L'énergie grise des isolants

par Michèle Lea il y a 2 mois
Hello le forum !
Aujourd'hui, je voudrais vous parler de l'énergie grise des isolants. On n'en parle jamais assez et je n'ai pas assez de connaissances sur le sujet pour véritablement aiguiller mes clients sur le sujet lors du choix des matériaux pour leurs projets de construction et de rénovation.
Comment pourrai-je en savoir davantage sur l'énergie grise des isolants ?
3 réponses à ce sujet
Lancer un nouveau sujet
Publié : il y a 2 mois
Bonjour,
Tu peux consulter les fiches FDES des différents matériaux disposant de ce type de fiche de déclaration environnementale. Cela permet d'en savoir un peu plus sur le respect de l'environnement du matériau par rapport à son cycle de vie.
Parce que c'est du cycle de vie du matériau qu'il est question lorsqu'on parle d'énergie grise : de son obtention, de son transport, de sa transformation, fabrication, de son usage puis de son recyclage.
Du coup certains isolants disposent parfois de très bonnes performances thermiques ou acoustiques mais sont responsables d'une énergie grise très élevée.
Il faut aussi prendre en compte la longévité des isolants, puisque pour un niveau de production d'énergie grise identique on a parfois un matériau qui vit 10 fois plus longtemps, donc au prorata de sa durée de vie, il produit en fait beaucoup moins d'énergie grise…
Publié : il y a 2 mois
Salut,
Merci pour toutes ces précisions. Aurais-tu quelques exemples de matériaux avec une énergie grise faible et de matériaux avec une énergie grise élevée.
Merci d'avance !
Publié : il y a 2 mois
Bonjour,
Energie grise très faible, on peut citer la toiture végétalisée notamment, le torchis, la fibre de lin, le chanvre, la laine de mouton, les fibres de bois selon le mode de conditionnement, etc.
Et pour l'énergie grise très élevée, je citerais les aérogels, les isolants minces, les PIV, et il y en a sûrement bien d'autres.
Répondre à ce sujet
L'énergie grise des isolants
Menu
×