RE2020 : Uniclima chiffre l'avantage conféré aux solutions électriques

par BATIACTU il y a 7 mois
CHAUFFAGE. Quelles seraient les conséquences, en matière de choix d'équipements de chauffage, des nouveaux arbitrages favorisant l'électricité dans la future réglementation environnementale 2020 ? L'organisation Uniclima a planché sur le sujet pour avancer quelques tendances chiffrées et faire passer un message aux pouvoirs publics.
Lire l'article sur Batiactu
11 réponses à ce sujet
Publié : il y a 7 mois
Il faudra bien accepter un jour qu'il n est plus réaliste de mettre des pompes dans des petits logements très bien isolé. Le seul système sans énergies fossiles et abordable est bien le chauffage à effet joule. Il faut arrêter de caricaturer avec les grille pain
Publié : il y a 7 mois
Et bien ... en cas de panne d'électricité, il y en a par milliers dès qu'il y a un grand coup de vent, la maison entière sera inhabitable ... plus de chauffage, plus de moyens pour se faire à manger peut-être plus d'accès ou de sortie possible si les volets sont tous électriques !!! C'est comme les rods points, ralentisseurs hors normes, chicanes, etc tout est dicté par une bande d'irresponsables parisiens bien que le Gimelec ne doit pas être en reste car pour les idioties ils sont eux aussi parmi les meilleurs de l'Europe.
Publié : il y a 7 mois
Avec des logements correctement isolés, c'est "l'effet Joule" qui présente la meilleure "rentabilité économique" pour les acquéreurs occupants: beaucoup moins cher à l'achat et l'économie de consommation des PAC est "mangée" par l'entretien et les réparations des PAC.
Publié : il y a 7 mois
Le poêle à granulés est beaucoup plus écologique que les radiateurs électriques, pas plus cher, et chauffe sans problème des maisons bien isolées (j'en ai ai conçu des dizaines).
Publié : il y a 7 mois
Quand l'Etat et les pôles de pressions tous aussi imbéciles les uns que les autres se mêlent de ce que les gens doivent faire ... d'autres parlent d'écologie avec les "granulés" bourrés de colle ou d'autres agglomérants ! pourquoi pas simplement du bois ? ou du gaz, ou du fioul, ou de l'électricité selon les besoins et envies des utilisateurs? NON, les imbéciles sont obligés d'imposer les ou la solution qui leur rapporte le plus de FRIC car c'est cela leur seul et vrai motif. La population de nos jours on s'en moque complètement.
Publié : il y a 7 mois
Cela devient ridicule cette mise en place de la RE 2020 là ou le bon sens devrait primer chacun des grands groupes jouent de leur toute puissance et ne pensent qu'à tirer la couverture à eux et dans le seul but de leurs intérêts personnels et non l'intérêt collectif. Je suis de plus en plus dégouté par le bâtiment et ces façons de procéder.
Publié : il y a 7 mois
A François Laurent : ce que vous dites au sujet des granulés est carrément de la désinformation (ou bien de la bêtise à base de préjugés). Il y a bien, comme dans tous types business quelques brebis galeuses (très rares depuis la mise en place d'une norme). Néanmoins, si l'acheteur se renseigne un minimum sur la provenance et la composition de ce qu'il achète, il se procurera aisément des granulés 100% bois issus de filières fiables.
Cela dit, je conçois des maisons écologiques depuis plus de 20 ans et je ne vends ni poêles, ni granulés. D'autre part, suivant les contextes, et les possibilités budgétaires de mes maîtres d'ouvrage, je ne conseille pas du tout et systématiquement les mêmes solutions. Les poêles à bûches ont leur place, mais aussi de temps en temps les vmc df thermodynamiques. J'ai aussi conçu quelques maisons à énergie positive, où un simple soufflant électrique, acheté 50€ dans la GSB du coin, suffit à rajouter en cas de besoin (rare) quelles calories.
Donc, je n'impose rien. Je m'efforce de trouver la solution adaptée à chaque contexte, tout en restant à l'écoute de mes maîtres d'ouvrage à qui revient le choix. Néanmoins, force est de constater que les poêles (granulés ou bûches) arrivent en tête et donnent toute satisfaction.
Publié : il y a 7 mois
en fait, ils vont obliger les gens a etre en tout electrique!!! pour un psedo bilan carbone!!! le bois buche ou granules associé, a tout autre mode de chauffage, est bien plus interessant.....il faut surtout adapter le mode de chauffage en fonction du lieu d habitation, rien de cela n est pris en compte , encore le lobbyiste de l electricite energie derriere tout ca , comme pour les voitures electriques, et le bilan carbone de l extraction du necessaire a faire les batteries, qui n est pas pris en compte!!! quelle honte !!!
Publié : il y a 7 mois
Bonjour à tous,
Il me semble stérile de se quereller sur tel ou tel mode de production de
chaleur.
Tous ont encore leur place à condition d'être utilisés à bon escient.
Et aucun n'est à défavoriser totalement, de grâce laissons cela aux
ayatolahs du développement durable que sont certains jusqu'au-
boutistes fraîchement repeints en vert...
On ne devrait faire un choix qu'après une étude au cas par cas,
en fonction des contraintes locales et du budget disponible.
Pour cela, l'état doit cesser de financer les travaux des gens…
Il devrait se borner à rendre obligatoire et à rembourser des études
patronnées par des sachants indépendants qui sont déjà formés à ce
travail, Architectes , ingénieurs thermiciens ou autres…
Et non s'en remettre à des poseurs et des vérificateurs formés
pour la circonstance et qui n'ont ni déontologie ni véritables
responsabilités ou garanties de résultat...
L'effet Joule n'est certainement pas à proscrire dans la mesure ou le
maillage national à l'avantage d'exister, il faut le rentabiliser pour
pouvoir le moderniser, l'entretenir et le coupler à des systèmes de
production plus vertueux, avec pour objectif d'en élaguer petit à petit
les rameaux devenus infructueux ou malades.
Bonne soirée.
Publié : il y a 7 mois
Ce que certains semblent ignorer, c'est qu'en cas de panne d'électricité, il n'y a pas que les convecteurs qui sont en rade… il n'y a pratiquement plus de chauffage du tout : plus de PAC, bien entendu, mais plus de chaudière gaz, plus de poêle à granulés, tous nécessitant des organes électriques pour l'allumage, la régulation, le débit d'air, etc. Il n'ya guère que le bon vieux (ou neuf) poêle à bois qui peut nous sauver.
Publié : il y a 7 mois
Il suffit 'agiter un chiffon rouge et tout le monde se précipite dessus. Assez d'accord avec Francis Le Bris, il n'y a pas de solution universellement valable, et il faut toujours réfléchir au cas par cas. Le faux-débat sur la manipulation des coefficients de conversion de l'énergie mobilise essentiellement les professionnels du chauffage et les fournisseurs d'énergie. Dans l'affaire, ce qui passe à la trappe, et qui reste l'enjeu primordial, ce sont les économies d'énergie. Il est essentiel de concevoir le passif avant l'actif, donc l'isolation, l'étanchéité à l'air, le bioclimatique avant les moyens de production de chaleur. Etonnant qu'on ait oublié les fondamentaux…
Répondre à ce sujet
RE2020 : Uniclima chiffre l'avantage conféré aux solutions électriques
Menu
×