"Le DPE est souvent décrié à tort", Th. Marchand (Fnaim)

par BATIACTU il y a 3 mois
ENTRETIEN. Après avoir été la cible de critiques de la part d'un élu, les diagnostiqueurs immobiliers ont souhaité réagir. Thierry Marchand, président de la chambre des diagnostiqueurs immobiliers de la Fnaim, répond ainsi aux questions de Batiactu .
Lire l'article sur Batiactu
6 réponses à ce sujet
Publié : il y a 3 mois
Un DPE pour faire une préconisation de travaux: c'est la preuve de l'incompétence de ce M. Marchand qui porte bien son nom; il vend sa soupe! La fiabilité d'un DPE sont sans aucun rapport avec une vrai étude thermique. Lors de la vente d'une maison passive d'un client qui consommait 50€ de bois par an et pourvu d'un ballon ECS solaire, le DPE l'a classé en C! C'est ça la fiabilité? Et que dire des DPE qui saute 2 classes entre 2 diagnostiqueurs pour le même bâtiment?
Publié : il y a 3 mois
Pas plus tard que la semaine dernière un DPE indiquait une consommation électrique de 1050€ alors que le propriétaire payait 2400€ par an à EDF.
Vivement que le DPE soit opposable cela assainira la profession.
Publié : il y a 3 mois
Radiateur électrique performant ? 1 KW consommer égal 1kw chauffer , a par une pompe a chaleur 1 égal environ 5 .
Publié : il y a 3 mois
Bonjour
1- Pour une pompe à chaleur, vous prenez également en compte le bilan carbone du système (dans ce cas, nous pouvons en reparler) et un cop de 5 pour une pac air/air, sacrément balaise ! et un coefficient de 1 pour 1, c'était valable pour les grilles pains de grand maman, on se réveille et on arrête de raconter n'importe quoi sur la toile
2-Pour la consommation en €, celle-ci n'est que spéculative, l'évolution des taxes indirectes imposées de force par le réseau de distribution, fait fortement fluctuer les tarifications, sans parler des abonnements ainsi que des habitudes de consommations du client, sur ce point d'accord, le DPE n'est pas au point, et ne le sera jamais ! Ce qui importe dans un DPE, en final, ce n'est pas l'étiquette de consommation, ni le coût, mais bien celle des GES (gaz à effet de serre), on parle d'assainissement de la profession ou ???? ou faites vous partie de ces mécréants qui n'attendent qu'une chose, attaquer pour gagner quelques menues monnaies.
3-un bureau d'études, (expérience personnelle) rentrait dans les cases de la RT 2012, donc à moins de 50 kWh ep/m2/an. En réalité, après calculs et comparatifs conso client, nous sommes arrivés en C à 125 K !!!! cherchez l'erreur. Je maintiens donc qu'un DPE rédigé dans les règles, peut se réveler très précis et réaliste.
Arrêtez donc de tirer sur le pianiste, ou apportez nous du concrets, à bon entendeur.

Un "vieux" diagnostiqueur
Publié : il y a 2 mois
Bonjour 5 n ai pas le cop , c est les KW rendu sur une année , le cop est a plus de 4 .
Trouvé moi la doc de radiateur électrique avec les KW restitué .
Publié : il y a 2 mois
Se focaliser sur les GES revient à privilégier systématiquement l'électricité au dépend des énergies fossiles tout en passant sous silence l'origine thermique et nucléaire de l'électricité malgré sa faible part de renouvelable. C'est aussi oublier que toutes les énergies ont un coût, qui ne fera qu'augmenter et au final c'est un DPE bien fait indiquant les consommations réelles que demande l'utilisateur pour ne pas à avoir à subir des dépenses astronomiques. On pourra alors se pencher sur travaux d'amélioration en travaillant d'abord sur l'enveloppe et ensuite sur l'éventuel changement de moyen de chauffage.
Répondre à ce sujet
"Le DPE est souvent décrié à tort", Th. Marchand (Fnaim)
Menu
×