Exclusif : découvrez le projet de réforme du futur CITE

par BATIACTU il y a 6 mois
INFO BATIACTU. Les pouvoirs publics ont soumis à consultation leur projet pour la transformation du crédit d'impôt transition énergétique (CITE) en prime, prévue pour 2020-2021. Batiactu vous présente les contours du projet et les montants envisagés par type d'équipements.
Lire l'article sur Batiactu
7 réponses à ce sujet
Publié : il y a 6 mois
La prochaine étape : le communisme pur et dur. On donne les maisons des riches aux pauvres.
Publié : il y a 6 mois
Je trouve qu'en terme d'équité ou d'égalité de l'ensemble de la nation, nous sommes loin du compte. En plus clair, ce qui cotisent le plus non droit à rien et ce qui ne cotisent pas ont droit à tout. Le mieux, c'est que tout le monde ne travaille plus et ne touche pas de salaires correct, comme cela tout le monde aurait droit aux aides généreuses proposer par le gouvernement. N'étant pas une personne ayant un salaire important, mais qui paye des impôts, de surcroît travaillant 70 heures par semaine au minimun, je trouve inadmissible que je me retrouve ponctionné par le gouvernement et que je n'ai droit à aucune ou peu d'aide pour la rénovation de mon logement. N'étant pas seul dans ce cas, je me demande si le mot "Solidarité" s"applique vraiment pour toute la population. Etre solidaire, egaux les uns les autres et fraternels, ne veut pas dire tout pour les pauvres et rien pour les autres. Il me semble q'une réflexion devrait être mené sur ces choix d'apport d'aides énergétiques du gouvernement. Actuellement et depuis longtemps, ce ne sont pas les gens à revenus très modeste qui me font travailler, sachant que sous le mandat du président SARKOZY, les aides étaient de 40 % en moyenne ( bien meilleure qu'aujourd'hui, et pour tous le monde, avec des aides supplémentaires gouvernementales pour les faibles ou sans revenus) et j'ai eu très peu de cette clientèle à l'époque.
Arrêtons de prendre les gens qui travaillent pour des CONS et des VACHES A LAIT.
Ce gouvernement change tout le temps d'avis, c'est déconcertant, et ils sont loin du compte quand à la politique environnementale.
Quand est-ce que quelqu'un posera sur la table les bonnes questions et décidera avec une bonne logique ?
Il faut arrêter de mettre des politiciens à la tête du gouvernement, ils ne voient que de par eux.
Publié : il y a 6 mois
C'est vrai que le système du CITE n'était déjà pas assez complexe. On va désormais rajouter des paliers par conditions de ressources. Un petit retour en arrière mais cette fois au lieu que ce soit rien, ce sont des miettes. Au niveau lisibilité du système c'est pas terrible.

Mais bon, ça va être géré par l'ANAH, donc tout va bien. On va tout droit vers un système comme les CEE où les artisans sont mal payés, surchargés de boulot par les plateformes d'appels gérés par des opérateurs privés. Les travaux n'auront donc pas plus d'impact sur la performance thermique du logement qu'avant. Pour rappel, seuls 5% des logements rénovés de 2014 à 2016 ont permis de gagner 2 classes de DPE alors que 54% de ces opérations ont données droit à la TVA à 5.5% (critères identiques au CITE) - voir enquete TREMI de l'ADEME à ce sujet : https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/enquete-tremi-2017-010422.pdf . Sans changer les pratiques au niveau des contrôles des travaux et de leur efficacité, je vois donc mal comment l'ANAH va justifier 35% d'économies d'énergie.

Si il s'agit d'appliquer simplement l'article 18Bis au 200 quater du CGI, ça n'aura pas beaucoup d'effet. Je m'explique : cet article dresse la liste des conditions d'éligibilité. A savoir :
- faire faire les travaux par un pro certifié RGE (un contrôle par an seulement et encore on les appelle avant pour prévenir),
- mettre en œuvre des matériaux testés dans des laboratoires sous atmosphère contrôlée sans prendre en compte sa durée de vie et les autres matériaux pouvant dégrader ou améliorer la performance thermique (ex : écran de sous -toiture, pare vapeur, barrière radiante, écran thermique).

Lorsque l'on rénove un bâtiment la mise en œuvre et le choix des matériaux est déterminant. C'est ce qui fera la différence entre une bonne et une mauvaise rénovation thermique. Seulement, pour les parois opaques, avec le CITE seule la résistance thermique compte. Or, même le CSTB affirme qu'un isolant en laine minérale perd 50% de son efficacité avec seulement 8% d'humidité; et pourtant on voit encore de nombreux chantiers sans écran de sous toiture.
Autre exemple, non abordé par le texte du CITE mais primordial pour l'efficacité de la paroi, un écran de sous toiture doit être HPV (valeur Sd < 0.10m) si on veut faire une enveloppe continue. Si ce n'est pas le cas, il y aura de la condensation et l'isolant en sous face va pourrir et être inefficace. Dernier exemple et pas des moindre. Le DTU 24.1 sur les travaux de fumisterie impose un écart au feu autour des conduits de cheminée ce qui veut dire pas d'écran de sous-toiture en dessous du classement A2-s2,d0. La plupart posés en couverture sont classés E ou F, donc je vous raconte pas la fuite d'air à ce niveau là. Et personne ne s'inquiète.

Mme MEYNIER, M DURAND n'hésitez pas à me contacter, je serai ravi de vous aider à y voir un peu plus clair sur ce sujet et sur ce que peuvent vous raconter les lobbies industriels pour qui plus on en met, plus c'est performant et surtout plus ça rapporte.
Publié : il y a 6 mois
Une honte tous ces revirements. Moins vous en faites et plus vous touchez.
Publié : il y a 6 mois
L'energie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas.
Pourtant l'état s'obstine à subventionner les sources de production de chaleur ou de refroidissement
Alors que le 1er objectif devrait être de mieux isoler.
Incompétent !!!
Publié : il y a 6 mois
Certes, ils ont des idées .... Mauvaises, hélas, mais ils ont des idées ...
Publié : il y a 6 mois
voici venu le temps où pour faire une rénovation énergétique il faut un master en administration publique et fiscale
Répondre à ce sujet
Exclusif : découvrez le projet de réforme du futur CITE
Menu
×