Réforme du RSI : des appels de cotisations "élevés" et "erronés"

par BATIACTU il y a 10 mois
SÉCURITÉ SOCIALE. Les pouvoirs publics ont été interpellés, au Sénat, du fait de difficultés rencontrées tout au long de l'année 2018 par des indépendants en lien avec la Sécurité sociale des indépendants (ex-RSI). Olivier Dussopt, secrétaire d'État, a promis des améliorations dès 2019. Sophie Duprez, présidente du Conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants (CPSTI), a réagi auprès de Batiactu .
Lire l'article sur Batiactu
9 réponses à ce sujet
Publié : il y a 10 mois
Et voilà le racket injuste encore et toujours
C est pas l organisme qu il faut changer ou réformer ; ce sont ceux qui le crée ou le modifie car eux, ce sont toujours les mêmes des voyous
Publié : il y a 10 mois
Bonjour à tous,
Ce n'est surement pas , "un nouveau service de modulation en temps réel des cotisations, pour que les indépendants ajustent au mois le mois leurs cotisations à leur niveau de revenu actuel" mais une véritable formation sur les solutions qu'apportent un changement de statut juridique de son entreprise pour enfin pouvoir piloter et faire des choix de direction aux antipodes de ce vieux système économique qui plombe l'entreprise et son courageux entrepreneur.
Publié : il y a 10 mois
Je ne pense pas que la modulation soit une solution. Les artisans surveillent leur trésorerie mais les résultats ne peuvent pas être suivis au mois par mois. Ca veut dire qu'il leur faudrait solliciter leur comptable et cela représente un coût supplémentaire. Pour la plupart, ils ne connaissent leur résultat que lors de l'établissement de leur bilan.
Publié : il y a 10 mois
Le RSI a été supprimé car soit disant inefficace, sachant que depuis 2008, ce sont les URSSAF qui procédaient déjà au calcul et au recouvrement des cotisations. Je vois que le problème n'est pas résolu pour autant. J'ai reçu en décembre un courrier me disant que je devais payer 746 € avant le 7 janvier alors que je règle mensuellement mes cotisations et je reçois dans le même temps un virement de 1436 € pour un trop-payé. C'est une bonne surprise mais quelle incohérence!
Publié : il y a 10 mois
rien n'a changé si ce n'est la direction et le nom...enfin pas vraiment......le personnel n'a pas changé non plus.....Je pense que le plus gros problème est l'incompétence du personnel du "pseudo RSI", car son directeur ou directrice ne s'occupe pas de la gestion des dossiers clients.........
Publié : il y a 10 mois
Bonjour Nicole Rousselot
Tous les problèmes viennent de la situation que vous décrivez
Gérer une entreprise c'est suivre en permanence son évolution
Le comptable d'un artisan d'un commerçant ou d'une petite entreprise n'est pas le gestionnaire ce n'est pas sont rôle
Comment voulez vous qu'un expert comptable sache à quel moment il faut décider de changer , par exemple, le four du boulanger ,?
Dans toutes les entreprises il y a 2 métiers , celui de patron et celui de boulanger dans mon exemple
L'ignorance totale du métier de patron c'est 85 % des petites entreprises
Je reste à votre disposition pour argumenter dans le détail
Bonne journée
Didier Viger
Publié : il y a 10 mois
Le personnel est compétent et était contre le RSI, il ne fallait surtout pas fusionner l URSSAF avec le reste des activités. Il fallait laisser Cmr vieillesse ensemble et mettre ursaf à art. On fait encore du n importe quoi
Publié : il y a 10 mois
Bonjour, mon mari artisan a eu un accident de chantier le 13 mars 2018, il arrêtait 32 jours et nous avons eu 740 €, j'ai fait des recours ils me disent que les arrêts sont arrivés en retard mais ou les envoyait on a aucunes précisions paie c'est tout ce que tu as à faire
Publié : il y a 10 mois
Bonsoir et voilà , de nouveau avec ces changements, c est n importe quoi. Les personnes sont perdues. Oui avec ce nouveau système, ils ne pensent à bvd rien. Tellement facile sur le papier pour les dirigeants. Ils ne se sont pas mis à la place des artisans et commerçants. C était tellement plus simple avant le RSI. On change tout et on réfléchit après. Mais pour eux tout devait marcher. Vieillesse ensemble. Maladie seule et URSSAF à part. Maintenant, qui s occupé des arrêtes de travail et bien , c est le néant. Comme d habitude. J en étais sur que ça ne marcherait pas. N écoutons pas les employés mais suivons ce qu a décidé un candidat devenu président car seulement quelque mecontents, mais le problème était presque réglé et on change tout. Navrant
Répondre à ce sujet
Réforme du RSI : des appels de cotisations "élevés" et "erronés"
Menu
×