Contre les sinistres, l'étude de sol s'impose parfois

par BATIACTU il y a 3 ans
Murs fissurés, carrelages gondolés, fenêtres bloquées… Des désagréments bien souvent causés par des défauts liés au sol sur lequel est posé le bâtiment. Pour éviter cela, réaliser une étude de sol demeure indispensable avant tout démarrage de travaux. Une démarche bénéfique qui sécurisera tant le professionnel que son client.
Lire l'article sur Batiactu
5 réponses à ce sujet
Publié : il y a 3 ans
L'étude de sol devrait être obligatoire pour toute nouvelle construction.

Son prix varie entre 700 et 1000 Euros, dérisoire par rapport aux risques encourus !!!

De plus, la diminution des sinistres amènerait les assureurs à revoir le montant de leur prime.

Un conseil, aujourd'hui, si vous réalisez une étude de sol, négociez le montant de votre prime avec votre assureur !!! ?
Publié : il y a 3 ans
Le prix d'une "vraie" étude de sol fait souvent reculer!! Exerçant dans ce secteur, je peux vous assurer que le jeu en vaut la chandelle, au regard de tous les ennuis et le budget pharaonique des travaux qui vous attendent si les dégâts sur votre demeure n'étaient pas reconnus en "catastrophe naturelle" !!! Richar Escribes Sté SOL STRUCTURE GROUPE 77
Publié : il y a 3 ans
Oui, une étude géotechnique est à réaliser pour la construction de tout ouvrage.

Non, le prix d'une étude géotechnique de qualité ne peut être de l'ordre de 700 à 1000 ? sauf cas très exceptionnel.

Les investigations par sondages et essais sont à définir en fonction du contexte géologique, hydrogéologique, géotechnique et topographique du site, ainsi que du projet de la construction (plan de masse, coupes, etc...)

L'étude géotechnique est une mission d'ingénierie interprétant et analysant ces résultats, régie par une norme (NFP 94-500). Suivant sa définition, elle permettra de maîtriser les risques du sol, et d'optimiser les fondations de l'ouvrage.

Pascal CHASSAGNE, président de l'Union Syndicale Géotechnique, et président du BET ALIOS.
Publié : il y a 3 ans
Non effectivement un étude de sol tourne plutôt autours de 3000euros, avec carottages à 6/10m, essai pressiométrique, niveau de la nappe phréatique. Ce qui représente de 1 à 2% du prix moyen d'une maison, selon sa taille. comme il est déjà dit, le bon dimensionnement des fondations permet d'éviter de gros soucis : une reprise en sous ?uvre ultérieure par micro pieux et longrines coute de 150 à 200.000euros, des injections = de 30 à 50.000euros, après l'incontournable étude de sol. En dehors des arrêtés de CatNat, le propriétaire prend tout à sa charge, à celà il faut rajouter les travaux de second ?uvre et d'embellissement. Donc l'étude de sol est la partie invisible de l'iceberg, qui peut éviter bien des incidents.

APC2E expertise structures et maître d'?uvre en réparation de sinistres.
Publié : il y a 3 ans
Surpris de lire qu'il faut enfin une étude de sol: dans les couts de batiments moyens j'ai toujours été obligé de fournir dés le départ pour éviter les surprises (voir aussi des batiments publics- dans l'actualité inondables -style caserne de pompiers (sic )ou salle des fétes En général pour les M i les "anciens" ne construisaient pas sur des terrains " pourris" ou remblayés avec n'importe quoi (sauf terrain inondable remblayés par le maire -entrepreneur de ... tp avec une adjointe au maire dont le fils était agent immo ! Toujours dit que c'est le vendeur qui doit communiquer "une " de sol mais rarement loi appliquée Malins les constructeurs de M I la réclament sans trop l'exiger ! comme ça cela les dédouanent en cas de pépins! Dans certaines il y a plusieurs ETAT CATA! pas compliqué de savoir qu'il y a déja eu des PB de sécheresse et de mauvaise qualité de terre( argile qui se rétracte DONC fissures! En milieu construit il suffit simplenent de REGARDER les fissures récurrentes des voisins -qui en plus sont en procés avec la mairie qui a décidé ou laisser faire un lotissement sur un site difficile ! L'argument facile mais dangereux est de dire CA COUTE CHER ! voir commentaire précédent sur les désordres les procés en CAT NAT ET les préjudices financiers et immatériels ( divorce déprimes et parfois violences engendrées ! TOUT CA POUR UNE PRECAUTION OBLIGATOIRE !
Répondre à ce sujet
Contre les sinistres, l'étude de sol s'impose parfois
Menu
×