Rénovation énergétique : le Gouvernement veut avancer

par BATIACTU il y a 1 an
BÂTIMENT. Au moment où les premiers résultats de la dette verte française sont publiés, le ministre de Rugy indique vouloir "réunir les acteurs du bâtiment et de l'énergie dans les semaines à venir" . Mais, dans le même temps, Julien Denormandie a quant à lui remis en question l'intérêt du remplacement des fenêtres dans la rénovation énergétique des logements.
Lire l'article sur Batiactu
14 réponses à ce sujet
Publié : il y a 1 an
Eh oui, encore un ministre, Denormandie qui énonce une énormité de plus.
Est-ce volontaire pour appuyer son refus ou bien est-il seulement con ?
Sachant qu'un joli rapport cstb-ademe (https://www.batiactu.com/edito/cite-changement-un-simple-vitrage-n-a-pas-performance-54371.php) a disparu de long mois, sans doute parce qu'il ne rentrait pas dans la logique du coup de rabot, je penche pour la première hypothèse...
Y-a-t-il des volontaires pour lui expliquer ce qu'est la faible émissivité, la sensation de parois froides, l'inconfort dû aux entrées d'air parasites ... l'impact sur la sensation de froid et le budget des moins fortunés ?
Personnellement j'en suis incapable, je ne peux pas m'empêcher de frapper les crapules ...
Publié : il y a 1 an
Incompétence, incapacité de discernement, solutions basées sur des incohérences : tout pour faire de la mauvaise cuisine aux frais du contribuable. Ce qui se passe en France défie l'entendement. Et comme c'est pareil dans tous les domaines, n'espérez pas des miracles !
Publié : il y a 1 an
On peu dire ce que l'on veut, mais la citation du ministre telle que retranscrite ici est vrai. Effectivement l'isolation des combles et des mûrs est plus efficace que le changement des fenêtres. Quand on a dit ça, on a rien dit, dans la mesure ou moins efficace n'est pas pas efficace du tout. Il est certain que les fenêtres ne doivent pas être le premier poste de travaux, les combles et une ventilation de qualité doivent être priorisés, mais malgré tout les fenêtres sont importantes dans l'approche globale de l'efficacité énergétique et à ce titre doivent être aidées aussi. Peut être qu'une certaine dégressivité doit être mise en place en fonction de la pertinence du lot en fonction du battit, mais ce n'est pas une raison pour jeter le bébé avec l'eau du bain. Je peux comprendre qu'il y a eus des abus avec des porte palières changée et par d'autres escroquerie au aides du même acabit, mais le manque de contrôle ne doit pas pénaliser l'ensemble des entreprises vertueuse, ni leurs clients.
J'en profite pour rappeler ici que la ventilation est le deuxième poste de travaux par ordre d'importance, mais que celui ci n'a jamais été mis en avant par les pouvoir publics. A l'heure ou l'on s'intéresse de plus en plus à la qualité de l'air intérieur et aux inconvénients de ne pas la gérer correctement il serait peu être temps de faire quelque chose à ce sujet. Je dit ça, je ne dit rien, à bon entendeur, salut.
Publié : il y a 1 an
Le gouvernement aura beau faire de beaux discours et des promesses et des marches avant et arrières en permanence ; Si une copropriété décide de rien faire comme travaux de soit disant économies d'énergie ( jamais réellement prouvés et beaucoup trop chère te d'un amortissement trop long ) rien ni fera . Ne pas oublier que seule en copropriété l'assemblée générale est souveraine --Alors stop
Publié : il y a 1 an
"en théorie" le changement des fenêtres n'apporte pas l'amélioration la plus forte, mais "en réalité" le changement des fenêtres réduit considérablement les fuites d'air et donc de chaleur
Publié : il y a 1 an
ISOLATION ca commence ;;
-- par les combles ( au sol c 'est plus productif d 'y deposer 20cm ou meme 40cm de laine de verre ! ( la moins chere 6€ /m2 en 20 cm !!!)
--les murs extérieurs : soit ITI (isolation Interieure) ou ITE ( isolation Exterieure)
....en ITI on diminue la surface habitable ( avec 10cm en moins on perd au max 2.8m2 / apt de 49m2 ;en fait moins car chaque apt n ' a pas les 4 murs EXTERIEURS !!! solution EFFICACE & peu onereuse au bon vouloir du SEUL proprietaire
....en ITE pour un immeuble il faut l 'accord de tous les proprietaies ; c 'est + cher mais + EFFICACE ; pour un pavillon c 'est CHER ( environ 20.000 a 30.000€ / 100m2
Publié : il y a 1 an
Serge Langlois, ci-dessous, ne dit que des sottises et des contre-vérités.
L'isolation ITE est un vrai gain thermique et coûte environ 30% plus cher que le ravalement classique ordinaire. Mais les aides de l'état compensent ces 30% + les économies de chauffages réels à long terme. Sans compter le confort thermique intérieur : 'hivers : pas de parois froides, l'été : moins chaud à l'intérieur surtout sur les façades Sud et Ouest exposées.
Echos29 qui le certifie par expérience.
Publié : il y a 1 an
Ce brave ministre devrait savoir que quand ont veut isoler une boite , il est indispensable 'd'isoler tous les cotés de celle -ci ---
Ce n'est qu'une question de bon sens mais ce brave gaulois technocrate doit en manquer ou alors un manque de compétences
Publié : il y a 1 an
Cher Monsieur RIPEAU j'ai par expérience professionnelle et aux dires d'autres experts a vous dire que les isolations performantes sont dues a la masse des infrastructures et non pas par des ITE ( produits récents et dont nous n'avons pas de retour confirmés de leur efficacités comme vous devez le savoir ) --av
Publié : il y a 1 an
Toujours aussi incompétents la bande à Macron,
Incapables de réduire le déficit Français par la réduction des charges, des frais de l'Etat et des collectivités locales et faute d'avoir pour les mêmes raisons pré-citées une industrie forte et exportatrice ils n'ont d'autre recours que celui de réduire l'importation de pétrole ce qui va une fois de plus appauvrir le pays et demande une fois de plus des autres augmentations de taxes pour compenser les pertes de revenus de l'Etat. Le cercle infernal continue à se resserrer jusqu'à l'explosion finale qui reste la seule issue pour se défaire de cette logique désastreuse.
Reste que l'idiotie Enargique est très contagieuse en France et dans ce domaine là personne ne se pose la bonne question; est-ce que la majorité des Français ont encore les moyens de s'offrir le luxe d'isoler pour un retour sur investissement sur 20 à 30 ans et encore ? et ce malgré le "aides de l'Etat", aides qui ne sont pas gratuites et dont il faudra une fois de plus augmenter les prélèvements pour les compenser.
Publié : il y a 1 an
d'accord avec vous tous. Voir
http://www.infoenergie.eu/riv+ener/client-qui-paye2.htm
Publié : il y a 1 an
@ Claude Ripaux,
Bonjour, sur quel type de bâtiment avez vous seulement 30% d'écart entre un ravalement et un ITE? Dans mon coin un ravalement sur une maison jusqu' au petit r+3 tourne autour de 28 à 45€ht /m2 suivant la technique, une ITE à 45x1,3 soit 58,5€HT/m2 perso je ne sais pas faire.
Cdlt
Publié : il y a 1 an
Bonjour,
Oui, je confirme les aides c'est un véritable maquis, avec trop aléas " la vérité de ce jour n'est pas celle de demain ni de l'an prochain" ceci est très paralysant.
Président de Copropriété nous avons divers travaux à réalisés et surprise :
-Isolation de facade ITE c'est NON de la part de la Ville ?
-Isolation de toiture :
- ANAH et ASE pour 60 % des occupants pas assez pauvre ? pour les 40% restant rien
de certain, même si vous etes dans les critères financiers et en economies
énergie.
- CITE : Pas de lisibilité à plus 1 an ?
- Provence Eco Rénov : Niveau d'aide 3000 € / Copropriétaire Occupant/ Ent RGE
Endettement maxi copro 25% / Attendre accord pour commencer les travaux, ?
D'autre part des lois sans discernment:
- Les répartiteur de chauffage individuel, c'est sans doute bien à METZ ou à AURILLAC , mais moin pertinent à Marseille.
Immeuble classé en D, nous allons devoir mettre en place ces répartiteur, bénéfice net sur 10 ans ( - 500 € ) dans le meilleur des cas ????. Remplacement des robinets et coût des répartiteurs, voir mais non chiffré: Isolation des collecteurs de chauffage et équilibrage réseau ???????????????.
Dur pour une majorité de retraités qui n'ont pas de revalorisation des retraites ou des familles juste au dessus des seuils.
Publié : il y a 1 an
Bonjour. de nombreux propriétaire ayant construits dans les années 80, ont anticipés sur l'isolation des maisons avec les matériaux disponibles et financièrement abordable, les murs, pour certains les rampants de toiture en combles aménagés ou demi rampant et plancher de combles perdues. Mais les fenêtres performantes (et encore tout juste) n'étaient pas abordables. Pour exemple, en tant que pro de la fermeture j'ai mis des fenêtres aluminium froides et ma maison est conforme RT 2005 grâce au mur, demi rampant, et capteur solaire pour l'eau chaude, mais pénalisé par un chauffage électrique plébiscité à l'époque (tient comme le gazole pour les voitures) et une laine de verre plus trop efficace. Changer mes fenêtre est, avec la rénovation de la toiture, la seule possibilité d'améliorer sur du long terme ; Alors re pénalisé!
Répondre à ce sujet
Rénovation énergétique : le Gouvernement veut avancer
Menu
×