Le mémoire technique

par Cyril Guilhamet il y a 7 ans
7 réponses à ce sujet
Lancer un nouveau sujet
Publié : il y a 7 ans
Etes-vous d'accord avec moi sur le fait que le mémoire technique, pour être efficace, doit être monté comme un dossier technique "classique" de l'entreprise, mais adapté à chaque cctp ?
Publié : il y a 6 ans
oui, quitte à avoir une partie commune, et une ligne ou deux propres à chaque CCTP. Les projets de CCTP sont différents, on ne les aborde pas de la même façon, et les expériences citées en références doivent correspondre à des chantiers similaires en taille ou qualité technique.
Publié : il y a 6 ans
Bonjour je rejoint le point de vu d'Emmanuel, pour être efficace et pertinent le mémoire technique doit impérativement reprendre les points clefs du CCTP, il faut que les décideurs ressentent, l'intérêt, l'implication de l'entreprise pour le projet.
Publié : il y a 6 ans
Pour ma part, je pense que le mémoire technique a une place de plus en plus importante dans le dossier de réponse, il suffit de lire le règlement de consultation pour s'en rendre compte
Il doit être adapté à chaque appel d'offres, une partie commune pour la présentation de la société d'accord, mais pour le reste une grande attention doit lui être apportée, car il permet de faire la différence et de donner du poids à l'offre,
Publié : il y a 6 ans
Bonjour, en matière de marchés publics, je travaille aussi bien pour les acheteurs publics que pour les entreprises. Je suis donc amené fréquemment à analyser les offres des entreprises.
Il est évident que le mémoire technique doit être spécifique à chaque réponse. Ceci signifie surtout que, pour un métier donné, le PLAN du mémoire technique CHANGE OBLIGATOIREMENT d’un marché à l’autre.
Les seules parties récupérables d'anciens dossiers ne peuvent être que la mise en forme et certaines parties récurrentes (mais limitées) à adapter dans tous les cas. Donc la technique très confortable qui consiste à partir d'une ancienne réponse et à adapter avec plus ou moins d'imagination est à proscrire.
Dans les formations que j'anime pour les entreprises candidates j'explique souvent que lorsque l'on se trouve du côté acheteur, donc chargé de l'analyse des offres, il arrive fréquemment (en fonction de la terminologie que l'on a employée dans le RC) que dès LA PAGE DE COUVERTURE du mémoire technique on arrive à détecter une réponse qui ne sera que du copier-coller d'un précédent dossier.
Enfin, lors de l'analyse des offres, il est à noter que rares sont les entreprises qui respectent des exigences du DCE en matière de rédaction du mémoire technique. Rien qu'à ce stade, et en évitant les mémoires techniques types, il est facile de se démarquer et d'apporter une réponse professionnelle.
Cordialement, Frédéric
Répondre à ce sujet
Le mémoire technique
Menu
×