Quelle épaisseur de Siporex pour un mur ?

par Léo Martin il y a 1 semaine
Salut, on m'a récemment parlé des nombreuses qualités du siporex pour monter des murs, notamment pour ce qui concerne ses qualités au niveau de l'isolation et de la relative facilité de mise en œuvre.
J'aurais aimé en savoir plus sur ce matériau et aussi sur l'épaisseur qu'il faudrait viser pour obtenir de bons résultats d'isolation pour une maison.
Par ailleurs, le « relative facilité » qui m'interroge car je me demande à quel point c'est relatif.
D'avance merci pour vos précieux conseils !
5 réponses à ce sujet
Lancer un nouveau sujet
Publié : il y a 1 semaine (Édité)
Salut léo
Pour essayer de vous répondre de manière efficace et complète je vais tenter de balayer le sujet (non pas du revers de la main mais dans sa globalité).
Le siporex consiste en du béton cellulaire qui offre, en effet de très bonne qualité isolante de par la multitudes de petites bulles d'air qui sont enfermées dans les blocs.
Concernant le point de l'épaisseur, ce n'est pas tant le niveau d'isolation qu'il faudra prendre en compte mais plus le type de mur à monter. Et oui, l'épaisseur nécessaire ne sera pas la même pour un simple mur de séparation que pour un mur porteur.
Alors en mur porteur, il faudra au moins opter pour du 62.5 par 15, 20 ou 25 d'épaisseur (selon le poids de la charpente et qu'il y a ou non un étage à supporter notamment) tandis que pour une cloison 5 à 10 cm d'épaisseur suffiront.
Publié : il y a 1 semaine
Wow merci pour tous ces détails ! c'est très instructif.
Et qu'en est-il de la « relative facilité » de mise en œuvre ?
Publié : il y a 5 jours
Bonjour,
Lors de la mise en œuvre il faudra manier les blocs avec douceur et doigté car ils sont assez fragiles tant qu'ils ne sont pas correctement placés et scellés. De plus la pose se fait sur joint fin, il faudra un 1er rang absolument nickel.
Publié : il y a 7 heures
Bonjour,
Maison de deux étages construite en 2003, murs porteurs extérieurs en 32.5 cm (Thermopierre11 : R=3) et intérieur en 25cm (isolation sans objet mais construction homogène).
Produit un peu limite pour la seule isolation vis a vis des normes actuelles mais mur porteur.
Complété par une petite isolation intérieure (R=1.5) qui a permis de passer le câblage électrique et les circuits d'eau (per).
La pose en joints mince limite les ponts thermiques entre les blocs.
Produit léger même avec des gros blocs et très facile a couper (scie ruban) sur le chantier.
Il existait a l'époque des linteaux armés pour le haut de portes/fenêtres d'épaisseur adaptées.
Prévoir les blocs en U pour le chaînage en haut de murs et des blocs d'angle troués pour le chaînage vertical, le tout monté sur une assise hors d'eau rigide et plane :
dalle en béton armée, murs sous sol en parpaing chaînés. A l'usage, fragile a l'humidité, a ne surtout pas enterrer sans protection.
Je n'ai jamais regretté ce choix mais j'avais trouvé un artisan convaincus et méticuleux.
slt,
jpl
Publié : il y a 3 heures
Les témoignages sont souvent les meilleurs conseils !!
Merci Monsieur Lec, pour avoir posté le vôtre.
Et, oui, vous avez raison, un des points forts de la réussite de votre projet est d'en être passé par une personne soucieuse d'un travail bien fait !
Répondre à ce sujet
Quelle épaisseur de Siporex pour un mur ?
Menu
×