Faut-il remplacer une VMC simple flux par une double flux ?

par Julie M. il y a 4 mois
Bonjour, un de mes clients a acheté une maison neuve récemment. Elle est équipée d'un système de ventilation simple flux, et il voudrait le changer par un double flux. Est-ce que vous pourriez me dire si ce système est plus avantageux en termes d'économie d'énergie, de chauffage... ou non ? Et quel prix je peux pratiquer pour l'installation avec équipements fournis svp, ce serait pour pouvoir faire mon devis, sachant que c'est une maison standard ? Merci d'avance.
19 réponses à ce sujet
Lancer un nouveau sujet
Publié : il y a 3 mois
Bonjour, la VMC simple flux a déjà un gros problème, il faut bien l'avouer. Elle aspire l'air des pièces d'eau comme la cuisine, la salle de bains et les WC mais ne le renouvelle pas vraiment. En fait, le renouvellement de cet air provient généralement des ventilations dans les huisseries, portes et fenêtres, mais avec un petit débit. Quand, en plus, certains clients ne les ont pas bouchées parce qu'ils trouvaient que ça leur apportait du froid. Rien que pour ça, la VMC double flux est intéressante.
Publié : il y a 3 mois
Le problème de la VMC simple flux est qu'elle prend l'air froid dehors, en hiver, et l'air chaud en été, par les huisseries. La double flux est un circuit fermé qui évite ces déperditions. Ainsi, 90% de la chaleur évacuée par cette ventilation est récupérée. C'est le rôle de l'échangeur thermique. Pour un prix de 2.000 à 3.000 euros, une telle installation peut être réalisée intégralement et faire économiser de l'énergie et, surtout, très bien assainir une maison.
Publié : il y a 3 mois
C'est tout à fait ce que je pensais entre une VMC simple flux et double flux. Pour le prix, j'étais bien dans les clous. Après, évidemment, ça dépend de l'enlèvement à faire, du renouvellement des gaines, par prudence, et du type de matériel posé parqu'on en trouve un peu à tous les prix, selon leur puissance, leurs options, etc. Merci en tout cas.
Publié : il y a 2 mois
Avec une VMC double- flux thermodynamique (un peu plus cher) il est possible de se passer de chauffage. En tout cas, bien choisir la marque et attention à la qualité de la fabrication, et de la pose pour un résultat optimal (étanchéité du bâtiment).
Publié : il y a 2 mois
Réponse à Dan Cochalin

Quand on vit dans le Sud, où la température ne descend pas en dessous de moins 2° en hiver, le double flux ne sert à rien. Mais en été, le double flux réchauffe plus qu'il ne descend la température (60° au soleil en juin cette année). Il faut voir où on se trouve.

Mes toilettes ont une VMC simple flux avec aspirateur dès présence dans la pièce et cela fonctionne mieux qu'une double flux sans les coûts de fonctionnement et nettoyage.

Je voulais une double flux et puis en parlant avec les spécialistes dans le Sud, j'ai renoncé et pourtant les placeurs y perdaient financièrement. Attention aux faux avantages déclarés uniquement pour gagner plus.
Publié : il y a 2 mois
Merci à vous, Dan et Maurice, pour vos interventions.Mon client étant installé dans une région plutôt agréable niveau climat, je vais réétudier la question avec ces nouveaux points de vue !
Publié : il y a 2 mois
Réponse à Julie M.

Bonjour,

L.'installation d'une vmc doubles flux permet un renouvellement d air filtre donc une amelioration qualitative de l ambiance du foyer.

C est le seul avantage a mes yeux de ce système sur du bâti ancien non BBC .

Par ailleurs, il éxiste le système VMI qui lui permet a moindre frais d installation d insufler de l air neuf filtre,rechauffé en hiver, s arrête en été (aeration faite en ouvrant les huisseries 5 min ).

Avec ce système la maison est mise en sur pression donc pas d air froid (petites perte de calories si le bâti est une passoire. .!).

J ai Installé ce système dans des logement très humide,sont efficacité n est plus a prouver dans ces situations ..

Espérant avoir comtribué a votre reflexion.
Publié : il y a 2 mois
certains types de construction peuvent se passer de VMC quelque soit double ou simple flux.. Des murs en terre crue (pisé, bauge ou briques) respirent donc échangent naturellement l'air sur des périodes de 10 à 12 heures et l'inertie de ce matériau suppriment les déperditions (chaleur de la journée restituée la nuit et fraicheur de la nuit restituée le jour.En plus c'est écologique, écinome en énergie etc. Qu'on se le dise ! Réponse à Laurent Guitet
Publié : il y a 2 mois
Décidément les avis sont multiples et variés... Pas facile pour moi de me décider finalement. je vais laisser mûrir toutes ces remarques afin de les digérer et de faire mon choix ensuite
Publié : il y a 2 mois
Réponse à Julie M.

N'oubliez pas les gaines !! en double flux on multiplie les gaines par deux, amenée d'air et extraction, et quand elles se croisent on perd beaucoup de hauteur, du coup pour une maison tradi avec 2.50m sous dalle c'est problématique !
Publié : il y a 2 mois
Réponse à sophie ROUFFIGNAC

Merci. Cette précision est, en effet, très importante !
Publié : il y a 2 mois
Réponse à maurice DOSSIN

C'est pas la double flux qui est mise en cause mais le défaut d'étanchéité de votre bâtiment qui vous apporte du chaud en été...
Publié : il y a 2 mois
Mon sentiment sur les doubles flux. Une amélioration thermique d'environ 15% ce qui n'est pas négligeable.

Problème, le manque d'entretien peut faire dégénérer le système, les entretiens peuvent poser des problèmes si l'installation n'est pas simple. Certains pays exigent la désinfection des tuyaux...

Autre problème, on doit éviter les croisements de tuyaux, il y a nécessité d'un faux-plafond, donc plus de hauteur, plus d'argent dans le gros oeuvre et pour le plaquiste.

Avec ses contraintes, je me suis rabattu sur la VMI qui me donne beaucoup de satisfaction, peu de tuyau, un air venant du toit, avec la possibilité d'y adjoindre une petite pompe à chaleur pour rentrer l'air à 20° environ l'hiver. Rafraichissement l'été en la faisant tourner la nuit, enlèvement des radons, COV, humidité, coût, facilité d'entretien, etc.
Publié : il y a 2 mois
Réponse à Julie M. Sophie ROUFIGNAC a bien posé le problème : les gaines. Il y a aussi le caisson échangeur à loger et la mini pompe à chaleur dans l'extracteur. Ca fait beaucoup d'éléments faciles à installer dans le cas d'une construction mais sur existant, il faut disposer de hauteurs sous plafonds suffisantes et de volumes importants justifiant l'investissement conséquent.

Il y a aussi l'entretien et la maintenance du dispositif. Une étude technique précise est nécessaire tout comme un devis comprenant tous les détails et le coefficient de complexité. Bon courage !.
Publié : il y a 2 mois
le choix de la simple ou double flux est lié à la qualité globale de la construction .

dans un bâtiment passif , avec une forte inertie , de l' isolation par l' extérieur , une récupération de l' énergie tellurique "chaud-frais " des murs micro poreux , la double flux fait merveille (toutes les maisons que nous construisons ont une double flux ) ne pas oublier que le volume de la maison doit être en surpression pour éviter aux poussières et pollens de rentrer. l'air entrant passe par des filtres qui bloquent les micro particules de pollution de l' air , et un asservissement à la présence et à une sonde de CO² enclenche la double flux lorsque c' est nécessaire. En été la double flux participe au frais , mais à condition que les besoins soient très faibles , donc : maison passive . En fait toute cette démarche sur l' énergie , la qualité de l' air , les ambiances sont de nature holistique , globale , systémique et rien ne marche vraiment bien si la totalité de la construction n' est pas efficiente non seulement en énergie , mais en sensoriel , lumière , acoustique , tactile , olfactif etc...et j' allais oublier le plus important : un faible coût , ce qui est parfaitement possible ,
Publié : il y a 2 mois
Réponse à Julie M.

bonjour, la vmc double flux n' est valable que sur des bâtiments récents dans une zone froide car la consommation électrique beaucoup plus importante n' est pas toujours compensée par larécupération de calories, le systeme vmi en surpression est plus adapté et moins cher en rénovation et seche vraiment bien un bati ancien surtout avec la présence d' une cheminée.
Publié : il y a 2 mois
Bonjour à tous !

Je suis étonnée de voir autant de commentaires sur ma question et j'en suis ravie.

Je vais avoir de quoi bien réfléchir au problème afin de déterminer ce qui est le mieux pour ce client en fonction de la configuration de sa maison, et plus particulièrement de ses combles, et de l'inertie des lieux.
Publié : il y a 2 mois
La description de Pierre Mumbach est parfaite. Nous aussi nous installons que des double-flux thermodynamique dans nos constructions passives avec notre doublage à inertie perspirant. Le duo est économique et offre un grand confort d'été et d'hiver.

Pour les régions Sud, nous sommes à Béziers (mais construisons partout en France), les habitants ne chauffent pas leur habitations à 19 mais à 22 car après les 40° dehors l'été 19 pour eux c'est le frigo. Donc pour le Sud, tous les calculs de sur-consommation électrique des double-flux sont faussés, à moins bien sûr de mettre un flicage dans les maisons pour les obliger à ne pas dépasser le 19.
Publié : il y a 1 mois
J'habite la région lyonnaise et je suis bon bricoleur. Je possède une maison moyennement isolée et il y a 8 ans j'ai installé une Vmc double flux à la place d'une simple. Lors du remplacement des fenêtres j'ai supprimé les entrées d'air prévues pour une simple flux. La double flux a été installée dans les combles perdues et ses caractéristiques se situent dans la moyenne( isolation, qualité des filtres, rendement...). Mon constat: confort amélioré( pas de sensation d'air froid l'hiver lorsque on se trouve près d'une fenêtre) moins de bruit extérieur, bon renouvellement de l'air et surtout admission d'air filtré( l'état des filtres au bout de trois mois montre la poussière que on a pas aspiré pendant cette période. Le bémol que je mettrais c'est la récupération de l'air chaud. En effet pour qu'il y ai un échange de calories il faut que la Vmc aspire de l'air suffisamment chaud et que l'échangeur soit performant. Or dans une Vmc de prix moyen 1500€ l'échangeur est lui aussi moyen et il faut que les pieces soient chauffées, ce qui n'est pas le cas pour ex dans une chambre et une autre piece peu utilisée d'où extraction d'air à température faible.

Je précise que j'ai une cheminée foyer fermé qui fonctionne sans pb, l'aspiration et le soufflage sont bien équilibrés.

En résumé: la partie électronique de ma Vmc a été détériorée cet été par la foudre. A la place de la réparer je la remplace par une nouvelle double flux de nouvelle génération (mieux isolée, filtres plus performants et remplacement facilité...) ca veut tout dire concernant mon avis
Répondez à ce sujet
Faut-il remplacer une VMC simple flux par une double flux ?
Menu
×