Les artisans demandent une étude pour évaluer le RGE

par BATIACTU il y a 5 mois
LABEL QUALITÉ. Les prises de position se poursuivent au sujet du label Reconnu garant de l'environnement (RGE). Cette fois-ci, c'est la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) qui monte au front pour défendre le dispositif, craignant un renforcement des conditions d'obtention qui exclurait certaines petites entreprises.
Lire l'article sur Batiactu
20 réponses à ce sujet
Publié : il y a 5 mois
Bonsoir le suis mr Carrara ,Je suis tout à fait d'accord contre ce label de qualité dont le président à Tecsol , qui forme au travers de sont entreprise Qualit enr des gens de chez Consuel et qui nous contrôle , la boucle est bouclé du jours au lendemain si vous dites certaines vérités vous pouvez êtres mis à l'index et au banc du circuit ou est l'impartialité, surtout avec les antécédents des uns et des autres un bon bisness qui rapporte surtout à Qualit enr et beaucoup moins au citoyen au travers des lignes de facturations que nous devons ventilées sur nos factures. SARL EFE66 0643330626
Publié : il y a 5 mois
Le seul dispositif valable est le contrôle systématique en fin de chantier, le reste, c'est du vent...

Artisan de plus de 30 ans d'expérience sur chantier, et voyant tous les jours de la non qualité manifeste.
Publié : il y a 5 mois
Le dispositif RGE est mis en cause mais ne fait que faire ressortir en tout premier lieu les problèmes de formation qui existent dans le domaine de la rénovation, spécificités étudiées qu'à partir d'un BAC et encore...Si vous avez opté pour cette filière et à défaut de démarche volontaire de formation dans le domaine.
A cela s'ajoute les entreprises indélicates dont le seul objectif est le profit à outrance et peu importe la façon, seul l'objectif final comptant.
Pourquoi sommes nous démarchés à longueur de journée? Tous les prétextes sont bons: Vous informez, soit disant....Mais bien sûr.....Mandatés par le ministère du logement, de ceci de cela........
Pourquoi ces pratiques sont elles tolérées? C'est dès cette étape là qu'il convient d'agir et d'agir fortement.
Il s'agit de décrocher par tous les moyens un RDV avec un commercial qui vient vous "informer" mais ne lâchera plus sa proie jusqu'à la signature du contrat....Quand ce n'était pas couplé d'un financement tout aussi peu scrupuleux.... Ce type "d'escroquerie" est abouti formant toute une filière spécialisée rompue à ces méthodes de vente avec travaux réalisés par des entreprises qui ont le même profil.
Pour de l'argent, l'être humain est capable de n'avoir aucune limite....
Rien à voir avec le travail d'artisans et collègues locaux consciencieux et Rien à voir non plus avec RGE.....
Le gouvernement a aussi sa part de pleine responsabilité avec son isolation à 1€ voir gratuite qui ne peut qu'être une aubaine pour les loups garous qui dévorent d'une seule bouchée un public qui pense faire l'affaire du siècle ou ne pouvant accéder à rien d'autre, leur situation ne pouvant, dans un premier temps, être pire après qu'avant mais qui fait passer les artisans pour des voleurs. Rendez vous pour les diagnostiques pour revente du bien.....
Pourquoi n'est ce pas l'ANAH ou tout organisme indépendant qui gère ces questions de financement, de leur transparence, s'assure de la bonne exécution des travaux pour le déblocage des fonds..
La France a cette particularité de confusions, amalgames des intérêts mais s'étonne toujours des résultats qui ne sont pas à la hauteur de ses ambitions et moyens financiers engagés.
Publié : il y a 5 mois
Ok
Tout à fait d'accord pour un contrôle
Systématique à chaque fin de chantier
Publié : il y a 5 mois
Bravo la CAPEB, se réveille enfin et va peut être défendre les entreprises qui la font vivre. pour Rappel: CONFEDERATION de L'ARTISANAT et des PETITES ENTREPRISES.
Oui au contrôle systématique des chantiers, par des gens formés, car les auditeurs ne sont pas toujours à la hauteur de la tâche, mais également le contrôle des prix pratiqués par certaine entreprise qui arnaque des gens par abus de faiblesse (personnes âgées en première cible) en sur facturant !
Qui paye Le crédit d'impôt ?
Qui paye l'arnaque à la TVA à taux réduit à 5,5%
C'est le contribuable.
QUALIBAT se dit non concerné par ce problème
Avant de critiquer l'état quelque soit son bord, contrôlons les organismes qui ont le monopole et qui font la pluie et le beau temps dans les entreprises. QUALIBAT, CONSUEL aucune impartialité!
Discutions impossible sur ces points avec la Capeb ou Qualibat trop d'intérêt financier !
A bon entendeur !
Publié : il y a 5 mois
Je lis " 10 % de non conformité selon les audits qualibat " et celles qui ne sont pas contrôlées ..... Allons un peu de sérieux plus, de 20 ans dans le batiment et les soucis avec les intal. RGE sont innombrables !!! OUI aux contrôles systématique des intal pour les non rge afin que tous le monde dans ce pays de voleurs puissent travailler ( le travail est un droit )
Publié : il y a 5 mois
La certification Qualibat et RGE est une grosse plaisanterie dans mon cas. Un chantier accordé à une entreprise certifiée gérée par un chef d'entreprise beau parleur mais un résultat catastrophique. J'ai tenté de joindre l'agence locale Qualibat pour faire un controle de chantier mais sans suite. Les avocats contactés ont m'ont tous dissuadé de poursuivre en justice compte tenu des délais et coûts de procédure. Cette plaisanterie nous coute près de 8.000 €... où est la qualité dans cette affaire ?
Publié : il y a 5 mois
Nous dénoncions ces dérives sur Build-Green.fr il y a bientôt 2 ans et nous avons préconisé des pistes, rien ne change.
Il faudrait commencer par un audit indépendant avant la réalisation de quoi que ce soit, lequel, après analyse impartiale, préconiserait ce qu'il convient de faire et dans quel ordre ?
Hormis pour une engelure …, qui aurait l'idée d'espérer des soins efficaces sans aller, préalablement à tout achat de médicament, consulter un médecin ?
C'(e'st ce qui se pratique à longueur de journée.
Même si le médicament est bon, s'il ne correspond pas au besoin, ça ne sert à rien !
Pour rappel, il a été dénoncé ici que sur 4 ans d'e travaux réalisés avec pour objectif un gain en performance thermique, seulement 25% des bâtiments concernés avaient gagné au moins une place dans le classement énergétique … et presque 60 milliards dépensés en 4 ans !
Joli score !

Les articles en question sont toujours accessibles sur Build-green, mot clé : RGE.
Publié : il y a 5 mois
oui, les demarches administratives sont bp trop lourdes à gerer et trop couteuses pour l obtention du label !! il vaut mieux faciliter cet acces et se concentrer sur un audit systematique qui enfin reduira les malfaçons, on paie des bureaucrates pour d ela paperasse infinie et la ou la bat blesse cest dans la vraie vie= quid de la qualité des chantiers effectués! depuis 20 ans je vois sytematiquement arriver dans le batiment des commerciaux erudits ,pour faire des beaux sites web, de la paperasse tq le Rge mais nuls dans l'execution de leurs chantiers qu ils sous traitent dans de nbreux cas: ce business modele est utile pour les bureaucrates qualit ener etc, mais detruit la vraie valeur des tpe seculaires , les vrais techniciens que nous sommes , faisant du bon boulot mais certes nuls pour monter des dossiers admin complexes et qui necessitent bac +3 !!!!! donc vive l'ouverture et l'audit récurrent pour valider ou invalider aussitot les chantiers ne repondant pas aux normes rge
Publié : il y a 5 mois
Et quand de rugy veut rendre les travaux obligatoire la on a pas fini .....
Publié : il y a 5 mois
Atterrée par ce qu'on peut lire.
Audit avant la réalisation de quoi que ce soit qui préconiserait les travaux à réaliser?
Pour rappel, l'indépendant en question existe depuis l'antiquité et porte le nom d'architecte... A ne pas confondre avec un économiste de la construction dont les priorités sont ailleurs.
un bon professionnel doit être en mesure d'identifier, d'évaluer entre autre les pathologies existantes d'un bâti, les ouvrages à réaliser comme la chronologie de leur réalisation....Connaissances indissociables d'une rénovation énergétique
RGE dès le début et éco artisan avant lui avaient posé les fondations du système: évaluation des nécessités avec offre globale, priorité des interventions tous corps d'état, engagement sur le gain énergétique chiffré et vérifiable. L'audit ayant pour but de s'assurer que le "qualifié" avait bien répondu à toutes les étapes et missions de son engagement
L'exemple du docteur est trop drôle, quoique attention même à l'engelure selon son stade devient gelure et dans les cas les plus sévères peut mener à l'amputation. Penser à consulter, on ne sait jamais. Simple mise en garde: La consultation ne préserve pas de l'erreur médicale.....A cogiter
Docteur comme artisan, doit être formé pour répondre aux pathologies de son "patient". Le docteur n'a pas d'obligation de résultat, l'artisan lui si!
Je soulevais justement le souci de la formation: Thérapie sans aucun danger, sans effet indésirable constaté...A cela s'ajoute acquisition de connaissances et compétences donc rien de bien grave en soit....
L'autre problématique: manque d'anticipation de l'évolution métiers sans doute encore plus vrai dans les métiers du bâtiment.
Et si si, en dehors de toute conviction politique, l'état est responsable des mesures qu'il prend sous pression et au bénéfice d' entreprises puissantes qui verrouillent des marchés, aux méthodes contestables voir mafieuses, au détriment de l'artisanat qui ne dispose pas des mêmes moyens de pression.
Même si les dernières mesures tendent à une ouverture vers ses dernières, leur accès par exemple à l'isolation à 1 € reste complexe.
Audit de fin de chantier oui mais attention aux amalgames d'intérêts et aux mélanges des genres: Qui contrôle qui? Quelles sont les règles? En cas de non conformités quelles sanctions?
Publié : il y a 5 mois
En quoi un architecte est-il pertinent pour des rénovation énergétiques ?
Le seul qui soit formé, uniquement sur ce domaine technique pointu de l'énergie sur une longue durée, est le thermicien.
Bientôt l'archi va contrôler aussi le travail des médecin ... hallucinant de lire de telles conneries de lobbyiste, hormis le fait de prêcher pour sa paroisse et gréver de subsides inutiles, encore et toujours, le pauvre investisseur...
Les architectes n'ont-ils déjà pas assez de privilèges restreignant la liberté de consommation des maitres d'œuvres ?
En 2019, à bas les privilèges !!
Publié : il y a 5 mois
Quitte à contrarier tout le monde, je ne suis pas certain qu'un architecte soit, par formation, un bon médecin (je dis bien médecin car, pour rappel, un docteur est un détenteur d'un doctorat, ce qui peut être le cas d'un juriste, d'un astrophysicien ou autres, ce qui, à mon avis, ne les rend pas vraiment aptes à traiter une pathologie hormis dans leur propre spécialité …).

En effet, les études d'un architecte sont plus dédiées à … l'architecture qu'aux techniques constructives et aux matériaux.
Il a l'avantage sur beaucoup d'avoir une bonne vision d'une partie d'un bâti, c'est déjà un départ.
Un thermicien aura la connaissance de la performance thermique d'un bâti, ce qui ne veut pas dire qu'il saura y apporter du confort et rendre l'habitat salubre…

En réalité, et pour œuvrer de longue date dans ce domaine de l'approche globale du bâti, bien avant l'apparition du RGE et autres encadrements ou suggestions, je ne vois pas, aujourd'hui, de professionnel qui, du fait de sa formation, serait d'emblée compétent sur toutes les problématiques, entre autres, dans le bâti ancien.
Certains ont des avantages : l'architecte, le thermicien, le bon artisan, chacun a déjà une connaissance de son domaine spécifique et, heureusement, souvent excellente.
Mais peut-on préconiser les mêmes choses partout ? Non bien sûr !

Alors oui, il serait urgent de créer un cursus qui amènerait à ces connaissances transversales et, dans certains cas, d'admettre que, même très compétents chacun, il serait parfois utile de se réunir entre "spécialistes" avant de faire … un peu selon ses convictions et voir les pathologies apparaître 5, 10, 15 ou 20 ans plus tard … la nature n'est pas pressée mais aura toujours raison à terme.
Publié : il y a 5 mois
Merci pour "les conneries" surtout pour prétendre qu'un architecte contrôlerait un médecin, ce qui n'a jamais été évoqué.... Pour qu'un médecin puisse exercer il a obligation d'être titulaire d'un doctorat en médecine. En out cas, notre ancien ABF était un excellent "médecin" du bâti même s'il n'avait pas de doctorat, sachant prescrire le bon "traitement" à son "patient" qu'était le monument à "traiter" dont il était "au chevet".
il faut rester dans le sujet, Bref!.....
Dans les échanges, il est récurent de constater la sous estimation des compétences et connaissances d'une autre discipline tout comme de son contraire où par manque de connaissances, de confiance en soi on se réfugie derrière quelqu'un d'autre qui portera l'éventuelle responsabilité.....
Egalement, exercer son métier n'est en rien un privilège!
Il faut arrêter de prendre les architectes pour des incompétents qui n'ont jamais eu la prétention de contrôler les médecins d'une part et fort heureusement connaissent à minima techniques de construction et matériaux. Si aujourd'hui l'architecte travaille régulièrement de façon collégiale, il y a peu il se devait de maîtriser quantité de disciplines: GAUDI
Je suis également quelque peu irritée de constater que pour justifier de son opposition à RGE ( ce dont tout à chacun a tout à fait le droit) il n'est cité que des entreprises dont le travail ne donnerait pas satisfaction ne parlant jamais de celles, combien nombreuses, qui ont des résultats au top niveau.
J'ai également lu des complaintes sur la paprasserie alors qu'il convient de compléter quelques informations sur l'entreprise: CA, sous traitance, nombre H les salariés etc, joindre 2 ou 3 attestations, devis et factures (quelques photocopies à faire), faire compléter 1 page à chaque client ( ce qui Ok peut nécessiter déplacements et prises de RDV). Franchement? pas de quoi fouetter un chat et ça ne nécessite pas bac +3 comme je l'ai lu il faut pas exagérer! Le recours à la secrétaire? Qui mieux que le chef d'entreprise connaît SON entreprise? Il n'est pas demandé un mémoire tout de même, c'est plus une question de négligence ou d'être réfractaire à l'idée même de se plier à une quelconque obligation administrative! je reste persuadée que si pareil dossier devait être réalisé pour gagner un jackpot, la croisière du siècle, le super véhicule de rêve...Beaucoup s'y colleraient sans ronchonner
Par contre Tout à fait d'accord sur le fait qu'un thermicien s'il maîtrise parfaitement les performances thermiques n'est pas le plus adapté pour assurer à lui seul l'optimisation d'un bâti ancien trop de paramètres lui échappant..
Des formations il en existe avec des cursus spécifiques bâti ancien ( à chaque situation son sur mesure...) en commençant par le DU BATIR qui traite tous corps d'état justement ce type de sujets.....et de bien d'autres encore. On y apprend pas à appliquer des convictions personnelles mais bien des méthodologies d'interventions.
Publié : il y a 5 mois
Maryline Maussion : en disant que l'architecte, malgré ses incompétences en thermique, en structure, et en tant d'autres domaines voulait tout contrôler, et bientôt le travail des médecins, boulangers, ..., c'était de l'humour, mais vous ne l'aurez pas compris, je n'utiliserai donc plus l'humour avec vous.
De cette conclusion taquine rapide, il faut donc que les archis restent donc juste des créateurs de volumes artistiques, ce qui n'est déjà pas si mal, et ce sur quoi personne d'autre n'est formé.
Puisqu'ils n'ont pas d'humour, pourquoi auraient-ils des compétences demandant l'usage de plus de muscles que ceux utilisés lors d'un simple sourire !!
Vous dites : "En tout cas, notre ancien ABF était un excellent "médecin" du bâti même s'il n'avait pas de doctorat, sachant prescrire le bon "traitement" à son "patient" qu'était le monument à "traiter" dont il était "au chevet"."
CQFD : pas de diplôme en thermique donc un archi ne peut pas, sauf à pile ou face, traiter des problèmes énergétiques !!
L'archi étant par ailleurs seulement au chevet de sa profession, de sa personne, de sa bourse !!
Après mon boulanger vend bien des journaux, des timbres, ..., mais ne vous roulez pas dans la farine en prétendant des compétences que les archis n'ont pas !!
"il faut rester dans le sujet, Bref!....."
... et je vous le conseille car vous parler de "notre ancien ABF était un excellent "médecin" mais vous êtes déjà hors sujet, car je parlais des architectes en général, pas d'une partie seulement.
D'après vos propos, les autres archis non ABF ne sont pas des bons médecins, donc pas bons du tout, pourquoi les désapprouvez-vous, les déconsidérez-vous, je désapprouve votre sectarisme !
Dans les échanges, il est récurrent de constater la SUR estimation des compétences et connaissances DE SA discipline par manque de connaissances, et de TROP de confiance en soi, voire de son égocentrisme, de sa psychorigidité, de son narcissisme !
On doit se réfugier derrière quelques autres qui porteront l'éventuelle responsabilité, si l'on n'a pas le niveau de connaissance validé.
Egalement, exercer son métier n'est en rien un privilège, mais c'est une usurpation de vouloir que l'archi s'exerce en des disciplines qu'il ne maitrise pas !!
L'archi n'est même pas compétent en calcul de structure !
L'archi n'est même pas compétent en calcul thermique, hydrique, STD !
Un monument de début 1900 n'est pas une habitation de 2019 où se mêlent des échanges thermiques et hydriques complexes !!
Gaudi, que vous citez ne se revendiquait pas thermicien !!
Un archi n'est compétent qu'en architecture ... point !
Pour le RGE, veuillez au moins lire les audits du site 'Que Choisir', de l'Europe, des forums spécifiques, tout ce que vous semblez ignorer, vu vos propos !
Le RGE et le DPE sont des hontes nationales !
"Qui mieux que le chef d'entreprise connaît SON entreprise?"
Je réponds tranquillement : SES SALARIES !!
"Tout à fait d'accord sur le fait qu'un thermicien s'il maîtrise parfaitement les performances thermiques n'est pas le plus adapté pour assurer à lui seul l'optimisation d'un bâti ancien trop de paramètres lui échappant."
Tout à fait d'accord sur le fait qu'un "architecte" s'il maîtrise parfaitement les performances d'architecte, n'est pas le plus adapté pour assurer à lui seul l'optimisation d'un bâti ancien trop de paramètres lui échappant : structure, thermique, courants forts/faibles, électromagnétisme, QAI..
Publié : il y a 5 mois
Maryline Maussion : Je vous retourne le compliment :
"Merci pour les conneries" ..."surtout pour prétendre qu'un architecte comme Gaudi, se devait de maîtriser quantité de disciplines --
Pas de chance, nous apprenons, ce jour, qu'il n'avait même pas obtenu le permis de construire pour son œuvre : La Sagrada Família de Barcelone !!
Une régularisation qui intervient après 137 ans de chantier illégal pour l'édifice imaginé par Antoni Gaudi... qui n'avait pas non plus bouclé le financement...!

Bah Si.., on construit, n'importe comment, à n'importe quel prix, le citoyen paiera !!

https://www.lepoint.fr/europe/barcelone-137-ans-apres-la-sagrada-familia-a-son-permis-de-construire-07-06-2019-2317593_2626.php
Publié : il y a 4 mois
Attention à la corde machiste! Attention à l'extrapolation et à la déformation intentionnelle des écrits qui pourrit le débat et ne grandit pas!
Pour GAUDI son oeuvre ne se limite pas à la seule Sagrada pas plus qu'il ne se réclamait thermicien ou quoi que ce soit d'autre! Quel que soit la nature de sa construction s'est une prouesse et ce dans toutes les disciplines. Le mieux est de se rendre sur les lieux, étudier sans a priori les bâtis et à l'issue se faire sa propre opinion.
Permis de construire ou pas ( qui en fait est juste une autorisation administrative!) ça ne remet pas en cause l'ensemble de ses nombreux talents et de ses maîtrises. Ce n'est pas du tout le citoyen qui en paie la construction. Sur le bouclage du financement se projeter sur plus de 100 ans est juste utopique.
En architecture comme dans toute autre secteur d'activité les cours sont bien identiques pour tous et non pour une partie!
votre opinion sur cette profession n'engage que vous! Pour ma part je considère que dans tout métier il y a des gens tout à fait compétents, honnêtes, talentueux voire des génies qui ne maîtrisent pas que leur seule discipline.
Publié : il y a 4 mois
bjour, oui tout a fait d'accord pour auditer et refondre ce label RGE disproportionné , bp trop gourmand en doc administratifs , trop couteux pour l'artisan et trop absent du terrain, il faut ouvrir l'acces et rendre les audits et/ ou controles sytematiques in fine, en ne faisant pas reposer ces frais entierement sur nos tpe, mais d efaçon paritaiure, avec l'etat et le client
Publié : il y a 4 mois
@Maryline Maussion :
Vous parlez de pollution du débat et vous en êtes la meilleure preuve en disant
"Attention à la corde machiste!" QUEL RAPPORT AVEC LE DEBAT ??
Je réponds en m'abaissant à votre niveau :
"Attention à la corde féministe !!"
Pour le reste, nous sommes d'accord, il y a des bons/bonnes et des mauvais/mauvaises dans tous les métiers ...
mais c'est 'bateau' comme assertion , non ?? !!
Vous parliez de Gaudi, j'ai juste rectifié vos dires, malgré le talent architectural, il produisait sans permis de construire .. point !
L'abus de pouvoir est manifeste et vous auriez gagné à le reconnaître !!
J'apprécie gaudi, je connais bien Barcelone (le Parc Guel, etc ..) mais je reste avec mes yeux grands ouverts !
Un tricheur, un voleur, un violeur, malgré leurs talents, restent condamnables !
heureusement que vous n'êtes pas Juge ...
... remarquez qu'il doit y en avoir des bons/bonnes, bien que je n'en connaisse pas, mais j'en connais des mauvais/mauvaises !!
Publié : il y a 4 mois
C'est vrai qu'Il serait franchement ennuyeux de se prendre un tour de rein, un lumbago, une quelconque contracture musculaire ....en s'abaissant à mon niveau
Répondre à ce sujet
Les artisans demandent une étude pour évaluer le RGE
Menu
×