Après deux accidents, la sécurité des balcons à nouveau en question

par BATIACTU il y a 1 an
VIGILANCE. Deux balcons se sont effondrés, à Yvetot (Seine-Maritime) et aux Mureaux (Yvelines), en l'espace de quelques jours. Deux jeunes sont hospitalisés. L'attention se porte à nouveau sur la sécurisation de ce type d'ouvrages. Une pétition vient d'être lancée par une résidente de l'un des bâtiments concernés pour une "mise en conformité" des logements en la matière.
Lire l'article sur Batiactu
11 réponses à ce sujet
Publié : il y a 1 an
Alors, continuons à simplifier les normes pour les sites publics ou autres HLM.
Incapables de faire des économies, nos imbéciles de politiques vont continuer à s'engouffrer dans des dépenses pharaoniques tout en réduisant les contrainte pour eux seulement, vous pensez bien ils ont droit à l'erreur, et à appliquer de petites normes NF C, les normes NFEN leur étant trop contraignantes. Un peu comme les cyclistes qui ont le droit de prendre les sens interdits ce qui est devenu une généralité et de ce fait ils ont tous les droits. Nos politique non seulement ils sont irresponsables mais ils sont devenus stupides. Cela se voie tous les jours et dans tous les domaines. Cela étant les nombreux experts désignés comme les "FOU du ROI" ne sont guère mieux lotis. Le pays est en pleine dérive, mais hélas la prétention de nos élites est au plus haut niveau mondial.
Publié : il y a 1 an
Le problème est que si l'on veux supprimer les ponts thermiques il faut, securité oblige, supprimer les balcons.
Voir la figure 6 de la "Solar Water Economy"

http://www.infoenergie.eu/riv+ener/source-energie/SWE.htm
Publié : il y a 1 an
Soit ne plus construire de balcons ,soit immaginer des balcons desolidarises du bâtiment
Publié : il y a 1 an
la loi alur a mis en place la réalisation du Dossier technique Global
celui-ci bien que présente obligatoirement en AG n'est quasi ment jamais voté
parce que aucune sanction , certain syndic encourage même cette démarche
pourtant celui-ci dans sa mission aurait certainement permis de déceler des anomalies et éviter ces accidents souvent grave.
je pense que dans ce cas les personnes victimes doivent pouvoir se retourner contre la copropriété qui a refusé cet audit
Publié : il y a 1 an
Inutile d'alourdir les normes de conception existantes et largement suffisantes. Il suffirait que les poseurs soient un minimum et systématiquement informés des conséquences de la façon de mettre en œuvre la ferraille et le béton. Il est courant de voir les ferrailles au nu des béton, des pentes contraires à l'évacuation des eaux, des reprises de béton créant des fissures, etc. Et une fois le chantier fini, rien ne se voit plus et tout semble parfait...
Publié : il y a 1 an
il me semble que le problème ne vient pas de trop de normes, mais du non respect élémentaire des règles de construction; c'est en tout cas ce qui ressort des conclusions, suite au drame d'Angers, ou la chute d'un balcon avait provoqué la mort de 4 personnes. Ne connaissant pas la cause de la chute des balcons à Yvetot et aux Mureaux, je ne me prononcerai pas.... Dans le cas d'Angers, la cause est simple : le mauvais positionnement des armatures des balcons. La sous traitance en cascade, les prix bas, le manque de personnel qualifié, le manque de contrôles de la part de l'encadrement des entreprises, du bureau de contrôle ne sont pas des gages de qualité des ouvrages. Il y a de quoi s'inquiéter...
Publié : il y a 1 an
Un croquis vaut mieux qu'un long discours mais
après avoir tout lu, je crois qu'il faut faire pour finir comme les Allemands et prévoir des balcons sur tous les niveaux qui s'appuient sur le sol en partie basse avec des grands montants qui montent le long du bâtiment.

Ainsi il n'y a plus de problèmes mécaniques et l'isolation ne pose pas problème
Publié : il y a 1 an
Il y a des règles et normes pour construire des bâtiments avec des balcons, mais ou sont passé ces messieurs de bureaux de contrôle . Le bâtiment à vraiment changé ces dernières années, faute à qui à quoi, je crois comprendre il faut aller de plus en plus vites avec une main d'œuvre non qualifiées et la moins chères possible, j'ai plus de trente années dans le gros œuvre du bâtiment, du tout petit bâtiment aux bâtiments R+5. Vite et on verra plus tard (sans parler de la main d'œuvre étrangère), pauvre France et vive l'Europe pour ceux qui y croie encore.
Cdt
Publié : il y a 1 an
C'est vrai ! Les chantiers vont mal .... acteurs de la conception ( bureau de contrôle, ingénieurs...) très peu présents, ils courent ! Ouvriers qualifiés manquants, les bons n'en peuvent plus! Et l'architecte qui se débat seul pour essayer de tout faire respecter. C'est insensé. !
Planning raccourcis, imposés par des techniciens de collectivités, qui ont oublié leur métier, en déclarant un temps restreint au chantier pour que M. Le Maire inaugure, ou pour que Monsieur le bailleur, promoteurs livrent, parce qu'il n'y a pas assez de logements sociaux.... c'est vrai que cravacher les ouvriers, ou les presser ne donne pas envie à nos jeunes d'exercer ces métiers! Bon heureusement les travailleurs détachés ne disent rien, ils n'ont pas le choix. Les grands promoteurs s'en occuperont pour vendre à nos bailleurs, qui malgré leur service très équipé de personnels, achèteront moins chers les logements à ces gentils promoteurs, qui eux savent construire dans le prix et ne s'encombrent qu'a minima d'architecte, économie oblige disent t-ils. Que va t-on faire de tout ce monde chez les bailleurs, s'ils ne sont plus occupés à monter des opérations? Tiens, une autre économie à venir et de grands locaux à faire muter.

De toute manière, les architectes ne sont consultés que par mail maintenant, c'est mieux le virtuel! Ca va plus vite, pas de réunion d'acteurs, à quoi bon se rencontrer? Le manageur s'occupe de tout et à de bonnes idées, encore des économies. Sur les chantiers, on décide à l'emporte pièce, pas le temps et puis le bureau de contrôle n'est pas joignable, l'ingénieur il est débordé!
Je crains fort que d'autres balcons tombent encore ...

Depuis plus de 30 ans de métier d'architecte, je n'ai jamais vu autant de désorganisation, d'incompétences et de manque de cohérence, sauf en paperasse, la on excelle...
OUI, vous avez raison des bacons conçus, comme à FRIEBURG en métal ou en bois, Independans des logements et qui reposent au sol c'est beaucoup mieux !
L'architecte dormira tranquille...
Publié : il y a 7 mois
Bonjour à tout le monde moi je me permets de vous écrire car la Situation est vraiment alarmante moi-même j'ai été Victime d'un accident mais 2017 suite à un balcons qui s'est écroulé pendant bon weekend à Nice j'ai été Opérer et une pause d'arthrodèse j'ai été hospitalisée pendant plus de 9 mois je n'ai même pas pu retrouver mon travail Je n'ai pu rentrer chez moi à Paris que en décembre Malheureusement joue Paris j'habite dans jalousement au premier étage d'un immeuble qui m'était difficile d'y pénétrer jusqu'à juin 2018 j'arrive difficilement aujourd'hui à me déplacer en Bequille pour ne pas dire en Fauteuil roulant. Que font nos eluepour nous aider dans cela ?ces bâtiment qui ne sont pas aux normes et ses propriétaires ou gestionnaires qui qui sont intouchables dans mon cas.
Publié : il y a 7 mois
Bonjour à tout le monde moi je me permets de vous écrire car la Situation est vraiment alarmante moi-même j'ai été Victime d'un accident mais 2017 suite à un balcons qui s'est écroulé pendant bon weekend à Nice j'ai été Opérer et une pause d'arthrodèse j'ai été hospitalisée pendant plus de 9 mois je n'ai même pas pu retrouver mon travail Je n'ai pu rentrer chez moi à Paris que en décembre Malheureusement joue Paris j'habite dans jalousement au premier étage d'un immeuble qui m'était difficile d'y pénétrer jusqu'à juin 2018 j'arrive difficilement aujourd'hui à me déplacer en Bequille pour ne pas dire en Fauteuil roulant. Que font nos eluepour nous aider dans cela ?ces bâtiment qui ne sont pas aux normes et ses propriétaires ou gestionnaires qui qui sont intouchables dans mon cas.
Répondre à ce sujet
Après deux accidents, la sécurité des balcons à nouveau en question
Menu
×