Poêles à granulés : la DGCCRF constate un "fort taux d'anomalies"

par BATIACTU il y a 1 mois
ENQUÊTE. Plusieurs accidents liés à des poêles à granulés ont mis la puce à l'oreille de la DGCCRF, gendarme de la concurrence. A la suite d'une enquête réalisée au sein de 27 établissements du secteur, elle vient de communiquer ses résultats, marqués par un taux significatif d'anomalies constatées.
Lire l'article sur Batiactu
14 réponses à ce sujet
Publié : il y a 1 mois
La DGCCRF n'a-t-elle pas mieux à faire que de dénoncer comme dangereux des poêles dont le "cache du bouton de réarmement (est) facilement desserrable qui peut entraîner un risque potentiel d'ingestion par les jeunes enfants" (sic). Peut-être ferait-elle mieux de s'intéresser aux défaillances des détecteurs de fumées d'origines "exotiques" et aux appareils sans évacuation des gaz brûlés autrement plus dangereux que ce genre de cache. Ne faudrait-il pas plutôt dire aux parents de ces "jeunes enfants" qu'il faut leur apprendre à ne pas jouer avec les poêles, quels qu'ils soient !
Christian PESSEY
Publié : il y a 1 mois
Avez vous eu des enfants, cher Christian ?
Publié : il y a 1 mois
Cela ressemble en effet à une plaisanterie... Des "risques de brulure" avec un poêle, surtout.
Je suis mère de deux jeunes enfants, et je peux vous dire qu'ils savent depuis toujours qu'on ne doit pas s'approcher d'un poêle, je ne sais pas s'ils sont plus malins que la moyenne, mais que le feu brûle n'a pas été bien ardu comme apprentissage.
Hypothèse : les ventes de PAC et de chaudière au fioul ne se trouveraient-elles pas un peu mises à mal par la montée en puissance de ces appareils à la fois peu couteux, plutôt faciles de pose et d'usage, et de plus utilisant principalement des ressources renouvelables et locales? Certains Lobbies n'en prendraient ils pas fait et cause?
Meuh non, en France l'administration est totalement indépendante, comme chacun sait.
Publié : il y a 1 mois
Pourquoi ne pas donner la marque et le model de ses poêles à granulés ?
certe ils sont dangereux mais si on ne connais pas le model et la marque à quoi sert cette article ?
Publié : il y a 1 mois
Ces poêles sont certifiés par quantité d organismes d homologation. Comment se fait il qu ils soient sur le marché dans ce cas si ils présentent tant de défauts ?
Publié : il y a 1 mois
Je trouve indispensable le travail de la DGCCRF en la matière. En effet, on trouve de tout sur le marché Français et surtout le pire ! Les contrôles sont basés sur les normes, certains points peuvent paraitre anodins, mais d'autres correspondent à des critères de sécurité primordiales, tel que le problème de "la température de trémie". J'ai constaté ce type de défaut quasiment systématiquement sur les poêles dont la convection est débrayable (ventilateur à l'arrêt) alors qu'il reste possible d'utiliser la puissance de chauffe maximum. Le risque d'incendie est alors réel.
Publié : il y a 1 mois
Les poêles sont testés par des laboratoires indépendants mais certains d'entre eux interprètent la norme produit différemment, c'est le cas par exemple sur le sujet de la température trémie. Heureusement un travail est fait au niveau européen pour harmoniser ces pratiques.
D'autre part, certains fabricants "oublient" qu'un appareil à granulés est également un appareil électrique et qu'il doit aussi répondre aux normes électriques en vigueur...
Publié : il y a 1 mois
Je n'ai jamais dit qu'il n'était pas nécessaire d'être vigilant sur la qualité des produits mis sur le marché (la DGCCRF est là pour ça) et je plaide depuis toujours pour une normalisation de ceux-ci, notamment sous la marque NF. Mais je trouve ridicule, concernant un poêle, de pointer comme défaut grave un bouton que les enfants pourraient avaler ! Alors qu'il y a tant de points essentiels pour la sécurité à prendre en compte pour les appareils de chauffage et qui sont ignorés. Oui j'ai eu de jeunes enfants à la maison et je les ai éduqué pour qu'ils n'approchent pas d'un poêle en fonctionnement (à l'époque à fioul) ou d'une cheminée à foyer ouvert. C'est un minimum. Et de surcroît je leur ai appris à ne pas toucher aux boutons des appareils, et encore plus à le pas les mettre dans la bouche. Les autorités (tous services confondus) feraient mieux d'imposer qu'un poêle à granulé ou à bûches soit installé obligatoirement par un professionnel certifié ou fasse l'objet d'un contrôle de mise en fonctionnement, comme une chaudière à gaz. Et je ne parle pas de l'obligation d'installer un détecteur de CO avec ce type d'appareils, qui vient de faire 4 victimes cette nuit même... et pas pour avoir avalé un bouton trop facilement démontable !
Publié : il y a 1 mois
Tous à fait d'accord au sujet des enfants, surtout que le rayonnement du poêle est un avertisseur naturel, les enfants ne s'approchent généralement pas.
En fait, le journaliste a fait une erreur d'interprétation quand il parle de risque de brulure au niveau de la trémie. Le problème n'est pas là, puisque la trémie n'est pas directement accessible au toucher, mais comme je le disais précédemment, le risque est un risque d'incendie (départ de feu dans la trémie).
Concernant les points essentiels pour la sécurité et non couvert par les normes, on retrouve notamment le risque d'explosion (phénomène heureusement bien maitrisé par les fabricants sérieux) et le seuil de température minimum des fumées, que seul un installateur qualifié peut appréhender.
Publié : il y a 1 mois
Les remarques de la DGCCRF concernant le bouton et le rayonnement sont hors sujet. Le fait qu'elle n'est pas compris que l'augmentation de la température dans la trémie de granulés puisse être la cause de départ d'incendie est inquiétant. De même que la non compréhension du phénomène d'explosion de vitres qui sont dues à l'utilisation de conduits concentriques avec des poêles inadaptés. Les poêles de qualité sont équipés de sonde de température dans la trémie et de systèmes de décompression en cas de retour de gaz imbrulés par l'arrivée d'air. De façon générale ils devraient demander de l'aide de vrais professionnels pour leurs études pour ne pas passer à coté de l'essentiel. Par exemple le fait que les fabricants sérieux interdisent la vente à l'emportée. Pourquoi trouvons nous des poêles de merde vendus aux particuliers dans les grandes surfaces de bricolage ?
Publié : il y a 1 mois
Ce serait bien de communiquer les marques concernées, sinon l'article ne sert à rien !
Et autorisé la vente dans les grandes surfaces style Auchan, Carrefour, Cora, Leclerc etc...
Ou les magasins de bricolage...
Devrait être interdit car tout le monde n'a pas forcément les compétences pour installer...
Publié : il y a 1 mois
Tiens tiens quel est le lobby qui veut du mal aux poeles à granulés ?
Publié : il y a 1 mois
Dans les voitures il n y a jamais de pieces ingerables par de jeunes enfants ,
Publié : il y a 4 semaines
On apprend d'abord aux enfants qu'ils ne doivent pas toucher ! ! ! puis on les punit s'ils le font.
Quand on affirme qu'une trémie de granulés peut causer une brûlure on dit ce qu'on ne sait pas !!! que le feu prenne dans cette trémie, il faudrait qu'elle monte à 400 ou 500°C !!! ce n'est pas une petite brûlure ! ! !
Il faut, surtout, IMPOSER que la mise en service de ces appareils soit effectuée par un professionnel compétent et agréé !!!
Et EMPECHER leur vente à prix cassés par les GSB ! ! ! ou les obliger alors à salarier du personnel qu'il feront qualifier ! ! !
Répondre à ce sujet
Poêles à granulés : la DGCCRF constate un "fort taux d'anomalies"
Menu
×