Démarchage et abus dans la rénovation : Qualibat fait la chasse aux délinquants

par BATIACTU il y a 1 an
REACTION. Alain Maugard, le co-animateur du Plan de Rénovation énergétique des bâtiments, et Eric Jost, le directeur général de Qualibat, reviennent pour Batiactu sur l'enquête édifiante de l'UFC-Que Choisir qui met en lumière les pratiques commerciales douteuses de certaines entreprises du secteur. Tous deux déclarent vouloir écarter les délinquants qui salissent toute la profession.
Lire l'article sur Batiactu
20 réponses à ce sujet
Publié : il y a 1 an
Si M. Maugard avait procédé avec intelligence, il aura oeuvré à mettre en place les outils nécessaires à une bonne qualité d'ouvrage. Au lieu de ça, il a soutenu un RGE de basse obligation. La recette est pourtant simple (c'est celle qui se pratique pour l'ANC : diagnostic et prescription (par des structures compétentes et indépendantes de celles qui font les travaux), travaux par des entreprises compétentes (et non pas pseudo RGE, comme c'est trop souvent le cas) et enfin contrôle indépendant (à la manière des consuels en électricité). Avec cette solution, les délinquants seront vite indentifiés. M. Maugard a été incapable d'écouter les bons élèves tels que ceux, entre autres qui ont essayé de lui faire comprendre son erreur (=voir le collectif RGE pas comme ça !). Mais le grand seigneur n'écoute pas la base car ses intérêts sont ailleurs.
Publié : il y a 1 an
Conclusion : dans cette affaire, les structures dans lesquelles M. Maugard oeuvre, ont gagné de l'argent et l'Etat (les contribuables) + les bonnes entreprises qui ont subi une concurrence déloyale, en ont perdu. Mais quand la France arrêtera t'elle de donner les rennes à des sytèmes qui se révèlent contre productifs ?
Publié : il y a 1 an
Il serait bon que M Maugard affiche quelles sont les entreprises effectivement sanctionnées dans cette soi-disant chasse aux délinquants qui opèrent par tous les moyens et depuis plusieurs années.
Publié : il y a 1 an
La démarche est bonne et toutes ces ses sont pour 70 à paris et région Parisienne , mais ces entreprises sont encouragées par un fournisseur et sans ce fournisseur aux méthodes peu scrupuleuses , il y aurait moins de eco délinquants ...
Publié : il y a 1 an
Il serait peut être bon que M. Maugard, à 75 ans, prenne sa retraite ? Ou bien qu'il fasse du bénévolat ? Quel revenus tire t'il, en plus de sa retraite, en animant et présidant toutes ces structures ?
Publié : il y a 1 an
C'est quoi une entreprise délinquante ? Toute entreprise qui produit des objets rapidement obsolètes peut être à juste titre considérée comme délinquante puisqu'elle provoque un gâchis de ressources et d'énergie; ce faisant elle ne respecte pas l'accord de la COP21 ni la loi sur la transition énergétique !
Publié : il y a 1 an
Quelque part Qualibat est lui-même un délinquant en abusant le grand public. En aucun cas ce label ne garantie la qualité des travaux effectués.
Publié : il y a 1 an
Qualibat est sensée être une association à but non lucratif .... Ce serait bien de savoir où va l'argent collecté ?
Publié : il y a 1 an
Toutes ces entreprises délinquantes sont RGE. Avant le RGE, il y avait moins de délinquants.
Donc le RGE participe à l'augmentation de la délinquance commerciale. Pourquoi ?

Parce que le partenaire habituel et digne de confiance du client n'est souvent pas RGE.
Le service gratuit et fiable du bouche à oreille local ne fonctionnant plus, Qualibat en profite.
Les délinquants qui viennent de loin profitent facilement de ce vide de compétence.

Le RGE déstructure le tissu artisanal de proximité et en plus il coute 500 millions par an à la collectivité nationale. Faire venir des artisans de plus loin c'est anti économique.
Qualibat est le seul profiteur du système.
Pourquoi Qualibat ne publie plus ses comptes depuis 2014 ?

Qualibat sert probablement de pompe à fric, au bénéfice de FFB et CAPEB, comme la caisse des congés payés du bâtiment, que Alain Maugard qualifiait « d'avancée sociale »
devant les députés le 1/04/2015
http://www.assemblee-nationale.fr/14/pdf/cr-eco/14-15/c1415046.pdf

Macron collectionne les économies qui font mal au social. En supprimant ce réseau clientéliste et anti-démocratique dans le bâtiment, il réaliserait des économies bénéfiques. Qu'est-ce qu'ils attendent ?

Maugard est un menteur. Quand un client dénonce une arnaque, Qualibat ne bouge pas.
La publicité de Qualibat (qui garantie la qualité) est mensongère. Qu'en dit la DDPP ?
Le RGE nous habitue à accepter un Etat qui couvre et honore les menteurs. (jusqu'à 75 ans).
Publié : il y a 1 an
Il faut surtout arrêter ces pompes à fric qui sont les certifications et formations de tous poil dont comme les taxes et charges, la France est en tête mondiale des pays dont la stupidité n'a plus de limites. Ainsi d'ailleurs que les sous-traitances à répétition. Quand il n'y a plus de marge, il n'y a plus de bon travail. Mais ce principe élémentaire est très compliqué à comprendre pour notre stupide élite parisienne et politico administrative et associative qui vit grassement sur le dos de ceux qui triment toute l'année, pire encore leur seul objectif est celui de trouver de plus en plus de taxes et de charges. La France est complètement pourrie par toute ces couches de fainéants qui ne cherchent que l'argent facile. Reste maintenant la formation initiale qui est l'enseignement en France qui comme le reste est à vomir. Faire du bac misérable voir plus grave des ingénieurs qui n'ont plus aucune notion des bases techniques élémentaires ce qui est vrai pour d'autres professions comme la médecine, mais tous ont été formés pour devenir de petits escrocs à la mode publique. D'ailleurs, est-ce un hasard si les TPE et PME ne trouvent plu de professionnels alors que la moindre candidature publique fait déplacer plusieurs milliers de postulants ! Enfin, pas étranger au problème l'autre sport national dictée une fois de plus par toute cette mafia politico-administrative, celle du moins disant. On peut encore ajouter à tout ce petit merdier national l'application forcée par tous ces organismes de misérables normes NFC qui changent tous les deux ans sans pour autant en modifier les bases au détriment des normes NFEN et qui à pour conséquence de faire entrer n'importe quel produit basique en France. Pour exemple, voulant changer le train avant de ma voiture j'ai durant plusieurs mois cherché toutes les pièces nécessaire hélas personne je dis bien personne en France n'a été capable de me faire une offre avec la totalité des pièces pire encore je n'y trouvait que les produits le plus bas de gamme. Finalement, j'ai trouvé un fournisseur en Allemagne qui m'a fourni toutes les pièces de première qualité et le tout moins cher que la merde vendue en France. Je signale aussi que le véhicule est de marque Française. Trouvez l'erreur ! Autre sport national c'est celui dans la construction de faire enlever des produits de haute qualité répondant aux normes EN au profit de produits soit disant de fabrication Allemande alors qu'ils ne sont Allemands que pour le transit mettant en avant les misérables normes NFC mais avec lesquels produits l'une ou l'autre des personne souvent non technicien se fait des marges colossales avec des produits de qualité toute aussi misérable que l'organisation du pays France. Le Fric est la faute à tout et les principaux responsables sont l'Etat et les collectivités locales.
Publié : il y a 1 an
Pourrait-on envisager un dispositif d'audit exhaustif a postériori, sur pièces et sur site, d'un panel de dossiers sélectionnés aléatoirement par la DGCCRF ?
La proportion de dossiers audités serait fonction des moyens humains d'analyse et de contrôle raisonnablement mobilisables. Un faible pourcentage du total suffira.
Le groupe d'audit, animé par les services DGCCRF, comprendrait des représentants des certificateurs, des établissements bancaires et des associations de protection des consommateurs, et des groupements d'entreprises.
Sachant qu'ils seraient susceptibles d'être audités, les quelques rares entreprises RGE "peu regardantes" seraient incités à cesser leurs pratiques déviantes, au contraire celles vertueuses et sérieuses n'auraient rien à craindre du dispositif.
La finalité : une montée en qualité, une lutte contre les pratiques anticoncurrentielles, et pour les maîtres d'ouvrage payer le juste prix.
Les résultats des audits seraient publiés, avec 3 niveaux de cotation de synthèse pour chaque dossier audité :
A : audité "conforme RGE"
B : audité "avec observations RGE" : dire lesquelles
C : audité "non-conforme RGE" : dire pourquoi
Avant de choisir un professionnel RGE, tout maître d'ouvrage pourraient ainsi s'assurer des appréciations portées sur telle ou telle entreprise lors des audits.
S'il faut faire évoluer les textes qui régissent l'actuel système, le faire. Les parties prenantes pourraient en outre s'engager au travers d'une charte dite "audit RGE".
Ce dispositif d'audit aléatoire, évite de s'appuyer sur la délation qui relève de pratiques d'un autre temps;
Rodolphe MATTMANN
Publié : il y a 1 an
Le vrai problème est effectivement d'être le plus efficace possible pour lutter contre la précarité énergétique". Quoiqu'il en soit, même avec un RGE renové "à l'allemande" composés d'artisan formés et honnêtes on ne peut prétendre atteindre l'objectif d' économies d'énergie de 75% pour le parc immobilier existant en agissant uniquement sur l'isolation.

Il faudra nécessairement que l'on modifie nos deux chaînes énergétiques actuelles pour chauffer l'habitat et alimenter sa voiture en énergie.

Diviser par 3 notre consommation en énergie finale pour assurer ces deux fonctions est envisageable en combinant un COP de 4 grâce au chauffage thermodynamique et l'usage de voitures à moteur électrique ayant un rendement 3 fois supérieur à celui des moteurs à essence. A termes il n'est pas inenvisageable de penser que grâce à l'autoconsommation et au stockage de l'énergie électrique voltaique que le soleil associé à l'eau suffira à nos besoins. voir
http://www.infoenergie.eu/riv+ener/source-energie/SWE.htm

Le porte parole du CSLT vous invite à prendre contact avec lui pour en savoir plus
Publié : il y a 1 an
Peut être pourrait on imaginer un contrôle simplifié sur les bilans d'entreprises permettant d'identifier par le ratio personnel/Chiffre d'affaires quelle sont les structures de type commerciales pures et quelles sont les entreprises ayant un savoir faire technique bâtiment, pour ce qui est des certifications et surtout des formations le besoin en est essentiel dans un système en évolution technique permanent avec une exigence client de plus en plus poussé.
Ce qu'il faut c'est rendre les qualifications les plus simples possibles et évaluer les entreprises sur leurs réalisations techniques plus que sur leurs capacités à remplir des dossiers administartifs.
Publié : il y a 1 an
Que l'état commence par faire le ménage dans ses rangs. On peut regarder à la loupe et juger du ridicule de tous ce processus du conseil aux aides.
Entre :
- la gabegie du mille feuilles de tous les organismes administratifs qui se disputent la compétence et le monopole de leurs partenaires exclusifs uniquement là pour la "grosse galette",
- les labels bidons uniquement motivés par l'argent qu'ils rapportent à des organismes grassement payés,
- les formations ridiculement courtes au contenu simpliste pour ne pas dire obscène,
- les guerres de clochers sur le choix d'outils informatiques basiques et ineptes guidés uniquement par des intérêts privés,
- les aides honteusement gaspillées et siphonnées par des prix outrageusement bidonnés
On voudrait bien savoir, sur 100€ d'aides efficaces, combien cela a réellement coûté au budget de l'état, une fois qu'on a payé tous ce monde, 1000, 2000, plus ?
Publié : il y a 1 an
M. Maugard nous a pris pour des cons quand nous avons dénoncé les dérives évidentes qu'allait créer le RGE mis en place par l'Ademe et Qualibat avec les complicité de la Capeb et de la FFB.
Nous avions créér l'asso RGE pas comme ça pour alerter les décideurs il y 3 ans.
Le premier de ces malfaisants est M. Maugard lui même. Avec l'obligation d'être RECONNU GARANT de l'ENVIRONNEMENT, il a mis en place un système de détournement massif de l'argent public vers certaines entreprises qui ne sont GARANTES de rien du tout.
Publié : il y a 1 an
"il faut améliorer le disposif RGE" ou comment s'accrocher à une planche pourrie plutôt que d'avouer s'être planté. Franchement, pour un grand diplômé avec une logue carrière derrière lui, c'est un constat d'incompétence. Dire que l'Etat Français donne sa confiance à des gens comme ça ! Et le pire, c'est que l'on retrouve les mêmes errances dans tous les domaines. Qui fera le ménage ?
Publié : il y a 1 an
Si on chasse les délinquants institutionnels, il y aura sans doute moins de délinquants professionnels ?
Publié : il y a 1 an
Comme beaucoup de labels, RGE permet à certains de faire n'importe quoi en s'abritant derrière...Dans le domaine de l'accessibilité des logements des particuliers, certains mettent en avant ce label pour justifier leurs compétences dans ce domaine très précis et capter la confiance de leurs futurs clients...il existe pourtant un label dédié précisément à ce domaine, Handibat!...mais au-delà du label en lui même qui s'obtient auprès d'un organisme qui vous agréera après paiement d'une formation, le problème vient du contrôle post-agrément sur la conformité des travaux mis en œuvre sur le long terme et l'éthique associée à ce type de travaux...trop de margoulins gravitent encore autour de la clientèle sénior et handicapée. Il est temps de faire le ménage et de mettre en place un label efficace aussi bien dans sa délivrance que dans son contrôle avec des sanctions immédiates et publiées sur les réseaux et dans la presse locale.
Publié : il y a 1 an
C'est pourquoi il faut mettre en place un contrôle systématique de type "consuel". Cela existe pour l'électricité, pour les assainissements non collectifs. En plus ça créera des emplois.
Publié : il y a 5 mois
J ai pris un electricien dit serieux qualibat. J ai signe un deux devis en novembre. Paye en plusieurs fois pour terminer les reglements en mars 2019. Or il s avere que cette entreprise n a pas fini les travaux et en plus j ai paye plus de 700 euros pourquoi? Je leur ai envoye letre recommandee. Plusieurs mails. Sms Pour obtenir reparation et me retourner les sommes payees a tord et bien pas de reponse. Je n habite pas sur place. J ai demande a l imiable et bien toujours pas de reponse....
Je fais etre oblige de passer par un proces. La qualite qualibat R.G.E. c est quoi?
Répondre à ce sujet
Démarchage et abus dans la rénovation : Qualibat fait la chasse aux délinquants
Menu
×