Assurance-construction : il faut s'attendre à de nouvelles faillites

par BATIACTU il y a 1 an
RISQUES. Faut-il s'attendre à de nouvelles faillites d'acteurs dans le secteur de l'assurance-construction ? D'après des responsables du secteur réunis récemment en colloque, c'est probable.
Lire l'article sur Batiactu
7 réponses à ce sujet
Publié : il y a 1 an
Si en France, on savait faire simple au lieu de tout compliquer, nous n'en serions pas là.
Publié : il y a 1 an
Il serait temps pour l'Europe de légiférer dans l'intérêt des peuples plutôt que pour celui de certains intérêts financiers.
Alors qu'il existe des fonds de garantie sur les banques, n'existe t-il pas le même principe sur les assureurs?
Surtout quand ceux-ci se retrouvent avec un marché ouvert, en bradant pour faire de l'argent rapide au détriment des acteurs nationaux, et se sauvant dès que la banqueroute pointe.
Il devient intolérable que ce manque de régie par l'union continue à ce point!
Veut-elle vraiment perdurer?
Le tout petit que je suis voit ces problèmes, je n'ose pas croire que les grosses têtes qui régissent le monde soient nuls à ce point ...
En tout cas, ils jouent à un jeu dangereux, car le risque est que cela nous mène comme en 39.
Publié : il y a 1 an
Grandes écoles, grands désastres. Et ça vous étonne ?
Publié : il y a 1 an
Si seulement ces assurances françaises ne matraquaient pas les auto-entrepreneur comme moi... j'ai enfin trouvé une assurance qui accepte de me couvrir pour mon chiffre qui ne dépasse pas pour le moment 30 000€/an... J'ai galérais pendant presque 6 mois à trouver une assurance acceptant de me couvrir à un prix que je pense raisonnable... car osez demander a une auto-entrepreneur en Maitrise d'Oeuvre, qui soit dit en passant,à tous les diplômes et compétences nécessaire pour éviter les problèmes, presque 8 000€/an de prime d'assurance, je trouve cela trop élevé... Actuellement ma prime, entre ma Décennale et Civile Professionnelle, est de 3 500 €, une somme un peu plus supportable pour ma structure... Au début je me suis beaucoup remis en question sur le fait d'avoir commencé en Auto-Entrepreneur! Du fait du nombre important de réponse négative dés que j'annonçais mon statut aux assurances françaises... voilà c'était mon coup de sang du jour...
Publié : il y a 1 an
L' assurance mafia. Prendre et ne jamais rien verser.Une baisse de plus du pouvoir d' achat et une hausse de la production, ce qui avantage les entreprises étrangères. Le gouvernement se contente des impôts et de la TVA alors qu' il pourrait créer de la richesse en créant une assurance d' état ce qui profiterait non seulement à la richesse nationale, mais, à faire baisser les coûts de production et mettre en avant les entreprises Françaises. Quant aurons nous un vrais président qui s' intéresse à la sauvegarde des intérêts Français?
Publié : il y a 1 an
Ça s'apparente à de l'escroquerie en bande organisée. Qui a laissé ces compagnies assurer sans garantie?
Publié : il y a 1 an
L'exemple de Jeremy Comte est emblématique : le jour où son assureur low-cost sera liquidé, ce qui arrivera forcément comme c'est arrivé aux autres opérateurs qui n'ont pas les moyens de provisionner leurs garanties futures, il se retrouvera à poil devant un toujours possible sinistre, et responsable sur ses biens propres.
Il est évident qu'un contrôle des capacités des assureurs s'impose, doublé d'un dispositif de ré-assurance obligatoire. Le fond de garantie doit rester l'exception en dernier recours.
Quant à votre proposition, Patrice Guillory, de créer une assurance d'état, il me semble que cela n'a aucun sens : la mise en concurrence d'opérateurs privés sous contrôle sera à l'évidence bien plus vertueuse qu'un modèle de type sécurité sociale géré par des fonctionnaires, si c'est cela dont vous révez ...
Répondre à ce sujet
Assurance-construction : il faut s'attendre à de nouvelles faillites
Menu
×