Poêles à granulés dangereux : les acteurs pointent les limites de l'enquête

par BATIACTU il y a 1 an
RÉACTION. Une récente enquête de la DGCCRF assurait qu'un certain nombre de poêles à granulés étaient "dangereux" . Le secteur des professionnels du chauffage à granulés de bois, représenté par l'organisation Propellet, réagit auprès de Batiactu par la voix d'Eric Vial, délégué général.
Lire l'article sur Batiactu
4 réponses à ce sujet
Publié : il y a 1 an
Cette pseudo étude financée par nos impôts est purement scandaleuse !
Elle n'est qu'une expression du lobby pro-nucléaire inspiré par l'AFPAC.
Ce lobby qui a vient de marquer des points importants dans les arbitrages concernant RE2020 attaque tous azimuts et je trouve que PROPELLET est bien trop modéré !
Il faut cogner parce que c'est l'intérêt général contre l'intérêt particulier, celui de la planète contre le profit immédiat de certains.
Pourquoi la DGCCRF se compromet-elle ainsi ? Elle perd toute crédibilité !
Publié : il y a 1 an
Merci monsieur VIAL pour cette réponse posée et responsable qui remet l'église au milieu du village.
Publié : il y a 1 an
Un échantillon statistique industriel est un échantillon dimensionné pour avoir un point de vue représentatif objectif, hors 6 sur 150 000 "c'est au delà du grand n'importe quoi" ... tapez "6-sigmas" sur votre moteur de recherche et vous allez comprendre l'absurdité de la conclusion de la dgccrf !
Publié : il y a 1 an
Je suis tout a fait d accord , c est une pseudo etude finance par le lobby petroleo nucleo etatique dont la DGCCRF comme bras arme de l etat actionnaire fait partie.la DGCCRF ne se compromet- pas et Elle n a crédibilité comme suppot de l etat actionnaire!
Répondre à ce sujet
Poêles à granulés dangereux : les acteurs pointent les limites de l'enquête
Menu
×