Déphasage thermique des isolants

par Elena Riza il y a 2 ans
Bonjour à tous,

Récemment, j'ai reçu dans ma petite entreprise la visite d'un stagiaire. Il est en cours d'apprentissage de son futur métier et j'ai constaté avec une certaine inquiétude qu'il n'était pas du tout au point concernant la notion de déphasage thermique.

Ce petit post est donc dédié à faire un court rappel sur cette notion du déphasage thermique:)

Pour faire simple, le déphasage thermique doit permettre de conserver la fraîcheur d'un bâtiment lors des montées en température, notamment à la période estivale. C'est alors la couche isolante qui doit absorber et bloquer la chaleur, l'empêchant ainsi de pénétrer à l'intérieur. Il est considéré que la face interne de l'isolant devrait résister au moins 10 heures avant d'atteindre sa température maximale.

N'hésitez pas à mettre votre grain de sel pour compléter mes propos !
7 réponses à ce sujet
Lancer un nouveau sujet
Publié : il y a 2 ans
Bonjour,

Très bonne idée que ce rappel technique qui, effectivement, fait parfois défaut aux plus jeunes, pourtant tout frais sorti de l'école, mais aussi aux plus anciens qui faute d'utilisation, tendent à l'oublier.

Je pourrais préciser que, par exemple, la laine de verre s'avère être un excellent isolant pour conserver la chaleur mais qu'elle n'est par contre pas du tout adaptée aux régions chaudes car elle ne possède pas un indice suffisant en termes de déphasage. Il faudrait 1 mètre d'épaisseur pour obtenir un résultat acceptable !
Publié : il y a 2 ans
En matière d'isolant thermique on peut également dire que le polystyrène expansé est bien plus efficace que la fibre de bois dense. Dans les zones géographiques plus chaudes, une bonne isolation permettra de minimiser l'utilisation d'une clim qui revient assez vite chère sinon.
Publié : il y a 2 ans
Bonjour,

Dans votre courte description je crois qu'il manque un élément qui me semble important, à savoir que le déphasage correspond au temps nécessaire à la chaleur pour entrer à l'intérieur d'un logement ou d'un local isolé.
Publié : il y a 2 ans
Réponse à Elena Riza

Votre appréciation sur le temps mis pour atteindre une température de la face interne d'un isolant est sans intérêt. car cela dépend de ce qui se trouve à l'intérieur par rapport à l'isolant

si c'est une feuille de cuivre, la température restera éternellement celle de l'intérieur de la maison

si c'est une lame d'air puis un placo, ce sera une valeur intermédiaire entre intérieur et extérieur en fonction des coefficients d'isolation intérieur (air+placo) et extérieur (isolant + parpaing + enduit par exemple.

Le retard dans tout système (mécanique, thermique...) est du d'une part, l'apport d'énergie, d'autre part à l'inertie.

exemple thermique:

Vous avez une masse de béton de 1000 kg (une dalle de seulement 450 litres ou 90 m2 * 5 cm) dont la chaleur spécifique est de 880 J/kg/°, son inertie thermique est de 0,88 MJ/° pour 1000 kg.

Si vous lui apportez 1 kW de chaleur soit 3,6 MJ/heure, elle chauffera de 3,6/0,88 = 4° par heure.

On voit tout l'intérêt (si l'on souhaite de l'inertie) à isoler une dalle par le dessous.

Pour que cette inertie soit utile, encore faut -il qu'elle puisse échanger avec l'air intérieur ce qui n'est pas le cas d'un mur extérieur si l'isolation est intérieure mais l'est si l'isolation est extérieure sans isolation intérieure.

Pour échanger, il faut avoir beaucoup de surface (pour avoir de la convection naturelle) ou ventiler (convection forcée).

Le meilleure inertie (et la moins chère), c'est l'eau (4,18 kJ/kg/°: 5 fois plus que le béton)

Une très bonne solution pour augmenter fortement (et à pas cher) l'inertie d'une construction: insérer des tuyaux pleins d'eau dans les murs extérieurs (à l'intérieur de l'isolant) et dans les cloisons.

500 m de PEHD diamètre 25 mm pour moins de 350 à contiennent 245 litres d'eau soit 1,025 MJ/°: plus que la dalle de béton et avec une très importante surface d'échange: 50 m2 de paroi extérieur du tuyau.

Attention l'inertie fonctionne dans les deux sens: si l'eau est chaude elle sera longue à refroidir (intéressant l'été pour réguler entre jour et nuit) mais si elle est froide elle sera longue (et coûteuse) à réchauffer (retour des sports d'hiver avec un chauffage mis en anti gel...)

Une solution pas chère permettant de faire varier cette inertie: prévoir la possibilité de pouvoir remplir ou vider ces tuyaux: 245 litres d'eau se ne sont que quelques dizaines de centimes...
Publié : il y a 2 ans
Réponse à Julie M.

Bonjour.

Le déphasage de l'isolant n'a que peu d'intérêt.

Les inerties thermiques contenues dans l'isolant (qui sont à l'origine de son déphasage) sont faibles par rapport à tout ce qui se trouve dans une construction.

L'isolant est la pour isoler (freiner les transferts de chaleur). l'inertie est la pour stocker la chaleur (ou le froid).

Dans une maison de 100 m2, il y a:

100 m2 de dalle, soit 1 tonne (pour 5 cm)

100 m2 de plafond,

100 m2 de placo de doublage,

200 m2 de placo de cloisons

(soit 5 m3 de plâtre ou 4 tonnes)

et de une à 2 tonnes de matériels divers (meubles, ce qu'il y a dedans, électroménager, faïences...)

ces 6 à 7 tonnes représentent de l'ordre de 6 MJ/° d'inertie.

Avec 100 mm d'isolant dans les murs, les cloisons et la dalle et 300 mm sur le plafond soit 60 m3, à 18 kg/m3 cela ne fait que 1080 kg d'isolant ayant de 1 à 2 kJ/kg/° de chaleur spécifique, soit 1 à 2 MJ/°, (c'est donc 3 à 7 fois moins important que ci-dessus).
Publié : il y a 2 ans
Bonjour,

Je crois, au final, que c'est le lambda dont il est important de parler si l'on aborde le sujet du déphasage. Pour rappel pour votre stagiaire, chère Elena, il s'agit d'un coefficient qui exprime la conductivité thermique d'un matériau. Plus ce coefficient est faible et plus le matériau concerné est isolant. Ce coefficient est d'ailleurs noté sur les produits dans les caractéristiques.
Publié : il y a 2 ans
Le déphasage thermique de l'isolant est essentiel pour le confort d'été;ce déphasage ne peut ètre obtenu avec un isolant peu dense type laine de verre;un isolant plus dense ,fibre de bois par ex.sera très efficace surtout dans une façade en ossature bois ou en comble;Cp de 2000J/kg et°.
Répondre à ce sujet
Déphasage thermique des isolants
Menu
×