Chaudières/PAC à 1 euro : la Capeb déplore de ne pas y être associée

par BATIACTU il y a 9 mois
RÉACTION. Après l'annonce par le gouvernement des offres commerciales de chaudières et pompes à chaleur à 1 euro, les présidents d'unions professionnelles de la Capeb se déclarent stupéfaits de ne pas avoir été consultés en amont et de ne pas être associés à cette démarche. Ils alertent les consommateurs sur les risques de déconvenues et entendent présenter des offres alternatives.
Lire l'article sur Batiactu
13 réponses à ce sujet
Publié : il y a 9 mois
Encore un coup pour financer EDF !!!
EDF, La POSTE = même politique que les grandes surfaces on se met sur tous les créneaux histoire de détruire toutes les petites entreprises. Mais contrairement aux grandes surfaces ce n'est uniquement qu'avec l'argent public, et surtout l'argent que les TPE et PME sont obligés de cracher. Ou est l'erreur ?
Publié : il y a 9 mois
Vive les grosses structures
A mort les PME TPE ......
Ou va t on ???
Publié : il y a 9 mois
Comme d'habitude il y en a que pour les entreprises du CAC40!
Qui va sous traité au moins disant et au final ce sera encore les clients qui en pâtiront!
Publié : il y a 9 mois
Finalement, quand je vois le montage et les inquiétudes sur les mises en œuvre, c'est peut être mieux que le mode de chauffage le plus cohérent (mais pas installable partout), à savoir la chaleur solaire, soit écartée de l'opération. Je parle du solaire thermique (panneaux avec eau) à distinguer des modules photovoltaïque et des panneaux à air chaud. Je reste effaré de constater encore une fois que le solaire thermique ne soit pas plus encouragé par les pouvoirs publics. Certains commentaires pointent du doigt le lobbying des fournisseurs et ce n'est pas étonnant quand on voir que les systèmes encouragés nécessitent la fourniture d'entrants (et qui ne dispose pas de filière locale non plus).
Publié : il y a 9 mois
comme toujours on ne fait que dévaloriser le travail manuel en donnant 1 euros pour la valeur du travail alors que l'on a interdit les super marcher de vendre a perte ou a prix côutant afin de pouvoir rémunérer les paysans . Le gouvernement a fait le choix des grande entreprise comme suez et inedis afin de définitivement rayer les petites entreprises déjà le gouvernement a exclue les petites PME des marcher public c'est tout simplement de UBERISATION des métiers manuels il est grand temps que nos cher élues CAPEB et autre enfille enfin un gilets jaunes et ce rende compte vraiment que s'ils défende les intêrets des artisans et qu'ils forme la plus grande entreprise de France ce n'est pas en restant dans la soit disant professionnalismes de nos métiers qualibois ,Qualipac , Qualipv et autre ou RGE qui ne sont qu'un miroir aux alouettes la peur du plombiers polonais c'est rien a cotè de la machine a broyer qui ce mets en place avec le gouvernement et les grand groupe suez et enedis . Moi je reste persuadé que ce n'est pas de crédit d'împots que souhaite les gens c'est d'une chaudière a un prix raisonnable qui permettre a tout le monde de vivre alors que ce n'est pas le cas ils faut faire fi de tout c'est quali ou RGE de pacotille qui sont que du raquet de font avec des dossiers a n'en plus finir combien d'entreprises ce son retiré car le coûts ne vos pas la chandelles et tant que nos représentants syndicaux (capeb et autre ) proclameront la parole des grand groupe sans en avoir prix conscience ils ne feront que nous déservir .Vendre a des prix raisonnable sans crédit d'împots mais c'est allez a contre sans de tout ce qui c'est fait depuis 20 ans mais c'est seulement comme cela que l'artisanat pourra se sortir ou bien elle sombrera dans l'esclavages et le servages de nos groupes du K40 ( suez ingie et autrte) et ils n'attendent que cela dénoncer du bouts des lèvres comme ils font c'est déjà vivre dans le passé c'est déjà admettre que l'on est rien c'est déjà admettre que la CAPEB ne sert a rien et pourtant j'ai été adérent militant élus j'ai mal chaque jours quand j'entends les actualités il est temps de refaire autre chose de ce monde de voyous que sont nos decideurs et grand sgroupes les Catalans eux il ont fait plier UBER il ce retire de Catalogne tout est possibles les gilets jaunes c'est peut être la conscience qu'il est temps de changer et c'est ensemble que l'on est plus fort pour faire avancer les choses merci cordialement et solidairement
Publié : il y a 9 mois
Le gros problème avec "l'économie d'énergie et la sauvegarde de la planète" c'est que cela amène à dire ou à faire n'importe quoi, tout le monde veut intervenir et avoir sa part du gâteau. Le mécanisme RGE est en cause, car, partie d'une bonne intention, pour améliorer les compétences techniques, et responsabiliser les entreprises sur la qualité de leurs installations et de leurs constructions, il a dérivé sur l'obligation d'être RGE pour l'obtention d'aides financières. Des dossiers complexes avec des aides multiples, qui prennent souvent beaucoup de temps. Avec le RGE les entreprises valorisent leurs compétences, mais lesquelles ? Les compétences de ces dossier financiers ? Là c'est sure les petites entreprises auront des difficultés, et je vous le confirme nous les avons. Cela fait monter les prix et permet à des entreprises mal intentionnées de profiter du système pour arnaquer les clients et par la même occasion de dévaloriser les vraies entreprises et les professions, alors tout ça , nous on n'en veux plus ! La chaudière à 1 euro = dossiers d'aides = crédits = endettements des clients = emmerdes.
Moi je leur laisse tout ça et je passe derrière pour rectifier et reprendre leurs merdes, et il y a du boulot ! Je ne suis pas RGE ET JE NE VEUX PAS. Je suis installé depuis 34 ans plombier, électricien , chauffagiste, et énergie renouvelable, toutes mes installations solaires eau chaude ou photovoltaïques ont été contrôlées, toutes en excellence, je suis artisan confiance de la MAAF depuis plus de 20 ans et j'interviens très souvent sur des installations en mal-façon pour les assureurs ou comme sapiteur dans des affaires en judiciaire. Et pour beaucoup, les entreprises sont RGE, partenaires de distributeur d'énergies etc... Les dossier financiers devraient être montés par un organisme indépendant, impartiale et juste, les bilan thermiques pareil.
Publié : il y a 9 mois
Ami Alain, pourquoi mélanges-tu les choses, le RGE n'a pas grand-chose à voir la dedans. C'est un dispositif qui permet une certaine clarté du marché et apporte même une amélioration de compétence des installateurs dans tous corps de métier avec l'audit, (les chauffagistes étant déjà plutôt bon). Il ne faut pas se tromper de cible !

Il y a effectivement de gros pbs avec l'offre 1€ évoquée ici, mais tout chauffagiste peut faire bénéficier son client du même principe de CEE (sans atteindre 1€). Ceux qui ont commenté cet article doivent se renseigner mieux : rien à voir avec un financement vers EDF, au contraire ça coûte à tous les obligés, et aussi les SSC sont bien dans le dispositif...

Pour un peu d'info, voir l'arrêté
https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000037967940
et plus simple les conditions de la charte que obligés et délégataires doivent signer
https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/coup-pouce-economies-denergie-2019-2020#e1

Toute entreprise RGE peut en faire bénéficier ses client, donc où sont les loups ...

* D'abord pour bien comprendre
Le décret n'apporte qu'une énorme bonification du montant de kWhcumac de certaines opérations BAR-TH (jusqu'à être multiplié par plus de 10) – Prenons l'exemple du remplacement d'une chaudière fioul (par PAC, PAC Hybride, Bois ou SSC)
La charte oblige au rachat à un prix minimum de 4000€ (au cour actuel du kWhcumac, environ 6,5€/Mwhcumac, votre certificat peut valoir plus de 4700€)

L'exemple : remplacement d'une chaudière fioul par PAC hybride chez un ménage très précaire pour 12000€ HT (12660 TTC)
Dans le cas des ménages précaires, votre certificat peut être cumulé avec l'opération « agilité » de l'ANAH (35 % pour précaires et 50 % pour très précaires du montant HT, pose comprise)

Prime agilité très précaire 6000€
Montant du certificat vendu au délégataire Sonergia 4500€ (ou 4000€ chez Effy)
Reste à charge 12660 – 10500 = 2160€

Pour arriver à 0€, il faudrait qu'en réalité le délégataire ou un obligé vous achète votre certificat CEE 6660€ !

*** Un délégataire - que's aquo ?
Les délégataires sont des sociétés privées, intermédiaires entre vous et les obligés, elles ne font que du négoce de certificat CEE.

Le groupe Effy, anciennement Certinergy (Société « Comble Eco Energie », marque « Pacte Energie Solidarité », « Quelleenergie ») est le délégataire qui fait sa publicité avec une offre 1€.
(Pour info, le 25 janvier, Engie vient d'acheter un morceau de Effy, ce qui donne de la trésorerie à ce dernier pour tirer sur tout ce qui bouge)

Les deux autres signataires actuels de la charte « Coup de pouce » (SONERGIA et VOS TRAVAUX ECO (primesenergie.fr)) ne font pas cette offre à 1€ sur le chauffage. EDF, Engie et Total proposent des offres similaires (plutôt mensongères dans leur présentation en faisant croire à un abondement).

*** Offre commerciale maquillée en opération d'état avec bénédiction du ministère (et brouillage)
Dans le cas Effy, pour arriver à 1€, la société devrait faire un rachat réel à 6660€ hors elle annonce le certificat à 4000€ et une surprime maison, (comme elle se charge du dossier, le tour est joué sans que l'on voit les dessous et personne ne se plaindra même si mauvaise installation) !

La question du complément financier n'est pas résolue, même si le certificat vaut, en ce moment, plus de 4700€, il manque au moins 1900€ ! Qui paye, est-ce une une collectivité locale qui complète, ou le fabricant, ou l'installateur qui fait une grosse ristourne ?

Ça sent l'embrouille mais tout est légal, le pb est que l'état cautionne cette opération purement commerciale et laisse croire à un dispositif bien bordé et généralisé (et en fait comme le souligne justement la CAPEB, une société privée va de fait porter une offre ANAH)

*** Risque pour les TPE
Alain à raison, inquiétude pour nos artisans, la Capeb l'a bien compris !
L'effet entonnoir avec des particuliers qui vont se ruer, à juste raison, sans méfiance, va donner un poids énorme essentiellement à un opérateur. De plus, l'opacité du montage fait que les TPE ne vont pas comprendre quelles peuvent y accéder elles-mêmes.

Quel futur, quelles hypothèses échafauder : qu'un groupe privé va choisir qui sera installateur, que des liens de dépendance vont se créer, que demain les prix seront dictés, que les « éco-délinquants » vont ré-apparaitre … on ne peut que faire travailler l'imagination, mais il s'agit de cauchemars, pas de jolis rêves !

Au fait, vous êtes vous demandé pourquoi le ministre à fait ça dans le dos des organisations professionnelles ? Pourquoi pose-t-il ouvertement la question « ne faudrait-il pas 4 ou 5 gros opérateurs » ? Uber, modèle à suivre pour le ministre ?

Demandez-vous aussi comment Effy et consors peuvent conserver de belles marges si la promesse de 1€ est tenue : il faudra que le devis soit faible ! Pourquoi l'état arrive à construire un système qui peut vite conduire à une pression sur les prix au détriment des artisans mais par contre en faveur d'une société ?

*
Une autre conséquence que le ministère n'a pas intégré : construire des centrales thermiques ou bien black-out
L'offre est fortement orientée remplacement des chaudières fioul par des PAC.
C'est super, mais avec un gros bémol, des PAC hybrides oui ! De simples PAC... mais quels idiots on pu pondre ça !!!

600.000 chaudières fioul remplacées en deux ans parait-il, si c'est par des PAC, cela va faire au moins dans les 4 GW à produire en pointe (les 100h les plus froides).

Toi qui a lu jusqu'ici, si tu est citoyen oubli la PAC et ses éventuelles résistances d'appoint et pense hybride, calcul une température de bivalence vers 2°C et tu nous sauveras d'un arrêté ministériel irréfléchi.

Pour mémoire, en pointe il n'y a pas de solaire, très peu de vent (anticyclone hiver = froid sans vent) comme le 10 janvier où le réseau a failli lâcher, ce n'est pas une question de nucléaire non plus. En pointe on parle de thermique : centrales charbon, gaz ...
Publié : il y a 9 mois
La principale carence que je vois à ce système et qu'il me semble dommage de ne pas mettre plus en exergue :
- une rénovation énergétique n'est pas l'addition de solutions préconisées lot par lot, corps d'état par corps d'état, poste par poste, quand bien même cela partirait-il d'un bon sentiment.

La seule moyen efficace et pertinente d'atteindre à la plus grande efficacité possible, à savoir le confort au moindre coût (ce qui n'est pas la même, chose qu'une température donnée au moindre coût !) est d'avoir une approche globale des actions à mener.
Ceci ne peut se faire que par analyse d'un acteur indépendant de toute fourniture ou mise en œuvre.
Une chaudière sera remplacée par une autre chaudière, dont acte, pour 1€ possiblement, dont acte encore, mais est-ce ce qu'il fallait faire ?

Décoréller ainsi les actions les unes des autres revient plus à du corporatisme qu'à une visée réelle d'efficacité
Publié : il y a 9 mois
Encore une mesure montée avec les grandes entreprises comme ENGIE qui a une offre prête le lendemain de cette annonce... alors que les artisans n'étaient même pas au courant ! un scandale de concurrence déloyale qu'il faut attaquer.
Publié : il y a 9 mois
Il va se faire n'importe quoi, les clients seront trompés sur la réalité des économies....
Qui peut bien pondre des mesures de ce niveau?
Publié : il y a 9 mois
Y en a marre de ces systèmes
D adhésion et re et re
......
Les clients n y comprennent rien
Qu ils disent HONNÊTEMENT le coût d une PAC
de son ENTRETIEN
de SES PANNES PROBABLES ...??????
Et la plus personne......allo...
Même les gros Comme ENGIE viennent à chiffrer enormes des pannes aux clients et parfois dans les 5 ans......
STOP
LA MEILLEURE ENERGIE LA MOINS POLLUANTE C EST CELLE QUE L ON CONSOMME PAS
C EST D ISOLER SON GRENIER AVEC DE LA PAILLE OU DU FOIN
Publié : il y a 9 mois
Je suis gérant d'une petite entreprise d'électricité, pompe à chaleur depuis 14ans, Je suis d'accord avec mes collègues artisans, nous sommes les laissés pour compte, les gagne petits, des faire valoir.... Pendant que le gouvernement nous ponds des décrets avec les plus grosses entreprises d'énergie Française, nous on bosse la tête dans le guidon, et quand on entend parler des nouvelles aides, c'est tellement compliqué et fastidieux à mettre en place pour nos petites structures que le marché nous passe sous le nez, car les grands groupes, eux, ont déjà tiré la couverture à eux (évidemment puisqu'ils ont participé à la rédaction des textes de loi) Elle est pas belle la vie? Même nos clients sont sollicités par des propositions de PAC à 1€, alors que nous ne sommes même pas au courant et les décrets ne sont pas votés,
En plus les associations tel que Quali'Enr, qui se gavent sur notre dos, on est juste bon à bosser, payer, bosser payer , toujours est il que dans une entreprise artisanale, même en bossant 15 heures par jours, on ne sera jamais riche, et non car tout nos prix seront bientôt régulés par nos dirigeants, comme la politique agricole commune l'a fait pour les agriculteurs qui sont aujourd'hui des fonctionnaires de l'état. Nous sommes les salariés d'un système étatisé, on tue les petites entreprises locales, on tue le savoir faire de proximité (car y'a pas que les directeurs de chez Engie ou Total qui sont allés à l'école) Arrêtons cette façon de distribuer des primes à coup de calculs imbuvables, parfois même pour ceux qui les ont élaborés. Mais dans quel monde on vit ??? Un monde où les gros industriels ont le choix de continuer à polluer, car ils peuvent laver leur conscience à coup de chèques CEE...c'est beau le pouvoir de l'argent...
S'il vous plaît, laissez nous bosser en paix....jusqu'à ce que mort s'en suive.
Michel Visentin
Toulouse
Publié : il y a 9 mois
AVRIL ?????
POURQUOI LES GROS FOURNISSEUR
ONT ILS DEJA COMMENCER.....
ET POURQUOI LA PUB À LA TV AVEC ....
EST ELLE ACTIVE DES AUJOURD'HUI ????
Répondre à ce sujet
Chaudières/PAC à 1 euro : la Capeb déplore de ne pas y être associée
Menu
×