Isolant mince vs laine minérale : la Justice a définitivement tranché

par BATIACTU il y a 2 mois
DÉCISION. La Cour de cassation a validé la décision de la cour d'appel de Versailles, datant de janvier 2017, donnant ainsi définitivement raison à la société Actis qui affirmait, dans une publicité datant de 1995, que l'un de ses produits isolait autant que 20 centimètres de laine de verre. Réactions.
Lire l'article sur Batiactu
60 réponses à ce sujet
Publié : il y a 2 mois
Ce produit était tellement miraculeux (Trios-Super 9) qu'il a été retiré de la vente.
On se demande bien pourquoi puisqu'il n'avait que des avantages………
Publié : il y a 2 mois
tel est pris qui croyait prendre, pourrait être la morale
Publié : il y a 2 mois
les coquins ! un tri machin qui s'oxyde et prend la poussière, une laine de verre hors normes, qui ne respectait pas la densité imposée par les règles THK 77, une mise en oeuvre sans protections nécessaires, des études CSTB contraires aux publicités données, le tassement des isolants dans le temps,
Qui faut-il croire, car toute expérience responsable prouve qu'il fallait depuis des décennies tenir compte de ces comportements de matériaux, mais, qui le faisait ? probablement très peux !!!
Publié : il y a 2 mois
Bonjour,

le TRiso Super9 a été remplacé en 2005 par le Triso Super 10, son évolution naturelle.
Nous avons, par la suite, (2012) remplacé le Triso Super 10 par le Triso Super12 , fils d'une nouvelle technologie et avec une meilleure résistance thermique.

Actis Isolation
Publié : il y a 2 mois
Chacun essaie de tirer la couverture alors que ses produits ne sont pas parfaits et surtout bien souvent mal mis en oeuvre (même par les RGE dont les ouvriers se foutent souvent royalement de tout cela)
Quand au CSTB, il aborde la thermique d'une manière simplifiée et biaisée. Par exemple le lambda est tout sauf une donnée fixe. Il est donc variable, ce qui n'arrangerait pas les laines minérales. Mais, bien sûr, le mode de calcul opératoire retenu favorise certains ... C'est étonnant quand même : les maisons que je conçois (isolées avec de la ouate et de la laine de bois) ont souvent une consommation d'énergie très inférieure à ce que dit le calcul réglementaire RT2012. Par contre, beaucoup de maisons dites BBC consomment plus que le calcul réglementaire. Cherchez l'erreur !!!
Et de toute façon, comme dit un de mes amis qui travaille sur les comportements thermiques en aérospatiale : "heureusement qu'on ne fait pas de la thermique comme vous dans le bâtiment, sinon on n'aurait jamais envoyé un engin dans l'espace"
Publié : il y a 2 mois
Monsieur Lefrançois, vous auriez pu arrêter votre commentaire à "SCANDALEUX". Le reste n'est que publicité...
Publié : il y a 2 mois
La lecture de Built green et des articles de Claude Lefrancois devraient être obligatoire.... Quand à faire de pub pour un mailing intelligent et gratuit, je n'y vois que des avantages.
Publié : il y a 2 mois
Merci Anne Crouze !
Publié : il y a 2 mois
D'accord aussi, Built Green, ça vole bien au dessus du reste !
Publié : il y a 2 mois
Merci Francis Le Bris
Publié : il y a 2 mois
Allons tous faire notre pub sur les commentaires des articles de Built Green alors... nous verrons bien si la modération les laisse passer !
Publié : il y a 2 mois
A Thierry Monjot et aux autres septiques : prenez le temps de lire Green Build et de regarder les vidéos de Papy Claude. Vous constaterez vous-même qu'indiquer l'existence de ces merveilleux outils d'information libres d'accès, compétents et désintéressés, relève bien plus de l'information d'intérêt général que du domaine de la publicité. Je ne doute pas que tout article, rédigé dans cet esprit scientifique, utile et altruiste, trouvera sa place dans Build Green. Ces médias seront utiles à tous les citoyens, clients comme entrepreneurs.

Contrairement au RGE qui détruit notre tissu social et nos plus petites entreprises, ponctionne pour ça (et pour enrichir Qualibat et ses copains) environ 500 millions par an sur le PIB de la France, Build Green et papy Claude assurent pour tous une information de qualité qui n'a rien coutée aux bénéficiaires que nous sommes tous.

Que les moyens de l'état soit au service de mafias comme Qualibat, plutôt qu'au service d'initiatives aussi vertueuses que Build Green et papy Claude, c'est un vrai SCANDALE !

Pour rappel Qualibat est une association qui ne publie plus ses résultats financiers depuis 2014 (date de mise en place du RGE). Qualibat est coupable de publicité mensongère.
En 2019 Qualibat a été jugé coupable de procédure abusive contre une consommatrice qui critiquait leur inefficacité systématique (donc probablement volontaire).
Par ailleurs :
Qualibat, FFB et CAPEB sont cul et chemise avec les Caisses de Congés Payées du Bâtiment.
L'obligation des CCPB bafoue l'article 11 de la convention européenne des droits de l'homme avec la complicité de l'exécutif et de la justice, et le seul moyen d'un petit décret.
Pourtant la cour des comptes a dénoncé l'inutilité aujourd'hui de ces caisses. Elle a signalé aussi le détournement de 200 millions par an de cotisations payées par les entreprises mais jamais reversées aux salariés bénéficiaires.
Le rapport de l'IGAS a aussi signalé des irrégularités qui n'ont pas été corrigées 10 ans plus tard.
Le collectif 4C-BTP avec le concours d'experts comptable signale le détournement probable d'environ 1 milliards par an par ces caisses.
QUE FAIT LA POLICE ?
Publié : il y a 2 mois
Merci Bernard Fortier.
Thierry Monjot, il est vrai que je me suis laissé emporter par la passion et la révolte.
Depuis longtemps je fais des commentaires sur les articles de batiactu et j'ai pensé que proposer des supports libres ici pouvait aider.
Manifestement ceci vous a froissé, dont acte, je ne ferai plus, ici, de prosélytisme !
Vous avez évoqué le fait que Build-Green n'accepterait probablement pas le renvoi vers d'autres supports de communication.
Je fais partie des créateurs de ce média, nous sommes très vigilants pour essayer de trier, à nos yeux, le bon grain de l'ivraie.
Vous êtes, si j'ai bien compris, vous même modérateur sur un autre média, que je ne citerai pas eu égard à votre demande mais dont, si vous lisez mes articles et ouvrez les liens de sourçage, vous pourrez constater que je renvoie parfois vers ce support, de même d'ailleurs que, parfois, vers batiactu ou d'autres.

Comme l'a suggéré Bernard Fortier, nous publions effectivement tout article de fond et que, après contrôle et, éventuellement, modération, nous jugeons objectif, impartial et utile à une orientation que, pour nombre de ceux qui se sont exprimés ici, vous et moi compris, partagent : le bâtiment pertinent.

Je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année, aussi écologiques et responsables que je sais que vous l'êtes pour l'avoir découvert sur votre profil.

Fin de la polémique ?
Publié : il y a 2 mois
Mais, Bernard, c'est la France : les mafieux sont au pouvoir et la police aux ordres.
Publié : il y a 2 mois
Si vous avez du temps à perdre pour lire la propagande non approfondie et démontrée, voir un tableau illisible des matériaux, faites confiance en la religion de claude lefrançois, sur build-green, un prêcheur d'une nouvelle religion, naturellement la seule bien, pleine de vides non démontrés
Publié : il y a 2 mois
And Busse vous n'en dites pas assez. Si vous critiquez, c'est que vous avez à nous recommander une information plus utile que Build Green.
Je suis impatient de la découvrir.
Je ne vous demande pas de faire du prosélytisme, mais seulement d'être transparent et constructif. Eventuellement aussi d'être cordial et ouvert aux différentes approches du bâtiment. Merci
Publié : il y a 2 mois
C'est qui And Busse ? Un type qui se cache derrière un pseudo ! Et ça voudrait être crédible en proférant des insanités.
Ayez au moins le cran de parler en nom propre. Là seulement, vos propos (diffamatoires) pourront être recevables, à défaut d'être objectifs ...
Lamentable !!!
Publié : il y a 2 mois
And Busse, si ma religion est tellement vide, reconnaissez moi au moins le courage de prêcher à visage et identité découverts !
Alors si mes écrits ont tendance à vous contrarier, je vous déconseille de me lire dans les prochaines semaines et les prochains mois car, toujours à découvert et bien droit dans mes bottes, j'ai l'intention de continuer à enfoncer le clou.
Pas spécialement au sujet de cette polémique ACTIS Vs St Gobain qui, pour aussi dramatique qu'elle soit pour ceux qui en auront pâti, n'est pas un cas unique de fausse information ou désinformation.

Ceci dit, je n'échangerai plus avec vous sauf à ce que vous vous dévoiliez …
Publié : il y a 2 mois
Donc les isolants minces bien posés ont des performances supérieures à la laine minérale mal posée.
Mais la Cour ne dit pas si la laine bien posée a une performance supérieure à l'isolant mince mal posé.
Tout ça pour ça......
Publié : il y a 2 mois
Ces prises de position feront l'objet d'une réponse sous 24H00, en activité, je ne dispose pas tjrs de temps pour clarifier les contre-vérités, ou les tautologies
Publié : il y a 2 mois
Pourquoi built green ? vous avez des problèmes avec votre langue maternelle? pas grave, ça se soigne.
Publié : il y a 2 mois
Quiconque aura regardé un peu plus loin que le bout du nez du secteur sectaire du bâtiment, à l'aide d'une approche non partisane, aura pris conscience qu'il y quelque de louche dans la question de l'isolation. Les lambdas ne sont pas fixes comme on voudrait nous le faire croire. Par conséquent les R sont versatiles. Tout cela varie en fonction du contexte et de la qualité de mise en oeuvre.
Ah, mais pourquoi donc les avions ne sont ils pas isolés comme les bâtiments ? Et les navettes ?
Au lieu de faire la guerre entre fabricants / lobbies, pourquoi ne pas travailler ensemble pour proposer mieux.
Une combinaison des deux, peut être ? Mince + épais ? Chacun a ses avantages. Pourquoi ne pas les cumuler ?
Publié : il y a 2 mois
Avec des commentaires pareils de la justice la laine de verre a de beaux jours devant elles. Et c'est pourtant le moins performant des isolants une fois posé (rappelons qu en labo de cetification et en réel c est pas du tout la meme chose).
Et pour finir :
La justice a t elle défini le mot "isolation" ???
Publié : il y a 2 mois
@Claude Micmacher, bien que co-créateur du site, je n'ai pas présidé à son nom.
Pour autant, comme on dit au sein du peloton " peu importe la marque du vélo, pédale !"
Donc je n'envisage pas de me soigner …
Publié : il y a 2 mois
La comparaison avec les avions et les navettes spatiales est délicieuse.
Si une maison pouvait valoir le prix d'un avion, c'est sûr qu'on ne la construirait pas du tout de la même manière !
Un isolant mince fabriqué en atmosphère contrôléee, posé en usine dans une structures calée au dixième de millimètre, ce n'est pas la même chose qu'un vague sandwich de mousse et de feuilles d'alu agrafé sommairement sur des matériaux irréguliers, sujets à condensation et moisissures.
Publié : il y a 2 mois
les reproches : le nom, à visage découvert
La réponse : un article est fait pour apporter des informations, des précisions, le nom de l'auteur n'apporte rien, sauf l'égo pour certains, de savoir qu'il est de Dupont ou de Durant, n'apporte rien, et qui connait l'auteur lorsque son nom est indiqué ??
L'article prétendu diffamatoire
La relecture ne donne pas cette impression, dénigrer pour justifier son mécontentement est courant !!
Malheureusement, la religion des matériaux bio sourcés est fréquente dans BG ( pour build-green ) la maison dite en paille, pour laquelle la structure support est passée sous silence, l'ITE et ITI, avec renvoi à l'incompatibilité avec la perspirance, ce qui est vrai, mais comment respecter la perspirance !
L'article sur l'enduit chaux-chanvre, très bonne solution, laquelle divise par trois le R, alors que le lambda d'un mur en pierre de 2.2, donne 0.22, ce qui ne respecte pas l'arrêté réno de mai 2007 !!
B-G présente des analyses intéressantes, assez documentées, mais y ajoute des prises de positions, qui ne devraient pas être, d'ou > dénoncée
Enfin, j'exerce deux activités complémentaires, ce qui a pour finalité d'être souvent mal vu,lorsque on en sait trop, telle est la société, j'interviens depuis quarante ans dans un type de construction à haute isolation , inertie et perspirance, réunies, les ponts thermiques presque nuls, chaque pièce isolée à chaque paroi, ce qui permet de chauffer ou ne pas chauffer
En effet, je ne pratique pas les dérogations des lois Chalandon, avec les chalandonnettes devenues la norme actuelle de construire, y compris sur BG, qui en fait une solution
Pour en revenir à la laine de verre, mise en cause, la vérification faite confirme que celles les plus vendues en France sont tjrs hors norme de ne respectent pas les règles ThK-77, sans aborder la qualité de mise en oeuvre, c'est un triste constat, entre le tri-iso et la laine de verre, avec la chalandonnette, en résultat, c'est lamentable, CQFD
Publié : il y a 2 mois
les ajouts d'avis dans les articles de build-green, relèvent bien de > de l'auteur du commentaire, ce qui a disparu dans le message précédent
Publié : il y a 2 mois
Décidément le mot : la religion, disparait
Publié : il y a 2 mois
De multiples points entachent toute objectivité, dont celle par exemple de l'artisan, lequel exerce une mission de maîtrise d'oeuvre pour laquelle il est assuré, mais qui ne fait que la propagande de ses produits prétendus indispensables, sans avoir connaissance des co-activités des autres intervenants, sans être ensemblier, sans savoir, parmi une infinité de produits choisir l'intérêt de l'optimisation du chantier, le DIUO, sans connaître les règles de calculs et l'ensemble des DTU, parler des laines de verre, sans connaître les règles ThK-77 et la page 61, concernant le hors normes, à ne pas faire !, mais cet artisan compense par le dénigrement, fort d'être celui qui réalise souvent n'importe comment, suivant le conditionnement changeant de la mode du moment, nous en sommes hélas là, chacun se reconnaîtra
Publié : il y a 2 mois
Ce qui compte ce sont les preuves produites pour renverser les propagandes erronées, le nom de l'auteur est sans importance, c'est la preuve qui compte, en exigeant un nom, que le demandeur n'a rien d'autre à opposer, c'est le dénigrement habituel pour se justifier, en étalant ses non-connaissances
Publié : il y a 2 mois
Vous voulez savoir, mon code APE 7112B, je sais prendre les outils et montrer ce qu'il faut faire
Publié : il y a 2 mois
And Busse, vous faites pitié à vous démener pour ne pas donner votre pedigree ! C'est indispensable de connaître qui se cache derrière des propos. Ne serait ce que pour contrôler sa bonne fois et sa non collusion.
Cela dit, j'apprécie votre intérêt pour les ThK-77 que je garde précieusement ... C'était avant la dérive putanisée ....
On y trouvais même le lambda du varech sèché !!!
Mais c'était encore le monde d'avant la toute puissance des lobbies.
Désormais, ce sont eux font les règles, à grand coup de tirage de couverture.
Néanmoins, rien ne vous oblige à les croire sur parole.
Faites de la thermique intelligente et ne croyez surtout pas aux lambdas fixes car c'est une enfumade de premier ordre.
Publié : il y a 2 mois
A Olivier Delalande : j'ai effectivement fait un peu de provoc en parlant de l'isolation des avions et des navettes. Néanmoins, il est quand même possible de travailler correctement dans le bâtiment. J'ai conçu suffisamment de maison qui ont été réalisées correctement, avec des résultats qui tiennent dans le temps. Des artisans savent travailler correctement avec au bout une étanchéité à l'air à 0.10 maxi. Des bons matériaux, bien mis en oeuvre (isolants, freins vapeurs, etc ....), cela existe. Et des maisons à moins de 10Kw/h / m² en besoin de chauffage aussi. Alors pourquoi ce niveau de performance n'est pas fréquent ?
Publié : il y a 2 mois
Depuis quarante ans, dans ma région, je réalise des constructions totalement différentes de ce qui se fait en France, par le choix des matériaux et par les mises en oeuvre, des plans d'exécution récapitulent tous les corps de métiers, avec une analyse approfondie avec le REEF, les DTU et les règles de calculs,
Effectivement, les lambda ne sont pas exacts, mais cela est mieux que rien, l'étanchéité à l'air c'est pour enrichir certains, non durable, et générateur de sinistre, mais heureusement, il existe des modes constructifs sans avoir besoin de ces compléments d'étanchéité, l'évolution des techniques dans les cinq ans à venir, va probablement rendre obsolescentes de nombreuses pratiques actuelles, mais il y a la propagande de ceux qui en vivent actuellement, il y aurait bcp à dire sur ce sujet, les professions sont manipulées par ces fabricants et revendeurs, par leurs publicités
La qualité actuelle des productions est déplorable, je reste étonné des analyses dans build-green assez fouillées, puis par les jugements de valeurs qui donnent la voie à prendre, c'est cette religion de jugements péremptoires qui affecte
Publié : il y a 2 mois
L'analyse de tout ce qui existe, fait qu'il ne reste que très peu de solutions, je n'ai jamais employé de plâtre cartonné, d'enduit mono-couche, de parpaing de 20, de fermettes industrielles....je ne comprends pas ces artisans, lesquels font l'éloge de modes médiocres, conditionnés par les systèmes et leur ignorance, l'exploitation de la paresse et de l'égo, du mimétisme de la mode du moment, pour toute connaissance....
Publié : il y a 2 mois
De toute façon c'est un combat d'arrière-garde et d'ego complètement dépassé !
Isoler du froid un batiment n'est plus un problème et tous les VRAIS pro. savent parfaitement le faire aujourd'hui.

En revanche, avec le changement climatique qui s'amorce, garantir un confort estival économiquement avec le bâti, c'est une autre affaire ! ... et que ce soit la laine de verre les isolants synthétiques ou les isolants minces multicouches, tous ces matériaux sont inadaptés à cette problématique sur les parois exposées.

Aujourd'hui, les laines et isolants végétaux, en plus de leur empreinte carbone faible, ont des caractéristiques thermiques proches ou meilleures que les laines minérales, ils apportent un vrai déphasage, gèrent la migration de vapeur, séquestrent du carbone, participent à valoriser des déchets et/ou des sous-produits des filières bois et agricoles.
Sans parler de leur performance acoustique et du relargage des matériaux synthétiques.

Et pour les problématiques ponctuelles d'encombrement, les PIV arrivent sur le marché et supplantent largement les isolants minces multicouches.
Publié : il y a 2 mois
Je rejoins totalement Pierrick-Thermicien, les défis du futur concernent l'été !

Je ne veux plus faire de prosélytisme, j'invite ceux qui pensent que certains supports autres que celui sur lequel nous nous exprimons sont trop "orientés" et qui connaîtraient des solutions qui mériteraient d'être soulignées et encouragées à les faire connaître de ces autres supports …
Publié : il y a 2 mois
mais oui, l'inertie des parois devrait tjrs être vérifiée, la réglementation impose à défaut la climatisation, ce qui n'est pas fait avec ITE et ITI, pratiqués, c'est pour cela que j'applique une inertie forte, revoir les précédentes précisions
Publié : il y a 2 mois
Solaire passif, inertie, les recettes sont pourtant simples ... Alors pourquoi cela n'est pas comptabilisé dans les systèmes de chauffage ?
Publié : il y a 2 mois
A Claude Lefrançois, ou Lefrancois, oui, il existe une autre façon, au lieu de purger, ce dont vous faites référence, cela consiste en une publication générale, faisant état des manquements fréquents, de chaque intervenant, généré par l'absence de synthèse du chantier, de l'absence de plans d'exécution généraux, et du défaut de connaître les DTU et autres règles, la mission visa d'architectes, sans s'assurer de plans d'exécution, vérifiés, mais inexistants, par les entreprises, lesquelles improvisent comme d'habitude, enfin le CSTB, les DTU ne sont plus lus, ce sont les programmeurs du CSTB qui concoctent des réponses types, à une question posées, sans avoir sus donner l'ensemble des réponses contenues dans le DTU, cela génère une grande perte de connaissances, et un grand appauvrissement général
Publié : il y a 2 mois
And Buse, vous semblez avoir des idées, alors mettez vous au clavier et rédigez …
Publié : il y a 2 mois
Un peu de lecture objective :
http://www.aerebat.fr/laboratoire/
Après, on cause ?
Publié : il y a 2 mois (Édité)
Francis le Bris, j'ai parcouru avec intérêt le site en question.
De très bonnes pistes, sont-elles suffisantes ?
En tout cas c'est une des rares fois où je me suis senti très proche d'un laboratoire thermique et de techniciens ouverts à plus que ce qu'on nous "vend" classiquement.

Il se trouve que j'ai initié une série d'articles sur un média différent de celui-ci, que je ne citerai pas pour les raisons qui m'ont été reprochées ici, de prosélytisme d'une part et de partialité d'autre part.
Le 1er y est déjà paru en décembre, rédigé avant que la cour de cassation se soit prononcée dans l'affaire qui nous vaut ces commentaires.
Je précise ceci pour dire que ce n'est pas mu par l'opportunité d'une affaire que je me suis penché sur ce sujet. La lecture de ma production antérieure d'ailleurs atteste à elle seule de ce que j'ai une approche différente des objectifs et moyens qu'il faudrait favoriser.
Dans ce 1er article j'ai dénoncé le paradigme actuel appliqué dans l'isolation (je me retrouve tout à fait dans les orientations du laboratoire dont vous nous avez fourni le lien et je suppose que son responsable n'aurait pas dénoncé des faits très différents).

L'approche de la thermie du bâtiment est, selon moi, tellement complexe, que j'en suis à la fin de la rédaction du 4ème article dédié à ce sujet. Ils seront publiés en janvier et février, ils s'inscrivent dans la suite des approches liées au confort, à la gestion de la teneur en eau …
Je pense que j'y consacrerai 6 articles.
Je n'ai pas la prétention de connaître tout des contraintes et des approches de l'isolation, je crois néanmoins qu'avec ces 6 articles j'aurai déjà pas mal décortiqué le sujet et que nous pourrons échanger dans l'approche et la proposition d'autres pistes que celles actuellement appliquées.

Je suis 100% d'accord avec ce laboratoire sur le fait que nous sommes très loin de prendre en compte tous les critères qui devraient l'être.
Publié : il y a 2 mois (Édité)
A Francis le Bris et Claude Lefrançois, je digresse un peu du sujet de départ. Les méthodes mises en avant dans le document de Francis sont justes le retour aux fondamentaux des notions de base apprises par les thermiciens lors de leur formation. Mais il ne faut pas s'y tromper, la plupart des ingénieurs qui bossent pour des grandes marques d'isolants sont parfaitement affutés à tous ces notions et en jouent habilement.
Un exemple flagrant parmi tant d'autres : les grands fabricants isolants minéraux ont demandé et obtenu que les isolants naturels soient évalués avec des reprises d'eau beaucoup plus élevées que leurs propres matériaux pour minimiser leurs performances.

Il est donc essentiel de revenir à des fondamentaux neutres et indépendants ... et je ne voudrais pas tirer la couverture vers les thermiciens indépendants ... mais quand même !!!
Il reste cependant des obstacles majeurs :
- La thermique du bâtiment reste peu entendue et si personne ne se permet de remettre en question les calculs de l'ingénieur structure, il en va différemment du thermicien.
- faire accepter cette approche aux architectes qui, pour un grand nombre, n'ont pas la moindre formation thermique (il faut se rappeler que cette matière était facultative dans leur cursus, il n'y a pas si longtemps encore) reste souvent une prouesse.
- Sur un sujet techniquement aussi pointu, il est difficile de faire passer le message aux rédacteurs qui ont en face d'eux des décideurs politiques qui n'entendent à peu près rien.

nb/ pour ma part, quoi que beaucoup plus judicieuse, cette approche reste incomplète in situ, notamment les liaisons et interactions avec les parois vitrées, l'usage du batiment et sa ventilation, qui peut être très variable, les interaction avec les autres systèmes etc etc ...
Publié : il y a 2 mois
Si on ne peut pas (veux pas) tout calculer, on peut néanmoins contrôler le résultat après travaux, et ce un an, cinq ans, dix ans après .... Analyse des consommations, caméras infrarouge, etc .... Reste le comportement des occupants pour le moins aléatoire et incohérent (même chez les écolos). Cela fait plus de vingt ans que je conçois des maisons en démarche écologique bioclimatique. C'est quand même étonnant de voir que deux maisons de même volume habitable avec des caractéristiques de matériaux et de conception très proches, construites avec le même soin, peuvent avoir des consos qui varient parfois du simple au double. Bon, ces consos restent raisonnables et bien meilleures que la grande majorité que ce qui a été construit à la même époque, mais quand même !!! Néanmoins, il n'y a généralement pas trop de dérive dans le temps, et même une amélioration quand les maîtres d'ouvrage ont appris à bien piloter le solaire passif.
Question : quand on descend à moins de 15 kW/h/m²/an de besoin de chauffage dans une maison de 100 à 120m², faut il chercher à aller plus loin, car aller plus loin coûte cher. Certaines de mes réalisations sont en dessous de 10 kW/m²/an, mais le surcoût est conséquent et se rentabilise très doucement ... Reste la satisfaction de la rentabilité sociale et écologique. Peu de gens vont jusque là et cela est méritoire. Construction vertueuse et comportement vertueux : cela reste la clé.
Publié : il y a 2 mois
Pierrick thermicien, je lis votre commentaire comme du petit lait, c'est pour moi du miel.
En effet, vos écrits vont totalement dans le sens des quelques articles que j'ai rédigés et qui seront publiés dans les 2 mois à venir, sur le support que vous avez !
Entre autres il en est un que j'ai dédié intégralement à l'ouverture par St Gobain de sa nouvelle ligne de production de laine de verre en vrac. Lors de son inauguration, le Pdg en a profité pour mettre en avant des "tests maison" qui, précisément, vont dans le sens de ce que vous soulignez en ce qui concerne la présence d'eau dans les isolants.
Dans mon article j'ai abordé ce sujet. Je l'ai qualifié de digression, mais je me la suis permise tant ceci me semble aberrant !

Francis Le Bris, je lis aussi, votre commentaire avec grand plaisir car j'ai, moi aussi, participé à des construction extrêmement performantes, même si non conforme à quelque label qu'il soit, antérieures à la RT 2O12, bien plus performantes que le label référent Passiv'haus.
Les économies futures de consommation et donc de ressources ne permettront jamais d'amortir la surconsommation de ressources mobilisées pour leur réalisation.
A tous les deux, je ne pense pas que nous soyons ici dans la digression par rapport au sujet d'origine puisque peut-être que nos approches pourraient bien mettre tout ce beau monde d'accord … s'ils acceptaient de revenir à la pertinence, ce qui manque tellement en ces temps de recherche de la performance pour elle-même et … la satisfaction de l'égo de ceux qui la prônent.
Publié : il y a 2 mois
Le sommet des dérives, depuis l'ère des chalandonnettes s'exprime en cas d'école, de déviances fortes de leurs prétendues connaissances, hélas bien limitées par seulement quelques aspects, de tous ceux qui devraient être intégrés, un régal des comportements actuels !.... par leur péremptoire
Publié : il y a 2 mois
Mon avis sur la question de Francis Le Bris : Comme la feuille de route et le but est de limiter les consommations d'énergies du batiment, l'effort n'est pas tant de diminuer encore et encore les consommation dans le neuf que de faire beaucoup mieux en rénovation.
Exemple : avec un logement de 100 m² des années 80 qui consomme 15MWh/an, il sera possible, sans trop de difficultés, de diviser par 3 sa consommation. Ce gain,sera alors de 10MWh.
Avec un logement vertueux à 1.5MWh/an, le gain pour passer à 10KWh/m² restera modeste à 500 kWh/an et donc aura un impact marginal, pour un effort technique et financier conséquent (notamment la sobriété des apports domestiques internes)

Il faudra 20 projets de ce type pour atteindre le même gain modeste de la réno.

pour moi l'effort n'est pas là ! ... mais c'est juste mon avis

sans omettre que 30% du patrimoine bâti français est d'avant 1948 et qu'il y a là un énorme travail à initier ...
est ce que vivre dans un "pays musée" est soutenable énergétiquement ? voilà un autre débat intéressant dans lequel les isolants minces sont pratiquement toujours inadaptés
Publié : il y a 1 mois
Toutes ces problématiques peuvent être résolues par le polyuréthane projeté. L'étanchéité à l'air est là clé d'une isolation performante et DURABLE.
Publié : il y a 1 mois
Polyuréthane projeté : https://www.build-green.fr/quel-avis-sur-lisolation-en-mousse-projetee-icynene/
Répondre à ce sujet
Isolant mince vs laine minérale : la Justice a définitivement tranché
Menu
×