Comparatif double vitrage avec ou sans gaz argon

par Jean D il y a 2 ans
Hello le forum.

Je voulais juste lancer un petit comparatif : double vitrage avec ou sans gaz argon ? Y a t-il un intérêt à passer du double vitrage "basique" à celui doté de gaz argon ? Quel avantage peut-on en retirer ?
5 réponses à ce sujet
Lancer un nouveau sujet
Publié : il y a 2 ans
Je dirais que le gaz argon est assez efficace puisque c’est un gaz « neutre » (donc stable) et qu’il accentue l'effet de barrière. Il évite alors l'effet de serre l’été et celui de froid en hiver. Ce type de vitrage offre une performance 2 fois supérieure à celle d’un double vitrage de même épaisseur sans gaz. L'intérêt n'est donc pas négligeable.
Publié : il y a 2 ans
Bonjour,

J'ai une explication complémentaire à vous apporter. L'argon est considéré comme un gaz rare de par sa faible présence dans l’air. L'intérêt de ce gaz est qu’il est un faible conducteur thermique.

Par ailleurs, si les fenêtres sont en verre, c’est pour les même raisons, à savoir leur faible conductivité thermique.
Publié : il y a 2 ans
Salut,

Je voulais juste faire quelques remarques supplémentaires.

En premier lieu, les fabricants proposent le traitement ITR (isolation thermique renforcée) ou basse émissivité. Il s’agit, là, d'intercaler une couche métallique très fine et invisible dans le double vitrage. Enfin pas tout à fait invisible dans le sens ou cette couche teinte légèrement le vitrage (ce qui peut être intéressant l’été).

Ensuite, en plus de cette ITR, il est possible d’opter pour l’ajout du fameux gaz argon. C’est là que je ne suis pas d’accord avec MACHIN car cela ne rend pas la fenêtre 2 fois plus isolante que celle en double vitrage sans gaz. En réalité, il faut savoir que les options ITR plus argon offre une isolation entre 40% et 55% plus efficace pour du double vitrage et 2 fois plus (en effet) par rapport à un simple vitrage.
Publié : il y a 2 ans
Bonjour.

Le renforcement de l'isolation thermique dépend également du volume de gaz emprisonné ; volume qui est fonction de l'épaisseur du vide entre les 2 vitres.

Le pb des fenêtres avec du gaz, c'est que celui-ci fini par s'échapper, plus ou moins rapidement selon la qualité de fabrication et que ce n'est pas rechargeable !

On retrouve ce phénomène avec les isolants "dopés" qui ont un lambda meilleur que l'air immobile en raison des gaz emprisonnés dans ses alvéoles.

Je recommande de d'abord choisir un très bon niveau de Ug/Uw sans gaz et une fenêtre avec garantie du constructeur sur une durée de vie importante des joints.
Publié : il y a 2 ans
J'avoue que je n'avais pas songé au problème de la déperdition du gaz... C'est une remarque très pertinente !
Répondre à ce sujet
Comparatif double vitrage avec ou sans gaz argon
Menu
×