Brique ou parpaing : que préférez-vous ?

par Laurent V il y a 3 ans
Bonjour,

Je travaille le parpaing depuis longtemps mais certains de mes collègues me parlent de la brique. Les avis divergent sur les qualités et les inconvénients de chaque.

Pour ma part, j’apprécie la robustesse du parpaing et ses qualités en termes de facilité d’utilisation. Mes clients, eux, sont sensibles à son prix qui est très abordable.

Qu'en pensez-vous ?
9 réponses à ce sujet
Lancer un nouveau sujet
Publié : il y a 3 ans
Bonjour,

Après des années d’utilisation du parpaing, qui en plus des avantages cités dans votre question offre une belle résistance au feu, j’ai quand même fini par me tourner vers la brique.

En effet, avec le parpaing, je devais imposer à mes clients des plans adapté au gros volume du parpaing et une plus grosse épaisseur d’isolant.

Avec la brique, je retrouve le côté résistant du matériau auquel s’ajoute un aspect visuel très agréable si on veut la laisser apparente et, également, une belle capacité d’adaptation à tout type de construction.
Publié : il y a 3 ans
Salut,

Moi je suis totalement parpaing ! Déjà, il faut dire qu’il est entre 2 à 4 fois moins cher que la brique, celle en terre cuite. C’est quand même un sacré atout quand on doit sortir un devis face à une concurrence acharnée.
Publié : il y a 3 ans
Bonjour,

Dans mon cas, c’est l’aspect écologique que j’ai tendance à mettre en avant. La brique est moins polluante et c’est un paramètre devenu très important de nos jours. Alors même si elle est un peu plus chère que le parpaing, elle apporte un plus non négligeable avec les mêmes qualités en termes de résistance, et de facilité de pose.

En outre, il n’est pas impératif de lui ajouter un enduit ou tout autre recouvrement, une économie très intéressante pour mes clients. Economie qui se prolonge, comme le disait le collègue plus haut, par le fait que la couche d’isolant sera moindre par rapport à celle nécessaire avec du parpaing.
Publié : il y a 3 ans
Bonjour, Je suis étonnée que vous disiez que la brique soit moins "polluante". Pour sa fabrication, elle nécessite une cuisson alors que le parpaing non. Le parpaing sèche naturellement et ne contient pas d'adjuvants. La brique est tout de même 4 à 5 fois plus chère que le parpaing classique. Il existe maintenant des alternatives de parpaings, contenant l'isolant à l'intérieur de ses parois ou avec une isolation par l'extérieur, qui permettent d'atteindre un coefficient thermique supérieur à celui de la brique mais pour un coût moins élevé.
Publié : il y a 3 ans
Merci Nathalie , excellente et juste remarque , meme si je suis fabricant de parpaings et que je ne voulais a priori pas répondre ...... Je travaille en ce moment sur la commercialisation d'un nouveau bloc (Air Bloc) , je vous invite a vous renseigner sur ce produit qui me semble être un vrai compromis .
Publié : il y a 3 ans
Le Bloc Coffrant Isolant, vous ne connaissez pas ? 6 opérations en 1 étape de pose, économique, ultra performant en toutes circonstance quelles que soient les conditions climatiques, le niveau de résistance thermique recherché, la zone de sismicité, le type de terrain...
Publié : il y a 3 ans
Ne mélangeons pas tout !

A égalité d'épaisseur la brique n'est pas 4 à 5 fois + chère que le parpaing !

Bien sur si vous achetez de grandes quantités de parpaings à l'année et très peu de briques, vous ne pouvez pas avoir les mêmes remises et prix unitaires !

Certes la brique est cuite - seule transformation effectuée- mais ce n'est que de l'argile qui après démolition est recyclable à l'infini car c'est toujours ...de l'argile !

Elle a besoin d'énergie pour être cuite, ce qui ne veut pas forcément dire qu'elle est polluante... Maintenant on utilise des fours à biogaz issu du recyclage des déchets ménagers comme fait ECOCEA à Chagny pour les tuileries TERREAL.

Le parpaing fabriqué avec du ciment (fabrication très énergivore issue de la transformation de la chaux naturelle) et des graviers calibrés doit être concassé après démolition et n'est pas recyclable hors à servir de remblai ! Allez donc vous balader du coté des carrières et usines de fabrication de ciment et vous comprendrez ce que veut dire le mot pollution !

Par contre le parpaing, imputrescible et étanche, est parfait pour les parties de construction enterrées.

La brique alliée à des matériaux adaptés (isolant naturel posé à l'extérieur et enduit à la chaux) permet de réaliser des murs perspirants bien plus sains que la cocotte minute que l'on obtient avec enduit ciment + parpaing + polystyrène par exemple !

De plus la brique monomur de 20 cm (cf POROTHERM GF T20 Th+ au R=1.27) est 6 fois plus isolante que le parpaing de 20 cm ( R=0.21). Rien que cette valeur isolante de R=1.06 gagnée justifie à elle seule la différence éventuelle de prix unitaire (RT 2012 oblige) !

Quant au bloc coffrant isolant, il est surement intéressant à utiliser mais il a un défaut principal :

En imposant un isolant intérieur il empêche d’utiliser l’inertie thermique du béton armé. Hors dans une construction neuve en béton, l'inertie thermique que l'on va obtenir en isolant par l'extérieur le bâtiment devient un élément important pour garantir un confort d'été et d'hiver en permettant une meilleure régulation thermique.

Bref pour chaque matériau il y a des pour et des contre, mais il faut les utiliser à bon escient.

Dans l'évolution de la réglementation thermique, après la RT2012 en vigueur, la RT2020 -c'est pour demain-sera encore plus exigeante, et les suivantes encore plus, à juste raison et pour notre bien.

Sans parler de l'énergie grise -que l’on va aussi prendre en compte- qui est la quantité d'énergie nécessaire lors du cycle de vie d'un matériau ou d'un produit (cela englobe la production, l’extraction, la transformation, la fabrication, le transport, la mise en œuvre, l’entretien puis pour finir le recyclage).

L'écologie doit devenir un moteur primordial de nos choix si l'on veut assurer ad minima la pérennité de notre planète...
Publié : il y a 3 ans
Votre analyse est hyper pertinente, je vous invite à venir au salon enerj'meeting pour trouver des alternatives au montage brique ou parpaing, qui sont très impactant en carbone, l'un comme l'autre et peu performant au niveau thermique. L'espace startup vous permettra de trouver des systemes econome en prix, en energie, en carbone et hyper performant, l'avenir de la construction est dans l'innovation.
Publié : il y a 6 mois (Édité)
Bonjour Christian.
Nous sommes sur un projet de construction et nous cherchons à faire une maison bien isolé pour peu consommer mais également pour bien se protéger des chaleurs estivales.
J'ai trouvé votre réponse vraiment très intéressante.
Vous allez peut-être pouvoir nous aider à faire des choix entre parpaing ou brique, entre Isolation intérieur ou extérieur, quel type de chauffage, solutions de rafraîchissement, sachant que nous partons sur un concept de maison bioclimatique avec de grandes baies vitrées au sud et très peu d'ouverture au nord. Nous habitons dans le Rhône.
Il faudra également que le projet reste réalisable financièrement.
D'avance merci.
Guillaume
Répondre à ce sujet
Brique ou parpaing : que préférez-vous ?
Menu
×