La filière Pac vent debout contre la nouvelle version du CITE

par BATIACTU il y a 4 mois
COLÈRE. Le projet de réforme du crédit d'impôt pour la transition énergétique consterne l'association des professionnels de la pompe à chaleur (Afpac). Pour eux, les objectifs de rénovation énergétique sont menacés.
Lire l'article sur Batiactu
6 réponses à ce sujet
Publié : il y a 4 mois
Excellente nouvelle. Cela permettra de revenir dans la vraie vie et de faire baisser les prix. Trop longtemps, les crédits d'impôts ont servi à gonfler les marges des fabricants et des intermédiaires, ils ont très peu profité au client final, qui avait l'impression de faire une affaire, mais payait tout plus cher que sa vraie valeur.
Publié : il y a 4 mois
C'est vraiment dommage, l'aide engagée depuis février 2019 a permis aux professionnel d'installer dans des foyers modestes et très modestes des équipements de chauffage économiques et fiables. Un pas en arrière dans la résolution de la précarité énergétique.
Gérard, vu votre position égoïste, je ne pense pas que vous viviez dans cette précarité...
Publié : il y a 4 mois
La PAC air-eau est (et a toujours été) illégitime en tant que réponse à la problématique des économies d'énergie et d'élévation du pouvoir d'achat des ménéges modestes. C'est une solution de facilité, rémunératrice et peu exigeante en terme de difficulté d'installation. C'est pourquoi autant de professionnels médiocres se sont engouffrés dans cette filière, avec les résultats que l'on sait. La décision du gouvernement est sage et très bien inspirée.
Publié : il y a 4 mois
En effet c'est bien dommage mais je suis l'avis de mr guérit, comme tout ce qui est aidé dans ce pays pour preuve que les choses ne tournent pas rond dans ce pays....
Publié : il y a 4 mois
Entièrement d'accord avec Gérard Guérit, il faut cesser avec toutes ces fausses aides qui ne font que remplir les poches d'opportunistes sur le dos de la collectivité.
Un exemple sur des devis de chaudière gaz, ENGIE, après déduction des aides et "remise" commerciale de 300 euros est toujours 1000 plus cher que moi, qui ne peut permettre à mon client de bénéficier des "aides" et crédit d'impôt cherchez l'erreur ! Ces aides font monter les prix artificiellement, rien d'autres !
Je ne suis pas philanthrope, je fais juste mon boulot et ne veux surtout pas tomber dans le business RGE, pondu pour tuer l'Artisanat, le vrai !
Publié : il y a 4 mois
En réponse à Arnaud Sahuc. Vous n'avez pas suivi mon raisonnement. Il est effectivement utile d'aider ceux qui sont en précarité, quel que soit le type de précarité. Pour cela, il existe un certain nombre d'aides tout à fait légitimes. Ce que vous ne semblez pas comprendre, c'est que les crédits d'impôts ont généré une nouvelle profession, les "vendeurs de crédits d'impôts", qui sont là pour vendre tout , n'importe quoi, n'importe comment et très cher. Vous n'imaginez sans doute pas le nombre de personnes déjà endettées (c'est un exemple parmi d'autres), qui se sont encore plus endettées pour faire poser des capteurs photovoltaïques sur leur toit, capteurs dont le rendement ne couvre même pas le coût du crédit. C'est contre ces méthodes qu'il faut lutter!
Répondre à ce sujet
La filière Pac vent debout contre la nouvelle version du CITE
Menu
×