Loi SRU : les préfets se substitueront aux maires dans les communes récalcitrantes

par BATIACTU il y a 5 ans
Pouvoirs des préfets élargis, liste noire des communes récalcitrantes, nomination de délégués gouvernementaux dans dix villes de France : Manuel Valls ne lésine pas sur les moyens pour faire appliquer la Loi SRU. Détails.
Lire l'article sur Batiactu
15 réponses à ce sujet
Publié : il y a 5 ans
Je suis d'accord avec Myriam.

de plus, les maires savent bien mieux que l'état gérer leur commune.....et savent exactement ce qui se passe sur le territoire communal......
Publié : il y a 5 ans
Les % imposés ont créé un déséquilibre, certaines villes possèdent un parc de logement social inoccupé alors que d'autres n'en ont pas assez. Pourquoi toujours de côté directif inapproprié. Certaines villes n'ont plus de réserves foncières, d'autres sont si cotées que les occupants sociaux ne pourront s'acquitter d'une taxe d'habitation....

Ce qui me choque encore plus c'est le côté dictateur de Mr VALLS et ses procédés de saisir le bien d'autrui et la volonté d'assouvir le peuple français à ses quatre volontés.

Mais on peut tout à fait faire du logement social dans la résidence présidentielle de vacances ....

L'état s'est empressé de vendre des biens nationaux qui auraient très bien pu, après réhabilitation, avoir cette vocation.
Publié : il y a 5 ans
Ingérance nauséabonde. Schon mal wieder...
Publié : il y a 5 ans
Excellente décision. Fini, les ghettos de riche.
Publié : il y a 5 ans
cela veut dire supprimer les Maires et faire gérer par les Préfets. Le premier est élu par les habitants, le deuxième est nommé par l'Etat. Je vous laisse le soin d'apprécier les valeurs républicaines et le sens de la démocratie de ce genre de décision.
Publié : il y a 5 ans
Encore du n'importe quoi, par n'importe qui

À quand la surveillance des travaux par les préfets, les premières pierres par François Hollande, la réception par Manuel Valls, aucun risque pour que cela se fasse, il y a trop de responsabilités à endosser.

Messieurs les Maires soyez sereins, l'ingérence ne concernera que ses abus de pouvoir, qui seront néanmoins pris sous la responsabilité du Maire
Publié : il y a 5 ans
La loi SRU est une loi et comme toute loi, elle s'applique à tous.

Il est très choquant de voir que quelques communes en France se placent "au-dessus" des lois, préférant payer des amendes ! Cette mesure du gouvernement tombe sous le sens, car c'est bien à l'état de faire régner l'ordre républicain et respecter les lois. Elle ne s'attaque pas du tout aux maires (la très très grande majorité respectent cette loi), mais seulement aux communes qui s'organisent pour que le 1er magistrat soit un défenseur des droits acquis de quelques privilégiés et non pas un représentant de la société.

La loi SRU est une loi fondamentale car elle s'attaque à la base de ce qui gangrène notre pays, c'est à dire le repliement sur soi et le rejet de ce qui ne nous ressemble pas ! La richesse des pays n'est venue que des échanges, des mélanges. Les USA sont fiers d'être un "melting pot" qui a fait d'eux ce que l'on sait sur la scène internationale.

Cette richesse du mélange est malmenée dans le monde entier et l'avenir sera sombre si on laisse les puissants devenir toujours plus puissants et les déshérités toujours plus miséreux.

On entends souvent des critiques sur les règles qui nous sont imposées de "l'extérieur", de la perte de pouvoir des états, alors réjouissons nous qu'on sache réagir au sein de notre pays, sans attendre des directives internationales, pour restaurer les fondations-mêmes des pays démocratiques à savoir, la mixité sociales, le brassage des populations, la réduction des privilèges. C'est là que se trouve la véritable source du développement. L'imagination, la création, le respect des autres passent par ce vivre ensemble. Les seules richesses qui se créent proviennent des échanges qu'ils soient culturels, sociaux ou économiques. Harpagon n'était pas riche ! Les pays, les régions qui se replient sur eux-mêmes sont les plus pauvres.

Les quelques communes qui pensent qu'en accumulant ce qu'il y a de plus riche se préservent des problèmes sont en fait le ver dans le fruit.
Publié : il y a 5 ans
L'ingérence du gouvernement par le biais des préfets dans la gestion des communes dont les magistrats ont été élus démocratiquement est, de mon point de vue, abusive, antidémocratique, simpliste, nauséabonde et un aveu de faiblesse qui "confine", j'ose le dire, à la dictature d'où ma nausée et mon extrême vigilance....
Publié : il y a 5 ans
Dans ce sujet en fait on se trompe de cible: saisir des terrains, des biens, appliquer des pénalités pour faire des logements sociaux est un faux problème.

Le véritable problème c'est la misère et son élargissement à toutes les couches de la société.
Publié : il y a 5 ans
cette posture socialistes comme bien d'autres est antidémocratique, c'est aux Maires, élus démocratiquement par le peuple de décider et non aux Préfets. c'est quand même incroyable que cette décision viennent d'un pouvoir de gauche. c'est comme les chiffres du chômage qui baissent à quelques semaines des élections régionales. il faut arrêter de nous prendre pour des c...Plutôt que de construire des logements sociaux, ils feraient mieux de lutter contre la misère dans ce pays et permettre à tout un chacun de devenir propriétaire de son logement
Publié : il y a 5 ans
Attention, il y a confusion. Les logements sociaux sont à l'origine pour les agents de l'état, policier, pompier, agent de la mairie, infirmier,?

Après il y a eu détournement de ces logements pour tout le monde, et là ce trouve un autre problème, que l'on aide les personnes en difficulté pourquoi pas s'il y a du travail dans la ville ou on créer ces logements (combien de cité sont dit « à problème » car on n'a parquet des gens sans ce soucié des conséquences). Mais j'ai toujours du mal à comprendre qu'une personne ayant réussi à passer ce cap difficile reste dans ces logements. J'ai connu un directeur 100 K?/ans qui vie dans un logement social au c?ur de paris, cherché l'erreur sans compté que la surface et le loyer qu'il payer qui est bien inférieur au prix du marché parisien. Il y a eu un autre scandale il n'y a pas longtemps avec le service des logements sociaux des hôpitaux de PARIS. Qui sont occupé par des personne ne travaillant pas pour ces derniers (soit parce qu'ils ont travaillée pour eux, soit parce qu'ils ont eu des pistons). Je rappelle que la liste d'attente pour un logement social sur paris et de 7 ans aux dernières nouvelles.

Il y a donc deux problèmes qui ne sont pas gérer est qui symbolise un manquement de l'état :

- les parcs de logements sociaux ne devraient pas dépasser un certain stade dans toutes les communes. Au risque de pénalisé encore plus les autres ménages principalement les revenus modestes.

- Un autre c'est la possibilité de récupéré rapidement le logement en cas de changement de vie professionnelles, ou de dépassement d'un certain seuil de revenues,? mais là nous nous heurtons à des lobis bien fort

Pour finir, connaissant la densité de la métropole, j'aimerais savoir comment crée-t-on un nouveau parc dans certaines communes. Lancement d'une campagne d'achat de terrain pour créer des logements +/-7 ans de moyenne.
Publié : il y a 5 ans
Quel scandale !!! la mixité sociale, le brassage des populations et autres plaisanterie du genre. C'est une belle idée de politique pour avoir la paix avec le bon peuple qui les a élu. Il n'habite pas dans les quartiers difficiles euh !, il n'habitent pas dans des zones et cités de non-droit euh !, alors c'est toujours facile d'imposer aux autres ... ce que l'on ne veut pas soi-même. En fait une belle idée socialiste !!!

Maintenant si on réfléchit un peu on s'apercevra que si les gens ne veulent pas se "mélanger", c'est qu'ils veulent se protéger. Donc le mélange ne pourra se faire que lorsque la population aura confiance et au vue des évènements récents, ce n'est pas le socialisme ni un autre parti politique qui règlera ce problème. Par contre, les riches stigmatisés seront partis car ils en ont les moyens. Cela paupérisera encore plus ce pays.
Publié : il y a 5 ans
je rappelle que celles et ceux qui gagnent de l'argent ne l'on pas volé, ils paient leurs impôts et beaucoup d'impôts, donc arrêtons de les stigmatiser, je pense en particulier à tous les chefs d'entreprise, artisans, entrepreneurs.... maintenant s'il y a détournement dans l'attribution des logements sociaux ou des passes droits électoraux, l'état a le devoir de régler ce problème au nom de l'équité sociale, ce qui est rarement fait car les politiques font tout et leur contraire. je suis assez d'accord sur la mixité sociale, il s'agit d'un slogan politique socialo dont personne ne comprend rien et ne souhaite pas nécessairement
Publié : il y a 5 ans
Le brassage des peuples n'est pas un souci, au contraire cela apporte un peu de "sang neuf". Ce qui une première erreur c'est déjà de confondre émigration et social. Nous avons du personnel étranger et suis moi même concernée par l'émigration, beaucoup d'entre eux possèdent culture, formations, éducation, volonté d'indépendance financière. C'est l'absence de ces notions et qualités avec le cortège de misères qui va avec qui posent problème et rien d'autre !!!!!!La couleur de la peau ou la nationalité d'origine n'ont rien à voir!

Nous avons vécu dans un lotissement, ah oui chouette tout un lotissement HLM et c'était l'horreur!!: vols, incivilités, dégradations, des abonnés à vie au pôle emploi, alcool, violences conjugales: que du bonheur quoi pour les voisins paisibles! Nous avons tout fait pour quitter cet endroit!

Heureusement il y aussi des êtres qui savent rester dignes même dans la difficulté financière ( qui n'a rien à voir)!

Par ailleurs je ne jalouse pas les personnes riches pour beaucoup elles travaillent ont fait parfois des études longues et difficiles et occupent des postes à haute responsabilité avec à la clé des sièges éjectables!

Je comprends aussi sans peine les maires qui voient d'un mauvais oeil l'arrivée supplémentaire de personnes qui pourraient causer des troubles et commettre toute sorte de désagréments, alors même qu'ils ont pour objectif la valorisation touristique, le développement, l'emploi, de leur cité et souvent avec des réserves faibles voir inexistantes. Il n'y a pas d'égoïsme là dedans: qu'un maire privilégie le bien être, paix et tranquillité de ses administrés et le développement de sa ville est un minimum!

L'état fonce tête baissée quitte à bafouer la légitimité démocratique des maires sans se tourmenter de l'origine des problèmes sociaux car en réalité il n'y a pas qu'un problème financier, les autres problèmes sont passés sous silence.....

c'est justement les non dits qui ne passent pas!

S'il n'y avait qu'un problème de M² on pourrait trouver des solutions. Des logements vides même en coeur de ville il n'en manquent pas, cet été nous sommes allés à Bordeaux et nous étions étonnés des rues complètes mais logements à acheter. L'état au lieu de contraindre ou pour ce faire à coup de lois, peut très bien acquérir ces logements ce qui aura le double effet de la mixité et d'éviter la concentration d'individus à problèmes et ainsi la création de ghettos.

L'état ne prévoit pas d'accompagnement social pour faire sortir les familles et /ou individus à problèmes de leur desociabilisation. le logement n'est qu'un élément de réponse!
Publié : il y a 3 ans (Édité)
encore une loi de plus . Cela freine toute initiative et à force de faire trop de lois en tue les lois.
Répondre à ce sujet
Loi SRU : les préfets se substitueront aux maires dans les communes récalcitrantes
Menu
×