Légèreté et polyvalence pour une nef éphémère à deux pas de Notre-Dame

par BATIACTU il y a 1 an
PATRIMOINE. Un nef éphémère va prendre place dans la cour de l'Hôtel-Dieu, à deux pas de la cathédrale Notre-Dame de Paris, convalescente. Batiactu a contacté l'architecte Anne Demians, qui a conçu le futur édifice. Celui-ci pourrait voir la jour dès l'année prochaine.
Lire l'article sur Batiactu
3 réponses à ce sujet
Publié : il y a 1 an
Très belle idée certes. Mais à l'heure où on met en avant le développement durable et la protection de la planète, est-il raisonnable de prévoir une structure aussi ambitieuse pour quelque chose qui se veut éphémère ? Si cette nef temporaire dépasse de 2 à 3 étages les ailes de l'Hôtel-Dieu qui l'entourent, comme le montre le représentation architecturale, cela veut dire qu'elle culminera à au moins 20 mètres de haut, donc qu'elle aura une prise au vent importante. Cela suppose une structure et des panneaux de polycarbonate capables de résister à de fortes rafales, donc des coûts d'étude et de réalisation très vraisemblablement disproportionnés par rapport à la durée d'usage. Il faut également prendre en compte la nécessité de chauffer un tel volume en hiver et de le rafraîchir en été ! ! ! Sauf à laisser des ouvertures pour que l'air circule, mais alors entreront aussi les oiseaux, la poussière et le bruit du vent. Et tout ça réalisé principalement avec un matériau (polycarbonate) issu de ressources non renouvelables ...
Ce projet rappelle un peu le concept de la canopée des Halles, censée être un voile léger flottant sur le parvis du centre commercial. En fait, en raison des contraintes techniques de prise au vent, on se retrouve avec une structure métallique très imposante, finalement fort peu esthétique car très présente, qui écrase la perspective au lieu de l'alléger, et qui aura coûté au final à elle seule pratiquement autant que la construction d'un hôpital neuf, sans compter des coûts d'entretien démesurés !
Ne serait-il pas plus écologique et économique, donc plus raisonnable, de prévoir une couverture plus perenne de la cour de l'Hôtel-Dieu, éventuellement avec une verrière moins ambitieuse, mais durable, qui s'inscrirait en outre dans le projet à long-terme du devenir de ce beau bâtiment ? Même à supposer que la structure de nef temporaire proposée soit entièrement financée par le mécénat et ne coûte rien au contribuable, se serait-il pas plus judicieux d'employer ce financement à construire quelque chose appelé à durer ?
Publié : il y a 1 an
Ce qui serait vraiment sympa ce serait d'utiliser l'échafaudage abîmer qui va être retiré à deux pas pour cette structure temporaire, dispo pour en discuter ! T. Sautier, ing.structure
Publié : il y a 1 an
Très bien mais cette structure polyvalente doit être accessible à tous, donc pas avec des marches à l'entrée
Répondre à ce sujet
Légèreté et polyvalence pour une nef éphémère à deux pas de Notre-Dame
Menu
×