Intervenir sur malfaçons après un autre artisan

par Laurent Nicolas il y a 2 ans
Bonjour,

Parmi les problèmes rencontrés, j’ai entendu un confrère parler qu’il avait été condamné pour être intervenu derrière des malfaçons d’un artisan d’un autre corps de métier. Je m’explique : le placo dont il était responsable s’est fissuré à la suite d’un tassement de la dalle béton. Après que cette dernière ait été renforcée, il s’est vu obligé de réparer sa partie. Est-ce possible et comment s’en prémunir ? Merci.
4 réponses à ce sujet
Lancer un nouveau sujet
Publié : il y a 2 ans
Le premier conseil que je pourrais donner, c'est de ne pas effectuer des travaux s'il y a un risque de litige sur les travaux de la maison par l'artisan qui vous a précédé dans le planning. Accepter d'intervenir, c'est accepter les travaux précédents et vous rend responsable aussi de leurs malfaçons. L'autre solution consiste à intervenir après avoir émis des réserves officielles et reconnaissable auprès de votre client.
Publié : il y a 2 ans
Bonjour,

En effet, le problème des malfaçons sur les chantiers est assez dommageable quand on ne prend pas les dispositions nécessaires. J’en ai moi-même fait les frais à une époque.

Alors, comme le dit mon collègue, la meilleure solution est encore d’émettre des réserves avant de toucher quoi que ce soit sur le chantier. C’est encore le meilleur moyen d’éviter tout problème si jamais un autre corps de métier venait à pourrir les travaux.

Parmi les réserves il peut y avoir par exemple, dans la rénovation, des mentions selon les constats réalisés sur le futur chantier. Par exemple, si l’on vous demande de faire un ravalement de façade et que vous détectez des boursoufflures inquiétantes sur l’existant, vous pouvez alors faire une réserve et pourquoi pas donner des solutions si le mur s’avère réellement dans un triste état et vous empêche de faire un ravalement de qualité. Ca permet au client de se faire une idée réaliste de la situation et des frais possibles à venir.
Publié : il y a 2 ans
Si vous constatez des écarts entre ce que doit être votre support (décrit dans votre DTU ou avis technique produit) et ce que vous constatez, vous devez en informer par écrit le maître d'ouvrage ou le maître d’œuvre et refuser d'intervenir jusqu'à mise en conformité du support.

Vous serez toujours responsable d'avoir réalisé un ouvrage non conforme, car vous avez "réceptionné le support".

Dans le cas de votre confrère, cela me semble différent : la non conformité de la dalle ne devait pas être apparente mais 2 situations sont possibles.

1- la dalle s'est affaissée avant réception des travaux : chacun est responsable de son ouvrage et doit le réparer.

2- la dalle s'est affaissée après réception des travaux : le coût de réparation doit être reporté sur celui qui créée le désordre, donc le gros œuvre. Le plaquiste ne peut pas être responsable de cet affaissement, jusqu'à preuve du contraire.
Publié : il y a 2 ans
Merci pour ce dernier éclaircissement très précis. La dalle avait effectivement bougé après réception des travaux. Et si j'en crois votre réponse, cela change absolument tout !
Répondre à ce sujet
Intervenir sur malfaçons après un autre artisan
Menu
×