Installation photovoltaïque : conseiller l'autoconsommation ou la revente de l'énergie ?

par Julie M. il y a 1 an
Bonjour, en termes de photovoltaique, que conseillez-vous à vos clients ? L'autoconsommation ou la revente ? Je pense que l'autoconsommation est une super innovation et je suis toujours tenté d'orienter mes clients vers cette solution-là, mais j'ai quand même l'impression que la revente peut-être plus intéressante parfois. Du coup j'aurais aimé avoir votre avis sur la question. Autoconsommation ou revente ?
13 réponses à ce sujet
Lancer un nouveau sujet
Publié : il y a 1 an
Bonjour,
Malheureusement pour le moment c'est généralement la revente qui rapporte le plus. Une installation produit 1 000 kWh par an kW installé. Donc en fonction de la surface de panneaux photovoltaïques que vous installez d'un client à un autre, le rendement n'est pas le même. Cependant, il est possible de savoir ce que représente ces mêmes 1 000 kwh en fonction de s'ils sont autoconsommés ou revendus. Ainsi, en autoconsommation, 1000 kwh permettent de faire des économies à hauteur de 120 ou 130 € par an environ, alors qu'une revente, la même quantité de kwh vaut à peu près 250 € par an, soit le double.
Publié : il y a 11 mois
Merci beaucoup pour les infos, je pensais que cela s'était amélioré ces dernières années, mais pas autant que ce que je pensais à priori. En plus pour l'autoconsommation, les frais d'installations et d'équipements sont un peu plus importants, ce n'est pas facile à justifier si le retour sur investissement est moindre derrière, d'où ma question initiale. Et un mélange des deux techniques, ça donne quoi ?
Publié : il y a 11 mois
Si la surface à couvrir de panneaux photovoltaique est suffisamment grande pour couvrir absolument tous les besoins du foyer en électricité, pourquoi pas revendre le reste, en effet. Mais dans tous les cas, ils gagneraient très probablement plus d'argent à payer leur facture d'électricité et à revendre celle produite. Après dans l'idée, moi aussi je suis pour valoriser l'autoconsommation.
Publié : il y a 11 mois
Bravo pour votre participation à la transition énergétique. L'autoconsommation signifie que la production d'électricité solaire est immédiatement consommée par l'usager. Si l'usager n'est pas en mesure de consommer sa production, par exemple parce qu'il est au travail ou absent, cette production est perdue. A l'inverse, quand l'usager consomme, par exemple le soir, il n'y a plus de production solaire. Si on ajoute des batteries au système, il devient possible de consommer presque intégralement sa production. Mais le coût d'installation et d'entretien des batteries est prohibitif et rend l'investissement très peu rentable. On comprend bien que l'autoconsommation n'est pas adaptée à un particulier. A l'inverse, la revente intégrale de l'électricité solaire à EDF ou autre fournisseur est bien plus efficace. Car il est fort probable que sur l'ensemble des usagers raccordés au réseau, la production solaire sera consommée. Il faut donc préférer la revente intégrale. EDF/RTE/Enedis incite à l'autoconsommation parce que ça les arrange. En effet le réseau de production de l'électricité très centralisé ainsi que le réseau de distribution sont mal adaptés à une production localisée. Tant qu'il n'y a un producteur local pour une vingtaine de logements, pas de problème; l'équilibrage peut se faire. Par contre si un logement sur 5 était producteur EDF/RTE/Enedis devrait revoir totalement son réseau de distribution et peut être abandonner les bons vieux réacteurs nucléaires ! Une bonne transition énergétique nécessaire vers les renouvelables qui, malheureusement, n'a pas été prévue et encore moins anticipée.
Publié : il y a 11 mois
Bonjour Christian,
Je n'avais absolument pas vu cela sous cet angle. Votre réponse m'apporte un tout nouveau regard sur la question et m'incite à me tourner vers la revente qui, si j'en crois votre commentaire, est nettement plus intéressant pour tous (sauf pour Enedis et cie).
Publié : il y a 10 mois
il y a toutefois des bémols à apporter. Dans tous les cas, le rendement financier est faible, et la question se pose de savoir si ca vaut la peine de massacrer l'esthétique d'une maison par des panneaux qui peuvent la défigurer (par exemple sur un joli toit de tuiles). Par ailleurs, le prix de l'électricité acheté par EDF est subventionné. Ca ne sera pas éternel. Enfin, il faut penser à l'entretien. En clair, il faut surtout tenter de faire des économies d'énergie plutôt que d'investir dans de la consommation en plus.
Publié : il y a 10 mois
La réalité est que l'énergie solaire (comme celle des éoliennes) est totalement intermittente (le panneaux solaires ne produisent qu'à environ 11 % de leur capacité, les éoliennes 23 %). Pour le moment EDF achète de l'électricité intermittente mais la revend souvent à perte car elle ne vient pas au bon moment dans le réseau. Le système ne vaut que parce qu'on nous fait payer des taxes pour financer un système anti-économique. Ca ne marche que tant que fonctionnent nos centrales nucléaires qui assurent la production régulière, ou alors tant qu'on pollue la planète avec des centrales thermiques d'appoint pour suppléer les carences de l'intermittence. Attention, toute ENR intermittente conduit au réchauffement climatique car il faut brûler de l'énergie fossile (gaz en France). La transition énergétique ne passe que par un développement intelligent du nucléaire qui pourra nous fournir durablement de l'électricité stable et pas chère. C'est ce que font massivement les Chinois et les Russes.
Publié : il y a 6 mois
je déplore que l'on ne trouve pas d(informations objectives et neutres aidant à l'installation de PV.
Quand on cherche des infos, on tombe automatique sur des pros ayant toutes les caractéristiques d'escroc, qui se disent "branche d'EDF".
J'aimerais avoir des infos neutres et complètes, aides de l'état, tarification lissée ou instantanée, investissement, maintenance, etc enfin toutes infos nécessaires pour faire un investissement réfléchi ! donc pas "donnez vos coordonnées, nous sous faisons un devis "
Publié : il y a 6 mois
A Alain: Allez voir le site www.photovoltaïque.info ou encore l'association Hespul. Vous y trouverez des infos et conseils de qualité et non intéressés.
Publié : il y a 6 mois
A Arnaud: tabler massivement sur le nucléaire est une fort mauvaise idée car cette production d'électricité soit disant sans CO2 est très sale, surtout au Niger et autres pays Canada, Australie, Russie et pays voisins ayant des mines d'uranium. En effet il faut traiter la terre contenant assez peu d'uranium sur place pour transporter un minerai plus riche en uranium. Ce traitement est hyper polluant pour les autochtones. De plus les réserves d'uranium sont très limitées (30 ans maxi au rythme actuel). Enfin, remarquons que la Chine fait peu de nucléaire par rapport à ses autres moyens de production d'électricité. Elle pratique la diversification des ressources énergétiques ce qui est plus intelligent que miser sur une seule source d'électricité comme en France (75 à 80% de nucléaire). Sachant par ailleurs que le nucléaire produit 3 fois plus de chaleur que d'électricité, quel gâchis ! Pire encore pour refroidir ces réacteurs, que d'eau que d'eau parfois puisée dans des fleuves qui risquent l'étiage en été. Du coup, arrêt obligatoire du réacteur ... au fonctionnement intermittent donc !
Publié : il y a 6 mois
Le mieux pour l'énergie c'est de l'économiser ou pour le moins de faire des constructions neuves ou rénovées passives. Et c'est possible: voir le site www.energiesprong.fr
Publié : il y a 6 mois
Bonjour Christian,

Très intéressant votre site ! Merci pour ce partage.
Publié : il y a 6 mois
à Christian Rozé
C'est bien de penser au passif...mais ça, j'y suis déjà ! La conception de ma maison (auto-constructeur de A à Z) est basée sur les recommandations de la "passivhaus" allemande parce que s'il faut attendre les normes françaises...
De plus, lorsque l'on veux innover en France, on a toujours la même réponse, "ce n'est pas prévu au DTU" ou alors, "il n'y a pas d'avis technique valable en France" !
Personnellement, je voulais appliquer "l'activation du noyau de béton" , qui est une augmentation de l'inertie de la dalle par circulation de fluide dans la dalle de compression et également un appoint de chauffage ou de rafraichissement (en général suffisant dans une passive )... levée de boucliers du BE thermique, du spécialiste BA, etc... Le fluide est soit chauffé par du solaire, soit refroidit par géothermie. ET BIEN, C'EST PAS PERMIS !
Répondre à ce sujet
Installation photovoltaïque : conseiller l'autoconsommation ou la revente de l'énergie ?
Menu
×