La question du stockage électrique à grande échelle ne se posera pas avant 2035

par BATIACTU il y a 7 mois
TRANSITION. L'essor des énergies renouvelables intermittentes ne mettra pas à mal le réseau énergétique français, suffisamment souple et pilotable, estime l'Opecst. La question du développement de nouvelles capacités de stockage inter-saisonnières ne se posera que dans une quinzaine d'années affirme l'Office. Décryptage.
Lire l'article sur Batiactu
6 réponses à ce sujet
Publié : il y a 7 mois
bah ca c'est un rapport stupide uniquement dans l'intérêt de l'état ( EDF) !
En effet, si les particuliers et les entreprises stockent l'électricité, la consommation sera bien moindre, car nous ferons tous appel à de la production en autonomie complète.......
Publié : il y a 7 mois
Il y a au moins une autre solution propre pour produire de l'hydrogene . J'en veux pour preuve la solution du centre d'études solaire PS A de Tabernas qui a mis au point une solution solaire pour faire l'électrolyse de l'eau . Il serait pertinent que la France s'intéresse à ce que font nos voisins espagnols....
Publié : il y a 7 mois
Rapport biaisé basé sur les données de l'ADEME dont la compétence est régulièrement remise en question par des organismes sérieux. Encore une tentative de manipulation. Regardons ce qui se passe en Allemagne qui ont 10 ou 15 ans d'avance : leur solution c'est le charbon, la lignite et le gaz russe. Bravo Madame Préville. Ça va coûter combien aux consommateurs ?
Publié : il y a 7 mois
Les énergies renouvelables intermittentes, pour répondre en particulier à la demande diffuse des ménages, devront s'orienter vers des solutions de stockage électrique simples, fiables et bon marché. Je suis surpris que cette enquête ne traite pas le sujet. Je recommande au lecteur le VOSS - http://www.energiestro.fr
Publié : il y a 7 mois
à supposer que ce délai soit exact, il faut combien de temps pour mettre au point une solution industrialisée économique et la diffuser à grande échelle? ( par exemple stockage dans des masses à très grande rotation sur paliers magnétiques, électrolyse et stockage Hydrogène, dans des fluides à forte inertie calorifique, etc.) et aussi adapter les réseaux de distribution entre consommation, production et stockage et enfin adapter les modes de consommation; finalement , il n'y a pas trop de temps à perdre, on est peut-être même déjà en retard ...
Publié : il y a 6 mois
L'ADEME ment
Répondre à ce sujet
La question du stockage électrique à grande échelle ne se posera pas avant 2035
Menu
×