Photovoltaïque, un verre à moitié vide ou à moitié plein

par BATIACTU il y a 4 mois
RENOUVELABLE. Avec moins de 850 MW raccordés en 2018, l'énergie solaire n'atteint pas son objectif de 1 GW/an. Même si sa production augmente chaque année avec un parc en croissance constante, des difficultés continuent de s'opposer à un développement plus vif. France Territoire Solaire organisait, ce 26 mars 2019, une table ronde sur le bilan et les perspectives de la filière.
Lire l'article sur Batiactu
18 réponses à ce sujet
Publié : il y a 4 mois
Le PV c'est donc bien un truc qui ne sert à rien, qui ne produit rien et qui coûte très cher!
Publié : il y a 4 mois
le PV, ça diminue la part du nucléaire. Rien que pour ça, cela sert à qqch.
Publié : il y a 4 mois
Mieux vaux rester avec le nucléaire, qui va nous couter des sommes astronomique à démanteler, avec un risque Tchernobyl ou Fukushina en prime.
Sans compter les déchets à retraiter qui s'accumule, et on une durée de vie de plusieurs milliers d'année...
Mais comme l'a très bien dis François Lenglet, tant pis nos enfants paieront...
Publié : il y a 4 mois
Une aberration de plus ! Après les sous-performances de l'éolien, comme prévu, ce sont celles du photovoltaïque. Les ressources naturelles, en matière d'énergie, sont capricieuses, imprévisibles, et pour les PV la nuit succédera toujours au jour, personne n'y peut rien.
Mais en tant qu'écologiste non pervertie je me permets d'observer que :
1) PV en provenance de la Chine, laquelle est loin de respecter des normes environnementales !
2) non seulement les transports par cargos, déjà une performance en matière de pollution, mais en amont la prospection, extraction, transport, retraitement des terres rares ! (jusqu'à l'épuisement de celles-ci !)
3) la stérilisation des sols cultivables pour implanter ces PV !
Résumons : pollution à tous les niveaux pour une production aléatoire, dont d'ailleurs nous n'avons aucun besoin. Stérilisation des sols = où irons nous cultiver notre blé, ou betteraves, ou le reste ? Devrons-nous squatter la stérile Mars ?
Pour l'éolien = socles bétonnés de 1500 tonnes sous chacune des 7000 machines en activité, qui ne pourront pas être entièrement retirés du sol.
Finalement : vivent les EnR, si propres et si durables (et je n'aborde même pas le recyclage de ces milliards de PV, ni des aérogénérateurs) et vivent les pseudos-écolos en tête desquels, en ce moment défilent des enfants (en attendant les petits de maternelle qui attendriront les coeurs les plus durs), et des bobos-gogos, entraînés par des starlettes !
Une réponse à Francis Le Bris : ces EnR intermittentes, aléatoires capricieuses, obligent à conserver nos centrales nucléaires en appoint lorsque la production dite renouvelable est absente, à leur faire exercer une gymnastique acrobatique pour équilibrer le réseau, minute par minute,
affaiblissant sa sécurité.
Les 4 ou 5 centrales à charbon actuelles sont condamnées à terme, le gaz, devenant de plus en plus onéreux, il ne restera que le nucléaire comme moyen d'ajustement.
Et faut-il le rappeler et le re-rappeler : notre production électrique étant excédentaire, quel est l'intérêt d'en rajouter. Lorsqu'un verre est plein tout ce qui s'y déverse ne peut qu'être perdu ! D'où les prix de rachat de l'électricité, qui lorsque, par chance, la production est à son maximum, ne trouvent plus preneurs sur le marché !
Il se dit, dans les milieux autorisés de l'éolien, (avant ou après l'apéro ???) que la production excédentaire serait renvoyée à la terre pour éviter de faire sauter le réseau. Si cette info est véridique, - il faudrait lancer une enquête sur le sujet-, alors on marche sur la tête !
Publié : il y a 4 mois
C'est clair que l'on marche sur la tête ! La solution : consommer moins et produire le plus propre possible, sachant que l'idéal n'existe pas et qu'il faut choisir le moins pire. Faire sa part aussi : ma maison de 140m² (rénovation sur base année 1953), se contente de 1800Kw/h élec par an + 5500 Kw/h gaz par an (chauffage/ecs/cuisson) soit 52Kw/m²/an. Je compte installer quelques capteurs PV fabriqués en France et produire autant que ce que je consomme d'électricité. Je m'en fous que ce ne soit pas rentable : j'essaie de faire ma part ! Production PV déduite, cela m'amènera à 40Kw/h / m² / an .... Si tout le monde en faisait autant ?
Publié : il y a 3 mois
Je ne vais pas rentrer dans le débat pro et anti nucléaire; mais en ce qui concerne l'énergie solaire PV les infos ne sont pas exactes :
la fabrication des panneaux se fait en France ,ce sont les cellules PV qui sont importées (donc un %volume faible )et un cout de transport faible;
le reçyclage des panneaux en fin de vie est prévu dans une usine française à un taux de 95%. Chaque forme d'énergie a ses avantages ( et ses inconvénients) c'est le mix de diverses origines d'énergies qui nous permettra de nous libérer des énergies fossiles.
Publié : il y a 3 mois
Je pense que le principe d'auto-consommation est bon. Néanmoins, il faudra un lissage sur l'année et non pas travaillé en énergie produite et consommée en instantané, comme c'est le cas aujourd'hui. En lissage annuel, ce serait vraiment attractif. Exemple : consommation 5000, production 3000 : je ne paye que pour 2000. Aujourd'hui tout est fait pour décourager et on se vante de vouloir faire de la transition ....
Publié : il y a 3 mois
coup de gueule !
je suis particulier, intéressé par les PV et disposant à terme de 400m² de toiture plate, je ne parviens pas à trouver des informations fiables sans tomber sur des "pros" qui ont toutes les caractéristiques d'escrocs et qui se présentent en général comme "branche" d'EDF !
@francis Le bris, la tarification en instantané ??? personne n"en parle ! c'est le genre de renseignement qui n'est pas accessible !... enfin, c'est peut être moi qui suis trop c... pour trouver les infos !
Publié : il y a 3 mois
Vous êtes sur quel secteur ?
Publié : il y a 3 mois
Bien dit, Guislaine Seguier, quant à la production éléctrique éolienne rejetée sous terre, voilà peut être ce qui expliquera le stress de ces pauvres vaches bretonnes ...
Publié : il y a 3 mois
Francis Le Bris, je suis dans l'Aude
Publié : il y a 3 mois
Désolé. Je suis sur la Bretagne et je ne connais pas les installateurs sérieux sur votre secteur. Je vous conseille de prendre contact avec l'UFC Que Choisir locale et également avec : https://www.infoenergie-occitanie.org/category/agenda/departement/aude-11/
Publié : il y a 1 mois
ben.........dit donc!!!! le bris ? ,il est normal qu'il soit breton.... et le pauvre Alain, qui est dans l'Aude...... et moi, le Père ALBERT qui se retrouve en Charente alors que mon fils qui aurait pu m'installer des fenêtres, des portes des "velux"...... eh bien, je vous le donne en mille, il est dans l'aude , pas loin de Carcassonne.......La vie est mal faite.......et bravo pour madame SIGUIER....... Bonne journée à tous....et à la prochaine..
Publié : il y a 1 mois
Père Claude, en voilà une intervention qu'elle est positive !!!
Publié : il y a 1 mois
Alain Gullentops
J'ai installé un PV près de Montpellier moi-même dans une maison autonome avec les conseils et la fourniture du matériel, auprès d'une entité de Marseille https://www.ase-energy.com/index.cfm
Ils font aussi l'installation si on le désire. Deuxième société fiable https://www.wattuneed.com/fr/ qui sont en Belgique et ont un correspondant à Agde.
Je conseille ces deux fournisseurs. J'ai eu un devis d'un troisième (non testé) solarproject.fr (à Béziers) qui m'a l'air très sérieux également.
Publié : il y a 1 mois
L'installation de panneaux photovoltaïques coute deux fois plus cher en France qu'en Belgique, il faudrait m'expliquer pourquoi je dois me faire arnaquer pour être sympa, je veux le faire, j'ai la surface, je suis dans le département du gard, tout serait bie, sauf que je vois l'arnaque au premier coup d'œil...
Publié : il y a 1 mois
Jean Michel Reboul,
merci pour ces renseignements.
Etes vous autoconstructeur ? Quel type d'installation avez vous choisi ? Etes vous satisfait ? Quel est le niveau de complexité d'une installation de PV ?
Je suis auto constructeur en maison à ossature bois.
alain.gullentops@sfr.fr
Publié : il y a 1 mois
Je ne suis pas autoconstructeur mais bricoleur tous travaux pour des amis ou connaissances. L'installation est de 20 KW de panneaux (fabriqués en Espagne) avec régulateur, convertisseur multiplus 3 KW, et équilibreurs de batteries, gestion BMV 700, 4 batteries Gel en série de 200 AH en banc soit 48 V. Très satisfait de l'installation. Il existe sur place un groupe électrogène capable de prendre le relais en hiver. Niveau complexité accessible à un bon électricien généraliste (capable d'installer le réseau d'une maison par exemple)
Répondre à ce sujet
Photovoltaïque, un verre à moitié vide ou à moitié plein
Menu
×