Débat citoyen : la fin des subventions à l'éolien fortement suggérée

par BATIACTU il y a 10 mois
TRANSITION ENERGETIQUE. Sur la plateforme consultative du Conseil économique, social et environnemental, les propositions affluent. Parmi elles, celle qui recommande l'arrêt du subventionnement de l'énergie éolienne se hisse à la 4e position en nombre de voix. Décryptage.
Lire l'article sur Batiactu
10 réponses à ce sujet
Publié : il y a 10 mois
"Une réclamation d'ordre purement économique". Renseignez-vous 5s sur l'auteur de cette proposition avant d'écrire cela. Louis Marin est Président d'une des 1500 associations anti-éolien françaises. Il publie environ tous les mois un article partial sur l'énergie éolienne via le journal Economie Matin.
Publié : il y a 10 mois
Cette contribution est pleine de bon sens.. car en plus, contrairement à ce que dit le SER Syndicat des Enérgies renouvelables :
1) plus on installe d'éoliennes, plus on consomme d'énergie fossile, car il faut suppléer la défaillance de l'intermittence du vent par des centrales à gaz,
2) l'industrie éolienne n'est pas en phase de démarrage : c'est une industrie mature et d'importation massive sans valeur ajoutée dans le pays qui dégage des profits financiers mirobolants.

Autrement dit, la France se ruine à importer des machines polluantes pour le climat, subventionner des emplois à l'étranger, et enrichir scandaleusement des entreprises qui ne créent aucune innovation.
Publié : il y a 10 mois
La filère gaz-éolienne est la pire des filières d'ENR : énergie intermittente, non stockable, polluante (voir le cas de l'Allemagne dont les émissions de gaz à effet de serre ne cessent de croître avec la transition énergétique). A cela on ajoute le caractère ruineux d'un système indument subventionné. Ce sont les filières porteuses de valeur ajoutée, de technologies et d'emplois qu'on veut sacrifier : le nucléaire d'abord, la méthanisation, le bâtiment (isolation), les industries de matériel de géothermie, etc... On marche sur la tête avec un système pervers emmené par une collusion d'importateurs (Vestas en tête) qui s'enrichit honteusement au détriment des entreprises françaises et du pouvoir d'achat de ses salariés. Il est évident qu'il faut vite mettre fin à un tel système.
Publié : il y a 10 mois
Comme pour le PV si on doit subventionner il faut que ce soit au moins des produits de l'industrie française. Sinon si en plus c'est pas la mieux des ENR on est perdant/perdant.
Publié : il y a 10 mois
Sus aux éoliennes, sus aux panneaux solaires qui gèlent des surfaces agricoles, sus aux centrales nucléaires parce qu'elles pourraient être dangereuses, sus au charbon qui lui a tué des centaines de milliers de mineurs avec la silicose. sus au pétrole qui réchauffe l'atmosphère avec le CO2, sus...
Et pourtant l'auteur de l'article apprécie l'électricité qui a transformé la vie : eau chaude, ascenseur, réfrigérateur, congélateur, lave-linge, lave-vaisselle...
Veut-il réinventer l'énergie produite par les pédales : voitures à pédales, machines à coudre à pédale comme chez les Amish,...
La vie nécessite de l'énergie électrique et il faut la produire. Les moulins à vent du 21ème siècle sont une solution, de même que les hydroliennes.
JPM
Publié : il y a 10 mois
Lobbying, contre-lobbying, chacun y va de ses arguments, justes, pas justes, peu importe.
Chacun y va de ses intimes convictions …
Comme le signale fort justement Gérard Dupond, le lanceur de cette proposition est président d'une association anti-éolien, en quelque sorte, un lobbyiste.
Comme toujours lorsqu'il s'agit de gens qui interviennent ainsi sur des convictions, les arguments avancés sont non sourcés, ou pas tous sourcés et, comme par hasard, le plus souvent, les non sourcés sont les plus "gros".
Plus c'est gros, plus ça marche ! … Alors pourquoi se priver ?

Pourrait-on faire le calcul de l'ensemble des aides accordées au nucléaire, visibles via les subventions directes, indirectes via ce que la nation, nous donc, avons déjà payé pour le sauvetage de ex AREVA, sans parler de ce qu'il va encore falloir mettre pour finir l'EPR de Flamanville, pour la construction de ceux vendus aux anglais, pour le démantèlement des centrales en fin de vie …
Remarquez que c'st magnifique, au lieu de les démanteler à leur fin de vie comme c'était initialement prévu (mal provisionné mais c'st un autre problème), certains proposent de les prolonger, allant jusqu'à dire qu'elles sont de plus en plus sures puisqu'elles ont amené la preuve de leur fiabilité ! (Je suis heureux, de savoir, du haut de mes plus de 60 ans que je suis un être très fiable car je suis arrivé jusque là, je suis encore plus heureux pour mon "tonton Marcel" qui va avoir 94 ans à la fin de ce mois : "Tonton, tu es plus sûr qu lorsque tu avais 30 ans !"
Voyez, on peut tous en sortir des grosses … âneries, Don Quichotte ou pas !

Ce qui est ennuyeux avec les anti-éoliens c'est que, pour de multiples raisons, principalement d'ordre esthétique, sauvegarde des paysages, c'est que dès qu'un projet voit le jour, immédiatement une, deux, trois associations se créent qu sont contre. Forcément, ça fait beaucoup.
Alors, SvP les adhérents de ces associations, mettez en avant vos vrais arguments, ceux d'ordre visuel, et cessez de nous polluer avec de pseudo-arguments économiques … Au moins on peut (je peux) entendre que vous n'avez pas envie de voir les moulins à vent des temps modernes mais surtout, commencez par être vous-mêmes vertueux sur vos consommations électriques car il est bien là le problème : notre addiction à la fée électricité !
Il faut produire ce que chacun consomme, y compris vous mesdames et messieurs anti-éoliens …
Publié : il y a 10 mois
L'éolien doit être considéré comme un secteur économique à part entière, il doit fonctionner avec les règles du marché. Il doit prendre en compte l'environnement, ne pas porter atteinte à la santé des riverains, ne pas entrainer d'injustice sociale. Je souffre d'acouphènes provoqués par les éoliennes qui sont à proximité. D'autres personnes en souffrent également. Les pouvoirs publics refusent de faire une étude sanitaire sur le sujet.... Ce qui prouve que les acouphènes dont je souffre sont bien dus aux éoliennes.
Publié : il y a 10 mois
L'éolien n'a pas à être subventionné car il n'est pas d'utilité publique dans la mesure ou il ne produit que seulement en fonction du vent, et non de la demande en électricité, c'est une ineptie sur le plan économique d'autant que cette production aléatoire a un coût que doivent supporter les électriciens conventionnels ( donc les clients, ménages et PME surtout ) qui voient leur production se brader à perte sur le marché de gros de l'électricité !
Si l'on prend en considération le facteur de charge , voisin des 23 % l'on constate que plus on installe d'éoliennes, ces dernières de plus en plus hautes soit disant pour surperformer, l'on constate donc que le facteur de charge moyen national baisse d'année en année ( à quelques rares exceptions ) d'où la question de l'opportunité à persévérer à installer des usines éoliennes !
Publié : il y a 10 mois
Deux commentateurs "pro-éoliens" s'en prennent simplement aux personnes. Ils n'ont aucun argument factuel à démontrer en faveur de la filière gaz-éolienne tant ils savent que le discours de cette filière est mensonger. Ils n'opposent aucun argument à leurs détracteurs. Et pour cause : s'il faut "sourcer", il suffit de citer le rapport de la Cour des comptes qui chiffre à 40 milliards d'euros en quinze ans le gâchis financier de la filière pour la Nation. Il est clair que l'intérêt de la filière gaz-éolienne est de rester dans une nébuleuse aussi imprécise que possible pour balader les pouvoirs publics et les médias par un loobying renforcé des puissants moyens financiers déjà acquis.. La prise de conscience de l'ampleur du gâchis éolien ne peut que faire exploser un système de détournements de fonds publics sans précédent. Il n'est donc pas étonnant que ceux qui ont pu faire ce constat simple deviennent des "anti-éoliens". Un raisonnement honnête ne convient jamais aux acteurs de l'ombre.
Publié : il y a 9 mois
Abandonner l'éolien arrivent en 3ème position. Voici es 3 contributions qui arrivent en tête sont :
1 SUPPRIMER LES PRIVILEGES ACCORDES AUX ELUS :183 contributions votés 17953 fois,
2. METTRE EN PLACE DES REFERENDUMS D'INITIATIVE CITOYENNE : 127 contributions votés 14756 fois,
3. ABANDONNER L'ENERGIE EOLIENNE :99 contributions votés 9483 fois
Répondre à ce sujet
Débat citoyen : la fin des subventions à l'éolien fortement suggérée
Menu
×