Climat : Macron ouvre la porte du référendum à certaines propositions citoyennes

par BATIACTU il y a 1 mois
ENVIRONNEMENT. Lors de sa première rencontre le 10 janvier 2020 avec les 150 citoyens de la Convention citoyenne pour le climat, le président de la République Emmanuel Macron a indiqué qu'il envisageait de mettre au référendum certaines propositions du groupe de travail. Celui-ci doit achever ses travaux en avril prochain, mais a déjà formulé des pistes de réflexion.
Lire l'article sur Batiactu
5 réponses à ce sujet
Publié : il y a 1 mois
Tout ça est intéressant, mais il me semble que la question de l'énergie est peu abordée ou manque d'ambition.
La question a mon sens n'est pas vraiment comment se passer des énergies fossiles, disons que c'est un bon début quand même, mais plutôt comment tendre le plus rapidement vers un scénario avec un maximum d'énergie NON POLLUANTE ET RENOUVELABLE ?
Et dans cette stratégie qu'elle est la meilleure énergie "classique" pour accompagner une telle stratégie.
En prenant en compte, l'ensemble des parametres financier, production gestion de dechets, niveau de risque technologique et politique , acceptabilite sociale; en ayant toujours cette phrase en tête "quelle terre pour nos enfants "
Publié : il y a 1 mois
Encore faut-il que ces citoyens aient des informations fiables et honnêtes à disposition, vu le comportement de l'ADEME de RTE et de la CRE et de l'Europe de l'énergie on peut en douter,
Le GIEC à répondu à la Terre pour nos enfants, l'urgence climatique ne fait plus aucun doutes l'ennemi numéro 1 c'est la combustion, pour le climat et la pollution 7 millions de morts/ans dont 50000en France.
L'Europe à détourné les recommandations vers les ENRI et le carbone pour tuer le nucléaire Français à terme et la destruction d'EDF en ligne de mire.
On voit le résultat. L'électricité explose sous les taxes, la stabilité du réseau est dégradée, les effacements de production ou de consommation la normalité, ou secours par le gaz dans l'urgence. Productions énergivores externalisées dans les pays à 85% carbonés.
140Md€ jetés dans les ENRi en France pour zéro climat et GES.Un moment donné il faut se poser les bonnes questions et arrêtez de spolier les Français sur des dogmatismes qui finalement font le bonheur des pays carbonés et sourient de notre incrédibilité en détruisant nos capacités industrielles.
Le monde avec le beurre et l'argent du beurre n'existe pas.
la France énergétique est encore carbonée à 72% (seulement) mais encore , ce n'est pas dans le secteur de l'électricité qu'il faut agir dans l'urgence, la Fermeture de Fessenheim est un scandale à 4Md€ pour EDF et 15MdE pour les Français voilà ce qu'il faut dire et nous ampute de moyens pilotable d'ampleur qu'il faudra compenser par des importations Allemandes (45% carbonées).Mais le sujet est bien plus complexe il faut du temps pour en connaître toute les implication aussi je suis mesuré dans l'efficacité du dispositif.
Publié : il y a 1 mois
Les gens deviennent stupides au point de vouloir dominer la nature (!) La terre n'a jamais été un paradis bien que nous traversons encore une période "calme" ce qui pourrait bien changer dans les années à venir et ce quelle que soit l'intervention des hommes. Faut-il rappeler à tous les incultes que la terre ne tourne pas sur un axe stable et que les mouvements dans l'univers restent encore à découvrir. C'est peut être simplement la grande prétention et l'appât du fric qui va détruire la vie sur terre avant l'univers qui va suivre sa destinée quoi qu'il arrive at quoi qu'en en fasse.
Publié : il y a 1 mois
Dans la liste présenté ici, je ne vois rien de très innovant. J'ai plutôt l'impression d'un moyen de faire dire au gens ce que le système politique veux faire dire.
Publié : il y a 1 mois
Chacun voit midi à sa porte… ce qu'on peut constater dans les commentaires, c'est que peu de monde cherche à réellement débattre, élargir son point de vue et simplement écouter des arguments différents,. Ce qui compte, c'est de s'arc-bouter sur ses certitudes, désigner l'"adversaire", le caricaturer ou l'insulter. Ce qui compte c'est : à chacun son idéologie et surtout son ego, l'écolo intégriste et messianique espérant la punition définitive de l'humanité par le collapsus, le pronucléaire forcené vent debout conte le dogmatisme(!) écologiste et les ENR, etc. Après ça, bon courage à ceux qui essaient de tracer une piste cohérente et pragmatique pour affronter la réalité du bouleversement climatique…
Répondre à ce sujet
Climat : Macron ouvre la porte du référendum à certaines propositions citoyennes
Menu
×