Voire celles d'un imbécile qui aurait confondu, tout sa vie durant, construction avec Architecture...

- La très constitutionnelle loi de 77 définit l'Architecture comme une expression de la Culture et la déclare d'Intérêt Public.

A ce titre, elle est pratiquée par une profession réglementée sous contrôle de l'Etat.

L'abaissement du seuil de dérogation au recours obligatoire à l'Architecte, en ces temps de paresses intellectuelles, est un bon début, et vient consolider un des derniers remparts entre Culture et profit.

Il n'est jamais trop tard, sous réserve de volonté, pour entamer des études, voir plus loin, et ne plus confondre le bûcheron, le luthier et le violoniste... ;)
Publié : il y a 6 ans
La demande d'abaissement du seuil ne viendrait pas de la crise? celle ci touche bien évidement les architectes et les "petites" surfaces qu'ils dénigraient auparavant seraient certainement les bien venues lors de la facturation mensuelle ...
Publié : il y a 6 ans
Peut-être nos aïeux dénigraient-ils les petites surfaces. (Encore que le débat sur le seuil ne date pas d'hier, compris dans nos rangs...)

Cependant, pour qui s'intéresse un minimum au sujet :

il est évident que la génération actuelle d'architectes a su se réapproprier le sujet avec passion.

Et produit depuis de nombreuses années un habitat de qualité, en phase avec son époque et ses contraintes budgétaires, quelle que soit l'échelle du projet.

Une offre spécifique adaptée au désir du maître d'ouvrage, dans le respect des contraintes réglementaires générales et de l'intérêt public.

Les vendeurs de maisons individuelles (phoenix, MFC etc...) et autres "concepteurs" (D.I., MOe etc...)

qui ont profité jusque là d'une exception juridique française,

ont su depuis 1977 conjuguer massivement profits faciles et rapides (facturation mensuelle), avec dégradation systématique du paysage

par des constructions fadasses, mal pensées, vite conçues, mal orientées, à la banalité crasse, souvent hors règles de l'Art.

Aujourd'hui, ces mêmes professionnels de la médiocrité sentent le vent tourner et donc se raccrochent au seuil de dérogation, en aboyant !
Publié : il y a 6 ans
Perso, je n'ai pas besoin d'aboyer et je continuerai à exercer, même avec une limite à 150m². Je ne défends pas mes intérêts (je suis proche de la retraite). Je défends seulement l'ouverture à l'exercice pour ceux qui le méritent, qu'ils oient diplômés ou non (VAE obligatoire, bien sûr). Cette possibilité ne remt pas en cause l'architecture et elle ne concernerait finalement que peu de personnes. Elle montrerait aussi que la France n'est pas devenue un pays de castes hermétiques.
Publié : il y a 5 mois
Bonjour

Attention aux arnaques, Je me nomme Lisa BICHON.Je viens vous fais part de mon expérience personnel afin d'évité au maximum de personnes de tomber dans le mème piège que moi.J'ai été victime d'une escroquerie sur un site de rencontre d'une somme total de 8500 Euros,on ma orienté vers plusieurs organismes de sécurités en France la Police, la Gendarmerie et même la Police interpole en France grande était ma tristesse quand ils m'ont dit qu'ils peuvent pas grande chose pour moi.Une amie qui a aussi été victime de ce genre d'escroquerie après lui avoir expliqué ma situation et ce qui m'ait arrivé, elle m'a conseillé et m'a donné l'adresse E-mail d'un Inspecteur de Police d'office de lutte contre la cybercriminalité à contacté pour trouver de solution à mon problème, chose que j'ai faite en me mettant en contacte avec cet inspecteur de Police qui m'a aidé dans un premier temp à ouvrir un dossier contre ces escrocs puis m'a exorté à collaboré j'ai donc envoyé tout les mails échangés et preuves de virements effectués.Apres quelques jours d'enquètes minitieuses il a réussir a mettre la main sur mes escrocs et finalement je suis soulagée et tous ces fonds que j'avais perdu m'ont été remboursés plus des frais de dédommagement et une lourde peine d'emprisonnement contre ces personnes de mauvaise foi. Pour cela, je vous donne l'adresse mail de cet inspecteur de Police et J'exhorte tous ceux qui ont été victime de tout sorte d'arnaque en Cote d'Ivoire, au Bénin,Nigeria ou plusieurs pays africain a prendre contacte avec cet inspecteur de police qui m'a aidé à récupérer mes sous des mains de ses escrocs. Voici l'adresse mail pour le contacter: office.cybercriminalite.olcc@cyberservices.com / organisme.fraud@outlook.fr
Répondre à ce sujet
Abaissement de la surface plancher : la ministre de la Culture promet un décret - Batiactu
Menu
×