Réforme du RGE : à quoi les professionnels doivent-ils s'attendre ?

par BATIACTU il y a 1 mois
DECRYPTAGE. Les évolutions prochaines du label Reconnu garant de l'environnement (RGE) sont de plus en plus précisément connues. Alain Maugard, président de Qualibat, en a dit plus ce 15 janvier 2020, lors de la réunion annuelle des auditeurs RGE de cet organisme qualificateur.
Lire l'article sur Batiactu
6 réponses à ce sujet
Publié : il y a 1 mois
Triste pays France le plus taxé au monde et dans lequel il y a le plus de contraintes au monde. Cela devient insupportable pour les TPE et PME parce que derrière tout cela il n'y a plus de contrôle. Autrefois il y a moins de 50 ans lorsqu'un organisme de contrôle se déplaçait tout le monde était au garde à vous y compris dans las très grandes entreprises. De nos jour ce sont des loques qui contrôlent, des débutants et plus personne ne s'en préoccupe. de plus ces organismes sont devenus mafieux et s'occupent de problèmes qui ne sont pas de leur corps de métier comme des études et autres domaines pour lesquels ils sont souvent juges et arbitres. La seule solution de nos politiques c'est les punitions et les contraintes (!) et ensuite des certifications obligatoires par des organismes publics qui sont du même niveau que tous les autres services publics de nos jours avant tout préoccupés par la paperasse et la présentation uniforme pour ne pas être obligés de réfléchir ce qui est déjà à la limite de la pénibilité.
Les communistes de l'Ex URSS ne faisaient pas mieux. Tout ce merdier Français devient pire que la retraite il faut déjà financer au moins 1 fonctionnaire (tout confondu) pour 1 salarié du privé voire plus déjà et tous ce petit monde avec des revenus supérieurs à celui du travailleur. Ajouté à cela les retraité, on ne doit pas être loin de 1 actif créateur de richesse pour financer 3 à 4 autres individus dont la bonne moitié en sont des inutiles. Aucun régime ni pays ne peut survivre avec cela et forcément comme dans les pays communistes il n'y a plus que des malfaçons et du petit travail car il n'y a plus aucun intérêt au travail pour ceux du privé qui sont les créateurs de richesse et ce dans tous les domaines. Il serait temps de remettre les pieds sur terre mais hélas on n'y prends pas le chemin.
Publié : il y a 1 mois
Je pense que François résume bien la situation, peut être faudrait-il simplement mettre très en avant les entreprises faisant bien leur boulot plutôt que de chercher les fraudeurs pour ajouter et ajouter encore des réglementations qui ne pénalisent au final que les honnêtes personnes.
Publié : il y a 1 mois
Vous avez raison : chez nous, ce sont trop souvent les mauvais élèves qui sont récompensés. Mais ce n'est pas étonnant car le pouvoir est détenu par des mauvais élèves et qui se ressemblent, s'assemblent. Les éco-délinquants sont partout, à commencer par le haut du panier de crabes.
Publié : il y a 1 mois
les grosses entreprises ne déclarent que les chantiers ou se sera correct, tellement ils ont de chantiers ça ne changera rien, les ecodelinquant ont toujours existé et existerons toujours, par contre multiplier les audits fera rentré plus d'argent au label !! sur le dos des vrais artisan bien sur , ils sont malin c'est gratte papier
Publié : il y a 1 mois
Le vrai problème Français c'est que tout tourne autour du fric pour financer de plus en plus de glandus administratifs qui sont de plus est en très forte pénibilité car il faut se lever le matin (!)
C'est ainsi que l'on fabrique des emplois en France peuplé majoritairement de bacheliers qui ont autre chose à faire que de se salir les mains sauf pour compter leurs billets en fin de mois ce qui est déjà assez pénible pour bien du monde.
Sans oublier bien entendu les Enarques, les Mines et autres grandes écoles qui mettent chaque année quelques centaines de fainéants sur le marché qui veulent tous des places dans une fonction publique et pour ce faire il faut trouver de l'argent et de nouveau postes ou seul le fait de ne rien faire est pénible.
Publié : il y a 1 mois
Oui ... D'ailleurs, on se demande pourquoi Maugard (de chez X), à 77 ans, travaille encore et empoche des sommes sans doute rondelettes pour sa participation à tout plein de structures, congrès, commissions, conseils, etc ...
A moins qu'il fasse du bénévolat ... Qui sait : il a peut être une conscience ?
Mais je crains que le cumul lui aille comme un gant.
En tout cas, ce type a su se rendre incontournable ....
Qui se ressemblent, s'assemblent !!!
Répondre à ce sujet
Réforme du RGE : à quoi les professionnels doivent-ils s'attendre ?
Menu
×