Fissures sur le sol d'un balcon : quel degré d'urgence pour les réparations ?

par Laurent V il y a 9 mois
Bonjour,
Un client vient de m'appeler pour des fissures sur le sol de son baclon. Le problème c'est que les balcons font parties des parties communes de la copropriété me dit-il et qu'il doit attendre d'en parler au syndic pour savoir si ce sont des travaux qui doivent être votés en assemblée générale pour pouvoir être mis en place.
En attendant, il m'a demandé d'intervenir afin de diagnostiquer le degré d'urgence pour les réparations et de lui soumettre mon devis qu'il doive le présenter en assemblée générale ou non. Et au moins pour qu'il sache s'il doit éviter d'utiliser son balcon en cas de risque d'effondrement ou s'il ne s'agit pas d'une fissure grave.
Comment déterminez-vous le degré d'urgence d'une fissure de sol d'in balcon ?
3 réponses à ce sujet
Lancer un nouveau sujet
Publié : il y a 9 mois
Bonjour,
Alors je ne sais pas du tout comment cela se passe en copropriété pour la réalisation des travaux. Mais je m'y connais en identification des fissures. Il en existe différents types : il y a les fissures structurelles et les autres. Ce sont les fissures structurelles qui peuvent mener à l'effondrement du balcon.
Leur apparition est fréquemment la cause d'un défaut de conception. Il peut aussi s'agir du vieillissement de la structure.
La fissure est relativement inquiétante si elle est parallèle à l'appui en surface ou en sousface.
Il peut aussi y avoir des problèmes d'infiltration liés à une mauvaise étanchéité ou un problème d'écoulement des eaux de pluie.
Publié : il y a 9 mois
Donc pour vous, seule une fissure parallèle à l'appui implique un véritable degré d'urgence en termes de réparation ?
Publié : il y a 9 mois
Enfin, il faut aussi prendre en compte la taille de la fissure. Si elle est perpendiculaire à l'appui ou provient des lieux de fixation du garde-corps, les fissures peuvent également être inquiétantes selon leur longueur et leur largeur.
Répondre à ce sujet
Fissures sur le sol d'un balcon : quel degré d'urgence pour les réparations ?
Menu
×