Nombreuses réactions à la suite des annonces sur la RE2020

par BATIACTU il y a 1 mois
ENERGIE. Au lendemain des arbitrages décisifs rendus sur la réglementation environnementale 2020, les réactions affluent. Tour d'horizon, alors que les simulations devant mener à la fixation des seuils en énergie et en carbone ont été lancées.
Lire l'article sur Batiactu
6 réponses à ce sujet
Publié : il y a 1 mois
On entendait moins les gaziers après la RT 2012 qui a éliminé le choix électrique dans le neuf !!! Et pourtant... d'évidence, l'electricité dans un habitat bien isolé est bcp moins chere à la pose, bien plus vertueuse pour le CO2 et évite des importations de gaz russe. Enfin on sort de l'hypocrisie...
Publié : il y a 1 mois
Le gaz nous vient de Russie par des gazoducs qui posent des enjeux géostratégiques et écologiques majeurs, il arrive à nos immeubles par des conduites qui sont vulnérables aux moindres défauts de terrain comme on l'a vu rue de Trévise, et on considère qu'en arrivant à nos robinets d'appartement, il s'agit encore d'une énergie primaire ? C'est ça qui est incompréhensible.
Publié : il y a 1 mois
Quant aux phases de concertation, on adore. On aurait pu croire que les réglementations thermiques étaient le fruit de savants calculs, on découvre qu'elles ne sont que le résultat d'arbitrage entre les lobbies.
Publié : il y a 1 mois
La quasi-totalité des énergies renouvelables produit de l'électricité. Au centre de recherche d'Engie à Saint Denis, on voit qu'ils font des efforts désespérés pour faire brûler du gaz à toutes les sauces, mais on n'en est pas encore à ce que le méthane dégagé par les lombricomposteurs domestiques soit exploitable.
Publié : il y a 1 mois
Je suis actulemnt en train de livrer une opération avec 26 maisons BEPOS / Passivhaus et E3C2 et je pense que c'est une bonne mesure. Je 'explique, mes maison consomme 610€ d'energie par an ! la part du chauffage est d'a peine 10% et les panneaux solaires peuvent largement compenser. De plus on voit l'arrivé des convecteurs avec batterie (pour stocker la journée et restituer le soir) ou des voitures déchargeables. L'objectif doit être surtout de se passer de chauffage (Passivhaus) en ayant un BBio performant, qu'importe le mode de d'energie. Selon moi quelques convecteurs électriques qui servent 30 jours/ an sont largement suffisant et réduiront le surcout de la RE2020 de quasiment 100€/m2 le rendant plus réaliste et accessible, et lui permettant donc de réussir sont objectif. On les produira en france, avec une électricité Française. Ceux qui s'attaquent à ce sujet se trompent de cible, c'est sur le BBio qu'il faut être exigeant, pas sur le mode de production d'energie.
Publié : il y a 1 mois
Bien qu'anti nucléaire convaincu (déchets, risques, bilan carbone à long terme, etc ...), je ne suis pas contre le chauffage électrique dans des maisons vraiment passives et bepos. C'est une solution simple et peu coûteuse pour un mode de chauffage qui, dans ce type de maison, peut être considéré comme un appoint au solaire passif. J'en ai conçu pas mal et quand on est à moins de 10kW/h/m²/an pour les besoins de chauffage, ce n'est pas indécent, surtout si on produit avec une centrale PV. Ce sera certes encore mieux de mettre du thermodynamique pour abaisser encore la conso. Néanmoins le coût d'investissement reste prohibitif dans bien des cas. On ne va pas forcément pouvoir investir en plus 15 à 20 000€ pour consommer 100€ / an, avec en prime 200€ de frais de maintenance annuels.
Autre problème : que tout cela est mal pris en compte par le mode de calcul réglementaire. Pourquoi les apports solaires passifs ne peuvent ils pas être comptabilisés en tant que mode de chauffage ?
Répondre à ce sujet
Nombreuses réactions à la suite des annonces sur la RE2020
Menu
×