Aides de l'Anah rabotées : les professionnels entre colère et confusion

par BATIACTU il y a 4 mois
AGITATION. L'annonce subite de l'Agence nationale pour l'habitat de la forte diminution du plafond de l'aide "Habiter mieux - agilité" a déclenché une forme de confusion, voire de colère, dans les rangs des professionnels des appareils de chauffage.
Lire l'article sur Batiactu
6 réponses à ce sujet
Publié : il y a 4 mois
Cela montre surtout
- l'ineptie des rénovations élément par élément et
- la naïveté des législateurs qui sous estiment la réactivité des sociétés de service à profiter des failles des bonnes intentions
Publié : il y a 4 mois
Je trouve curieux le fait de changer ou ses fenêtres, ou sa chaudière sur le dos de la collectivité. Que l'on aide les personnes réellement dans le besoin ne me choque pas, mais pour le reste les propriétaires doivent assumer.
Que doit-on offrir aux personnes qui
n' ont pas les moyens de s'acheter une maison ou un appartement ??
Publié : il y a 4 mois
c'est maintenant qu'on s'aperçoit des façons d'agir de certains, a quoi sert la RGE alors? juste à pomper du fric au entreprises ! soyons sérieux et revenons au fondamentaux, laisser bosser les entreprises, pas besoin de qualif pour connaitre la réputation de votre artisan, souvent le bouche à oreille suffit, c'est là aussi l'éco énergie, puisqu'on focalise aujourd'hui sur le tous local pour être plus vert, l'importance et de faire vérifier son travail pour s'assurer et rassurer le client que le travail est bien fait, dès lors même en faisant moins, on sait que ce sera efficace a long terme et là est la raison des aides accordés par l'état.
Publié : il y a 4 mois
Bonjour. Je suis architecte et exerce à titre libéral. A ce titre, je reçois comme tous les gens, depuis le printemps, plus de 2 appels téléphoniques par JOUR, à propos du " 1 % " !
• Je trouve qu'il est scandaleux que le gouvernement agisse si tard et si mal pour enrayer les milliers d'abus et d'arnaques !
• Quand on sait que toutes les offres, réalisées par des plateformes, conduisaient directement à des travaux confiés à des entreprises uniques, alors que la nécessité du parc de logements existants était d'établir un calendrier précis et hiérarchisé des interventions qui seraient effectuées par des entreprises ou artisans triés sur le volet !
• Pourquoi ne pas avoir imposé dès le départ un intermédiaire comme l'architecte, dont c'est le métier, car il a une vue globale de chaque logement, tous corps d'état, pour programmer et planifier les travaux, avec l'Anah ?
• Je suis outré, et depuis un bon moment j'hésitais à porter plainte !
Publié : il y a 4 mois
Et si l'état faisait en sorte d'augmenter le pouvoir d'achat? La solution, reporter le coût des aides et des structures mises en place pour les gérer qui "coûtent une pognon dingue", en déduction des impôts ou de charges avec obligation de le reporter sur les salaires.
Peut être y aurait il moins besoin d'aides?
Publié : il y a 4 mois
et si l'on arrêtais de faire du social a tout va ? trop de social tue le social et beaucoup se mettent a considérer que c'est normal de tout avoir gratuit !
Répondre à ce sujet
Aides de l'Anah rabotées : les professionnels entre colère et confusion
Menu
×