Appel à contributions pour fiabiliser le DPE

par BATIACTU il y a 11 mois
EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE. Les pouvoirs publics et le plan bâtiment durable viennent de lancer un appel à idées concernant la fiabilisation du Diagnostic de performance énergétique. Un point névralgique pour assurer la transition énergétique dans le secteur de la construction.
Lire l'article sur Batiactu
28 réponses à ce sujet
Publié : il y a 11 mois
Impossible ,car la consommation et dépendante des occupants d'un foyer d'habitation,des personnes vivent avec une température de 19° et d'autre un minimum de 21°.Et dans tous les cas,les murs seront les mêmes ,ainsi que l'isolation,alors que faire ?? Rien,le DPE ne sera toujours qu'une information du type d'isolation,et de consommation.... variable,suivant l'utilisation.
Publié : il y a 11 mois
Encore une idiotie bien Parisienne !! avec des règles identiques dans le sud ou le nord Est du pays, sans oublier l'individu qui peut se contenter de 19 ° alors que d'autres selon la morphologie, l'âge ou encore la maladie ont besoin de 22, 23 ou 24 ° Une idiotie bien Française de plus. Ensuite il y a les moyens financiers et ce n'est pas leur petite prime qui va changer les choses de ceux qui n'ont pas le reste à mettre au bout. Ceux qui triment toute la journée pour joindre les deux bouts et qui n'en ont que faire de vos primes que ce soit pour l'habitat ou les voitures ils n'ont aucune autre solution que celle de subir vos singeries parisiennes de tout ordre.
Publié : il y a 11 mois
Merci François et André, vous rouspétez sans donner aucun autre solution du problème d'un acheteur qui veut savoir ou au moins, avoir un idée du consommation d'un maison, surtout dans l'ancien, avant acheter. Les acheteurs dans le sud ne sont pas moins intelligents que les parisiennes, J'habite dans les alpes ou ces symboles sont important aux ceux qui cherche ou habiter,
Trouvez un moyen de fiabiliser ces labels Oui!
Les gens qui habite à 23° sait que c'est leur choix de consommer plus d'énergie que quelqu'un obligé d'habiter à 19°, mais tous les deux a besoin d'un moyen de comparer un logement contre un autre.
En plus pourquoi mêler les primes dans un discussion sur le DPE? Même si les primes sont baser dessus. Un autre raison pour peaufiner le DPE , pas le jeter par la fenêtre.
Je suis le premier de dire que le DPE, dans sa forme aujourd'hui, a besoin de révision, mais ils cherchent vos idées pas vos negations
Publié : il y a 11 mois
@François Laurent :
Considérez que pour tous ceux qui n'ont pas beaucoup de moyens, un logement énergivore aggrave leur situation. En rendant le DPE opposable, les locataires pourront demander par voie de justice une remise à niveau de l'isolation ou bien négocier une baisse des charges et/ou du loyer. Ceux qui ont acheté faire valoir un vice-caché, et faire baisser le prix de leur acquisition, etc.
Je salue le courage du gouvernement face à ces français râleur qui considèrent qu'on leur doit tout sans qu'ils n'aient à faire d'effort...
Publié : il y a 11 mois
Merci Bob pour rappeler ce qu'est le DPE, un moyen de comparaison et non une consommation réelle. Peut être que d'ailleurs en piste d'amélioration, il faudrait noter les bases du calcul sur le DPE (température ext. de base en hiver, température intérieure...)
Publié : il y a 11 mois
Il était temps !
Publié : il y a 11 mois
On pourrait comme on le fait pour le diagnostique gaz, responsabiliser les professionnels avec des anomalies A1,A2 et DGI.
Dans ce dernier cas, l'appellation est supprimée pour un an avec obligation de la repasser. Ah évidemment cela coûtera plus cher mais il faut arrêter de mélanger coût et qualité ,comme pour le reste d'ailleurs.
Publié : il y a 11 mois
Afin d'obtenir un DPE plus fiable, je préconise un calcul des volumes des pièces habitées, plutôt que les surfaces au-delà des 1.80m, qui à mon avis fausse le résultat du diagnostic...
Michel A.
Publié : il y a 11 mois
Je viens de vendre une maison de 1988 construite selon des principes bioclimatiques (apports solaires très importants, inertie, très bonne isolation pour l'époque (et non dégradée) et chauffage électrique en appoint). Cette maison est classée en D, à cause du chauffage électrique (coef 2.58). Si elle était chauffée avec une autre énergie, elle aurait été classée en B. Le nouveau DPE sera il aussi débile dans son approche ? Dès lors qu'il prétend donner une information objective (opposable), pourquoi cette différence ? Et rassurez vous, je suis tout sauf un défenseur de l'électricité. Dans cette maison, les apports solaires contribuent à couvrir 60% des besoins de chauffage. Pourquoi le mode solaire passif n'est pas reconnu comme un système de chauffage à part entière ? Alors que dans ce cas, c'est le chauffage électrique qui est un appoint. Si l'on veut garder le principe d'énergie primaire, il faut le faire de manière objective. Pourquoi, seule l'électricité a droit à un coef multiplicateur ?
Publié : il y a 11 mois
Il me semble qu'avant de le rendre opposable, il faudrait obliger les agences immobilières à les afficher en particulier pour les locations car on voit trop souvent les termes "données indisponibles" pour justifier de ne pas donner de valeur. Cela fait plusieurs années que je loue un logement et j'ai pu fournir ces données faites par la méthode de calcul de l'époque. Comment cela se fait-il que les agences puissent se dédouaner aussi facilement aux vues de tous?
Publié : il y a 11 mois
On peut toujours améliorer un peu le calcul du DPE. Mais cela ne correspondra jamais à l'usage propre à chaque habitant. Le DPE doit rester une information comparative du même type que les consommations normalisée affichées par les constructeurs automobile. Mais peut-être qu'une grande tête pensante nous pondra aussi une consommation automobile affichée, opposable...
Publié : il y a 11 mois
a propos du coef. sur l'électricité :il faut noter l'incompréhension des écolos,ils veulent rouler en voiture électrique mais pas se chauffer!!!incompréhensible quand on sait que c'est le chauffage le moins polluant .
ainsi pourquoi le DPE ne prends pas en compte la pollution des chauffages fuel gaz et surtout bois
à noter qu'une voiture faisant 10 000 km (conso moyenne des français)par an consomme 600 l de gazole alors qu'un chauffage fuel consomme 1500 l sur 7 mois de chauffage et sans cheminée catalytique !!!cherchez l'erreur
Publié : il y a 11 mois
grande fumisterie , ça dépend de frilosité de chacun et du billet que vous laissez au prétendu contrôleur , il va falloir être plus technique afin d être plus réaliste
Publié : il y a 11 mois
Si on prend plus de temps pour bien analyser et corréler différents moyens d'investigation, on peut obtenir un DPE fiable. Mais actuellement le 'consultant' DPE passe trop peu de temps sur site, ne mesure ou ne vérifie rien en dehors de la consommation d'énergie. Du coup, faut pas s'étonner si le DPE est entaché d'erreur !
Publié : il y a 11 mois
Pour Bernard Louis ... Le chauffage électrique est le moins polluant au stade de l'utilisation. Mais que dire de la production d'électricité, et tout particulièrement de la part du nucléaire (80% en France), immensément polluante et pour une durée colos"sale". Pour être objectif, l'énergie ne doit pas être regardée d'un point de vue étroit, mais il faut englober tous les paramètres. Et surtout, utiliser le même mode de calcul pour toutes, ce qui n'est pas le cas avec le DPE actuel.
Publié : il y a 11 mois
Seule la simulation thermique dynamique permettrait d'arriver à qqch d'acceptable. Mais cela ne tiendrait pas compte du comportement des occupants. Ce dernier point, au stade d'un DPE informatif n'est pas important car dans le cas, le DPE informatif renseigne juste sur les caractéristiques du logement suivant un mode de calcul normé (comme pour les tests de consommation des voitures qui ne tiennent pas compte du comportement des conducteurs). Le problème de l'opposabilité est ingérable dans ce domaine. Imaginons un locataire ou un acheteur qui décide d'assigner son propriétaire où son vendeur ..... Bonjour l'expertise avec des occupants pour déterminer s'il y a tromperie. Quand je constate, années après années, que la plupart des maisons que je conçois consomment beaucoup moins (parfois jusqu'à 2 fois moins) que les résultats du calcul réglementaire RT2012 : à quoi est ce dû ? Au calcul réglementaire qui est mauvais, ou au comportement vertueux des occupants ? J'ai envie de dire : les deux, mon général. Alors rendre un DPE opposable ? Eh bien, ça promet !!!
Publié : il y a 11 mois
Bernard Louis, le "contenu CO2" d'un kwh électrique n'est pas le même suivant les usages. L'ADEME avait publié une étude sur ça. Le chauffage électrique était le pire car il demande une surproduction d'électricité durant un période courte (plusieurs mois d'hiver mais quelques semaines de pic de froid au final). Et cette surproduction hivernale est largement produite à partie de centrale aux énergies fossiles. Au vu des rendements de ces centrales (environ 30%), cela fait qu'au final, on comnsomme 2x plus de gaz pour se chauffer à l'électricité que si on avait une chaudière gaz chez soi ...
Publié : il y a 11 mois
A voir les réponses,il suffit de comprendre que la tache va être très compliqué,mais les énarques de nos ministères vont sortir un texte ou tout sera facile,mais comme à l'ordinaire qui ne servira à personne ni à rien.Pour vraiment avoir un DPE fiable,il faut tenir compte de beaucoup trop de choses que les diagnostiqueurs ne pourront pas avoir .Taux occupation ,taux ensoleillement,températures extérieur ,vrai isolation,chauffage réel,température intérieur,nombre occupant et sur l'année,et d'autre beaucoup d'autre,et toujours pour arriver à une estimation,car le calcul ne sera jamais juste.A titre exemple,ma maison 200 m²,chauffage pompe à chaleur,eau solaire,électricité environ 80 € mois,mais,nous ne somme que deux,avec 5 ou 6 personnes ??? eau = complément électrique,chauffage pour nous deux pièces avec environ 20 ° ,avec plus occupant chauffage en plus donc consommation suppl. Et comment expliquer à l'acheteur,que ,il va consommer 2 fois plus avec sa famille ? alors que le calcul est fait avec la facture réel ...et que j'ai la façade vitrée (40 m²) plein sud ,donc si moins de soleil.....les tribunaux vont être un peu plus chargé,et moi plus de travail..
Publié : il y a 11 mois
Bonjour André.
Encore on perde de vue le raison d'être du DPE, C e n'est pas de tout un moyen de prédire le consommation réel d'un habitation. C'est un instrument de comparaison pour donne des indications aux futurs acheteurs ou loueurs sur le dégrée énergivore de l'habitation. et pour ça le DPE doit avoir le minimum de information sur le façon de consommer de quelconque résident, et le maximum d'information sur l'environnement du logement, - la structure l'isolation, la source d'énergie, apport solaire, vitrage, type de chauffage etc. Ceux-ci doit être condensé à un classification simple, comme pour la consommation d'energie, avec un ou deux sous niveau, que monsieur tous la monde peut comprendre et comparer facilement
Publié : il y a 11 mois
Bonjour Bob
Bien sur,mais pour le futur,l'acheteur qui va payer plus pour le même bien,va faire quoi ?? entamer une action. Aujourd'hui le DPE n'est qu'une indication approximative .Et demain ils veulent transformer le DPE avec des résultats précis,donc le nombre de bataille juridique vont exploser.Aujourd'hui impossible car préciser indication. Mais âpres,voir nos Énarques !!!
Publié : il y a 11 mois
Le moteur RT 2012 et le DPE sont des fumisteries. Je chauffe une maison passive (ECS avec panneaux solaires) avec E= 1000 kWh/an avec un simple radiant et sa classe DPE est B (surface de 150 m2). Lol. Certes je peux poser un mono split pour passer la facture de 150 € à 50 €. Ce coefficient qui pénalise les chauffages électriques est ridicule pour ce type de maison.... Je ne vois pas en quoi les centrales nucléaires ne pourraient pas me fournir en hiver.... car si toutes les maisons étaient comme la mienne les besoins en chauffage seraient divisés par 1000 % et ce sans mettre de PAC. Une maison qui utilisera une chaudière gaz et consommera bien plus tout en émettant vraiment des gaz à effet de serre sera en classe A. Tout ça est absurde.
Publié : il y a 11 mois (Édité)
D'accord avec Frédéric Hede. Mettre une PAC sur une maison passive pour la passer de B à A est complètement débile. Déjà parce que l'investissement ne sera jamais rentable. Et ensuite parce que les frais de maintenance coûteront plus cher que le gain de 100€ sur la conso .... Gain de 100€ basé sur un COP de 3 qui ne sera d'ailleurs pas au rendez vous.
Mais nos grands spécialistes du CSTB vont nous modéliser tout ça et on va avoir un super DPE, super objectif et tout, et tout.
France, tu me fait hurler de rire (jaune gilet, d'ailleurs !)
Publié : il y a 11 mois
Monsieur Hedde
Si vous consommez 1000Kw/h pour 150m2 cela vous fait entre 6et7Kw/h par an et par m2 et vous êtes automatiquement en classe A.
Publié : il y a 11 mois
Plutôt que de râler encore et toujours, donnez des pistes de réflexion… il y a justement une opportunité de remettre sur le tapis ce moteur de calcul qui est mauvais… Parce que ça plaise ou non, les DPE sont les seuls outils disponibles pour avoir des chiffres (certes pas terribles) mais y'en a pas d'autres à dispo pour comparer, orienter, décider, améliorer… Pour ma part, je milite pour un audit thermique complet avant vente pour remplacer le DPE… mais à 1000 balles l'audit précis au lieu de 150 pour un DPE approximatif… Le vendeur en a rien à carrer et ça ne change rien au prix pour l'acheteur… c'est une combinaison de facteur qu'il faut : un prix du foncier variable selon le résultat, une taxe foncière annuelle bonusé/malusé selon suivi des postes de conso réglementaire (avec détail)…
Publié : il y a 11 mois
M. Hedde a mis le doigt où il faut!
En effet le législateur (français) en transposant les directives Européennes issues du protocole de Kyoto, a perverti l'outil qui était destiner à sensibiliser les consommateurs sur leurs émissions de gaz à effet de serre et non sur un indice de performance énergétique (bien qu'en général ce soit en rapport).
Ce faisant, le DPE et notamment cette obligation d'affichage sur les pubs, a été ramené à cette performance dont le résultat issu d'un calcul complexe ne peut réellement être compris et interprété que par des spécialistes ou des consommateurs très avertis.
Et en effet, l'expression de la performance en énergie primaire fausse la lisibilité des consommateurs et détourne l'objet principal de cette politique à savoir inciter à REDUIRE LES GES.
Si vous ne comprenez pas, je peux détailler...
Publié : il y a 11 mois
Pour rejoindre ce que dis Monsieur Hedde, Je me rappelle avoir fait des essais de DPE méthode 3CL sur des maisons neuves RT2012 dont l'étude thermique avait validé la conformité (résultat en A), il était impossible d'atteindre le A avec mes simulations de DPE neuf, même en améliorant les données issues de l'étude thermique.
Publié : il y a 11 mois
Un DPE opposable doit reposer sur une approche scientifique sérieuse. Comme je l'ai déjà dit, seule la STD permettra d'avoir une vue cohérente du comportement thermique d'un bâtiment. Les outils existent (même s'ils peuvent encore être améliorés et complétés sur certains points). Alors, pourquoi ne pas s'en servir ? Bien sûr un travail fiable coûtera plus cher qu'un travail approximatif. Mais on ne peut pas sérieusement rendre opposable le résultat d'un travail approximatif. Si le futur outil n'est pas sérieux, il ne faudra pas hésiter à assigner devant les tribunaux, ceux qui l'auront mis en place. Entre autres, il faut modéliser correctement les apports solaires, l'inertie, l'impact de l'effusivité, de la diffusivité, etc ... Donc, bien connaître les caractéristiques des matériaux, des équipements, et ce, dans un contexte donné (pas dans un labo qui ne tient pas compte des paramètres de terrain .... Voir la dérive des lambdas in situ). Ce n'est quand même si compliqué de créer un outil cohérent. C'est juste une question de volonté et de sérieux. On doit évoluer vers une approche scientifique, telle qu'elle existe dans d'autres domaines, comme l'aéronautique, par exemple. Il faut arrêter de bricoler comme le fait le CSTB depuis trop longtemps. Cette structure doit bien abriter des gens compétents ? Alors, pourquoi nous sortent ils des trucs aussi minables ?
Publié : il y a 11 mois
> Aux chefs d'entreprise dans le BTP <

J'essaye de comprendre vos besoins liés au recrutement d'artisans-ouvriers. Pourriez-vous m'aider en remplissant ce questionnaire confidentiel svp ?

https://paulpasquier.typeform.com/to/dn2c4W

Merci beaucoup !

Paul
Répondre à ce sujet
Appel à contributions pour fiabiliser le DPE
Menu
×