Que contient le plan Hydrogène du gouvernement ?

par BATIACTU il y a 5 mois
DOSSIER. Le ministre de la Transition écologique et solidaire a lancé, ce vendredi 1er juin 2018, un plan hydrogène qui vise à faire de la France un leader mondial de ces technologies de mobilité et de stockage d'énergie intermittente. Découvrez les différentes mesures de cette stratégie.
Lire l'article sur Batiactu
10 réponses à ce sujet
Publié : il y a 5 mois
Quel abruti et inconscient ce triste Hulot, Après nous avoir emm..dé durant des mois à coups de taxes et de contraintes afin de vouloir être Monsieur propre mondial des voitures électriques, voilà maintenant que ce sinistre clown recommence avec l'hydrogène. On est vraiment dans un triste pays de malades mentaux qu'il faudrait enfermer pour qu'ils ne puissent plus nuire à la population.
Publié : il y a 5 mois
Le texte que je viens d'envoyer à Batiactu me parait important aussi je le reprend en mettant quelques qualificatifs et adverbes pour le conforter.

Non cette orientation vers l'hydrogène pour solutionner le problème mondial de l'énergie n'est pas farfelue loin de là. Vu sa capacité de stockage de l'énergie l'hydrogène pourrait en effet effectivement jouer un rôle important pour compenser le fait que le couple voltaique éolien n'est pas capable d'assurer le besoin de l'homme en énergie pendant la période hivernale. Ceci vu la possibilité d'utiliser l'excédent de production solaire estivale pour fabriquer ce fluide afin de le réutiliser en hiver lorsque la production solaire associée à l'éolien est insuffisante pour assurer le besoin. Pour comprendre cela voir la figure de la page 612 du fichier ci-dessous

https://www.dropbox.com/s/8nn5krj9qxbofez/Complementarite%20des%20reseaux%20ENP%20%285%29%20%281%29.pdf?dl=0

Mais il y a plus urgent. Ce qu'il est en effet surtout important et urgent de comprendre c'est qu'il va devenir essentiel d'agir prioritairement dans le sens qui consiste à prendre les actions qui vont permettre de diminuer significativement le besoin en électricité pour assurer le chauffage de l'habitat existant. Ceci en abandonnant l'effet joule et en utilisant la chaufferie hybride associant le gaz et l'électricité. Ceci d'autant que l'apparition de la voiture électrique va augmenter sensiblement le besoin en électricité même si on la considère sous sa forme hybride. La figure de la page 606 du même fichier permet de comprendre pourquoi le besoin en électricité pour chauffer l'habitat francais, le poste le plus lourd en terme d'énergie consommée serait en effet divisé sensiblement par 2,5 en s'orientant vers cette nouvelle chaine énergétique pour assurer le chauffage de l'habitat existant. Ceci de telle sorte que les centrales voltaiques situées à proximité de nos métropoles soient d'une taille et d'un cout raisonnable.
Et ceci pourquoi pas de telle sorte que non seulement le nucléaire devienne petit à petit inutile mais les STEP electrohydrauliques du type Grandmaison compliquant le réseau d'alimentation par le fait qu'étant situées en regions montagneuses elles sont souvent exentrées par rapport aux lieux de consommation
Publié : il y a 4 mois
l'hydrogène a un gros potentiel de stockage de l'énergie (33 kWh/kg , essence 12kWh/kg) mais le rendement de l'électrolyse de l'eau en utilisant des énergies renouvelables n'est pas très bon (environ 64%) , encore moins bon si l'on considère l'ensemble "ENR+électrolyse+compression+stockage+pile-combustible" dont le rendement gobal est de l'ordre de 25%. ( en comparaison le rendement de "ENR+chargeur+batteries" donne 85%). Les recomandations préconisées par NégaWatt : Sobriété - Efficacité . Pour cela ce rendement de 25% doit être amélioré , les investissements devraient porter sur cette recherche avant de développer des applications
Publié : il y a 4 mois
Le fait que l'hydrogène ait un gros potentiel de stockage de l'énergie par unité de masse par rapport à l'essence presque 3 fois plus important (33 kWh/kg pour 12kWh/kg)
est surtout intéressant pour la mobilité mais n'est pas en soit un avantage déterminant pour le stockage de l'énergie dans le cadre de la "Solar Water Economy de l'enthalpie"

On peut compter sur une
STEP comme celle de Grandmaison pour solutionner le PB du stockage de l'énergie électrique a l'echelle de l'intermittence jour-nuit du voltaique mais nous aurons besoin de dispositifs de stockage plus importants pour solutionner l'intermittence été-hiver

Pour cette raison la comparaison faite par Mr
Thalhouet du rendement énergetique des deux chaînes énergétiques

1 Voltaique > pile > moteur electrique

et

2 Voltaique > électrolyse de l'eau > compression > stockage hydrogène > pile à combustible > moteur electrique + chaleur

est importante

On peut raisonnablement penser que le potentiel de stockage de l'énergie electrique par unité de masse de batterie de la première chaîne va entrainer un poids batterie démesuré même si celle ci a des performances supérieures à la deuxième.

Je n'ai pas les connaissances techniques pour infirmer ou valider le rendement global de 25 % communiqué par Monsieur Talhouet

Je pense qu'il faudra en tout état de cause tenir compte du fait que la pile à combustible génèrant à la fois courant électrique et chaleur, cette dernière peut-être utilisée pour élever la température à la source froide de la "Solar Water Economy de l'enthalpie" afin d'améliorer ses performances et assister la géothermie profonde des nappes captives
qui on le sait maintenant et un peu en culotte courte pour généraliser le chauffage urbain dans nos métropoles

Vu les graves conséquences du réchauffement climatique nous aurions dû déjà, vu l'urgence qu'il y a à agir, développer plus d'applications en rapport avec la "Solar Water Economy de l'enthalpie".
Ceci en lançant en // les investissements portant la recherche afin d'ameliorer pour

1 Voltaique > pile > moteur electrique
dans le cadre des moyens de transport

et pour

2 Voltaique > électrolyse de l'eau > compression > stockage hydrogène > pile à combustible > moteur electrique + chaleur

dans le cadre de la généralisation d'un chauffage urbain économique et performant
Publié : il y a 4 mois
un projet interressant en stationnaire est en cours vers Rouen-LeHavre sur un petit affluent de la Seine :
"courants de marée+électrolyseur+pile à combustible+recupération chaleur" a destination d'entreprise.

Pour le stockage des ENR à la Réunion avec Batteries (NaS de 1MWh) et STEP ont permis de presque doubler l'efficacité des installations existantes. Les batteries NaS permettent de capactiés de stockage comprisent entre 1 et 10 MWh . Pour du stockage de l'ordre de 200 kWh des batteries NiFe semble mieux adaptées. Les batteries Lithium Ion sont a réserver à la mobilité du fait des petites quantités disponibles

Electrolyseur : 4,5 kwh fournissent 1 Nm3 de H2 soit 90 g de H2 (données H2Gen et McPhy)
compresseur 350 bars 15 kW (en mobilité le poids des réservoirs sont à prendre en compte)
Pile à combustible 60g de H2 pour 1kWh ( données Ballard)
L'ensemble donne un rendement de 25 à 30% .L'électrolyseur demande un courant stable, il est conseillé avec du phtovoltaique de le réguler par l'utilisation de batteries

Le stockage des ENR est à developper pour solutionner l'intermitence jour-nuit et été-hivers
Pour le Morbihan , un ensemble Photovoltaique (25 kWc) ,Eolien (type Darrieus 5kW) stockage batteries NiFe (120 kWh) produisent 90 kWh par jour sur l'année .
L'autoconsommation avec stockage est à favoriser
Pour estimer la puissance golbale d'énergie électricique nécessaire , il faut prendre en compte le point de consommation maximun : en générale 18 heure au mois de janvier
Publié : il y a 4 mois
Merci bien à Mr Thalhouet pour ces complements d'informations.

Je reviens plus précisément sur ce sujet qui me paraît extrêmement important pour notre devenir énergétique.

Le fait que l'hydrogène ait un gros potentiel de stockage d'énergie par unité de masse par rapport à l'essence presque 3 fois plus important (33 kWh/kg pour 12kWh/kg)
est surtout intéressant pour la mobilité mais n'est pas en soit un avantage déterminant pour le stockage de l'énergie dans le cadre de la "Solar Water Economy de l'enthalpie"

Bien que l'on puisse compter sur l'éolien vu que le vent souffle tout de même un peu la nuit et aussi compter sur les STEP hydrauliques comme celle de Grandmaison pour solutionner le PB du stockage de l'énergie électrique à l'échelle de l'intermittence jour-nuit du voltaïque nous aurons besoin de dispositifs de stockage plus importants pour solutionner l'intermittence été-hiver. Pour cette raison la comparaison faite par Mr Thalhouet du rendement énergétique des deux chaînes énergétiques suivantes me semble importante

1 Voltaique > pile > moteur electrique

et

2 Voltaique > électrolyse de l'eau > compression > stockage hydrogène > pile à combustible > moteur electrique + chaleur

On peut raisonnablement penser que le potentiel de stockage de l'énergie électrique par unité de masse batterie de la première chaîne va entrainer un poids batterie démesuré même si celle ci a des performances supérieures à la deuxième.

Je n'ai pas les connaissances techniques pour infirmer ou valider le rendement global de 25 % communiqué par Monsieur Talhouet pour cette deuxième chaine

Je pense qu'il faudra tenir compte du fait que la pile à combustible génèrant à la fois courant électrique et chaleur, cette dernière peut être utilisée pour élever la température à la source froide de la "Solar Water Economy de l'enthalpie" afin d'améliorer ses performances. On pourrait ainsi assister la géothermie profonde des nappes captives qui, on le sait maintenant et malgré le silence du BRGM, sont limitées en puissance et ne permettent pas sur le plan quantitatif de généraliser le chauffage urbain dans nos métropoles.
L'eau pourrait bien jouer à ce sujet un rôle essentiel dans le chauffage de l'habitat. Ce fluide a d'ailleurs remporté une large victoire devant l'air dans le livre "La chaleur renouvelable et la rivière" pour toutes les chaînes énergétiques associées à la thermodynamique. Il y a d'autres raisons également importantes qui expliquent cette victoire par rapport à l'air, notamment si l'on observe que la fourniture de l'air conditionné délivré par la PAC thermodynamique air air que ce soit en été ou en hiver peut avoir de lourdes conséquences sur notre devenir thermique si elle devait se généraliser. Beaucoup d'organismes condamnent en effet surtout le fait qu'en été, l'air frais pulsé dans les logements reçoit principalement son énergie en raison du dispositif thermodynamique air air qui réchauffe encore un peu plus l'air ambiant dejà bien chaud.

Vu les graves conséquences du réchauffement climatique nous aurions déjà dû, vu l'urgence qu'il y a à agir, développer plus d'applications en rapport avec la "Solar Water Economy de l'enthalpie". Ceci en lançant en // les investissements portant sur la recherche afin

- d'améliorer les moyens de transport de la première chaîne énergétique (Voltaique > pile > moteur électrique)

- d'assurer la généralisation d'un chauffage urbain économique et performant grâce à la 2ème chaîne énergétique (Voltaique > électrolyse de l'eau > compression > stockage hydrogène > pile à combustible > moteur electrique + chaleur )
Publié : il y a 4 mois
Mes connaissances ne me permettent pas de comprendre ce qu'est : "Solar Water Economy de l'enthalpie" . pour une meilleure compréhension de votre exposé pourriez vous en donner les grandes lignes
Publié : il y a 4 mois
on peux réver !
moi mon rêve c'est de produire de l'hydrogène avec l'eau de pluie et des panneaux photovoltaïques, de le stocker dans un réservoir. Utilisation domestique par pile à combustible et combinaison avec du C02 pour produire de l'éthanol pour les véhicules...enfin pouvoir rouler à l'eau de pluie ! (transformée )
l'utilisation domestique produira de l'eau ! et la boucle est bouclée... enfin presque !
laissez moi rêver et réveiller moi quand mon rêve est réalité !
Publié : il y a 4 mois
Je réponds à Yves Talhouet
Pour faire simple la "Solar Water Economy de l'enthalpie " c'est la thermodynamique échangeant sur l'eau et non sur l'air avec une pompe à chaleur à compresseur. Ce dernier étant alimenté par le voltaïque en autoalimentation la plupart du temps sauf au plus froid de l'hiver. Ceci éventuellement avec l'aide des chaines avec celles que vous avez évoquées.

Les 4 première figures qui apparaissent sur Google si vous rentrez les mots clefs

solar water economy enthalpie

devraient permettent de comprendre ainsi que le fichier

http://www.infoenergie.eu/riv+ener/source-energie/SWE.htm

Jean Grossmann
Publié : il y a 4 mois
merci Mr Grossmann de ces explications . pour les PAC air-air le rendement de 4kW restitué pour 1kW consommé n'est atteind que si l'air extérieure est au-dessus de 12°C ..... la solution PAC eau-eau+géothermie ,avec une alimentation en eau à 14°C hivers comme été (rafraichissement l'été sans consommation d'énergie) a beaucoup plus d'avantage
Mais il n'y a pas de solutions miracle, chaque cas doit être étudié : pour résoudre tous problèmes il faut commencer par l'énoncé des hypothèses . Prend-t-on encore le temps à cela?
Répondez à ce sujet
Que contient le plan Hydrogène du gouvernement ?
Menu
×