Risque chimique : un rapport propose des amendes administratives

par BATIACTU il y a 1 an
PROPOSITIONS. A la suite de la refonte totale du compte pénibilité, transformé en compte de prévention, le Gouvernement avait lancé un mission sur le risque chimique. Le rapport, réalisé par Paul Frimat, spécialiste des questions de santé, vient d'être publié par le ministère du Travail. Et ses propositions ne font pas dans la demi-mesure.
Lire l'article sur Batiactu
10 réponses à ce sujet
Publié : il y a 1 an
La suite d'une dictature administrative sans précédent et toujours vers des amendes, des taxes et des contrainte. Il serait plus simple d'interdire le travail en France pour n'être qu'un pays d'administratifs et de fonctionnaire qui auront la charge pénible de s'auto-contrôler.
Publié : il y a 1 an
Je ne compte plusles usines qui ferment en France à cause des différentes réglementation, ni les produits efficaces aujourd'hui interdits en France et remplacés par des produits " merdicohmologoadministratifs"; du coup nous achetons de plus en plus les produits que nous produisions en France à l'étranger......avec les chômeurs en plus.......
n'oublions pas que le méthane est un dangereux toxique et que péter en public pourrait bien nous exposer à une amende, voire à une peine de prison......
Publié : il y a 1 an
""" L'enquête Reach évalue qu'en France "33% des salariés ont été exposés à au moins un agent chimique dangereux et 10% des salariés à au moins un produit chimique cancérogène au cours de la semaine précédant l'enquête """

Qui est donc cet enquêteur " Reach " (lire riche ou réac ?) qui "évalue" si bien et à nos frais ?
1/3 des salariés exposés dans la semaine ???
On n'a pas idée du risque quotidien que l'on prend à l'insu de notre plein gré : la femme de ménage a du passer dans le couloir avec un flacon de javel sur son chariot, et je ne le savais pas ...
Urgent en effet de taxer le fournisseur du flacon, son utilisateur, et aussi pourquoi pas le fabricant du chariot.
Publié : il y a 1 an
Le fait simplement d'uriner et tirer la chasse d'eau sans fermer la cuvette permet par vaporisation d'avoir un risque chimique je suis pour le port du masque à gaz dans les W.C mais dans tous les W.C même ceux de l'administration
Publié : il y a 1 an
@pseudo laurent & consorts : "La suite d'une dictature administrative sans précédent et toujours vers des amendes, des taxes et des contrainte. Il serait plus simple d'interdire le travail en France", voilà une pensée digne d'un porion leche-bottes du 19ème siècle! A lire les commentaires publiés, j'ai l'impression que le retour à l'esclavage comme idéal est en marche... C'est affligeant.
Publié : il y a 1 an
Il ne reste plus beaucoup d'industrie en France, mais beaucoup d'abruti qui pensent que les taxes sont des solutions aux problèmes ! Les imbéciles d'écolos primaires persuadés que les services publics font la richesse d'un pays. La même démarche que celle du CO2 alors que naturellement sans problème majeur comme une éruption volcanique importante, la nature produit plus de 5 fois plus de CO2 que l'activité humaine toute entière. C'est scientifique. Mais la connerie de certain est de produire des taxes et des contraintes. C'est un tel comportement qui a mis un certain Hitler au pouvoir, et l'investigateur de ces contrainte envers un pays était la France ! aujourd'hui c'est le pays qui se détruit lui même jusqu'à l'implosion. car ces idiots sont incapables de se contenir.
Publié : il y a 1 an
Pour répondre à Luc Baillet, je confirme que nous sommes bien, depuis l'ère Mittérandienne, dans un retour à l'esclavage et au contrôle des masses.........Ne pas s'en apercevoir m'apparait comme un plébiscite des politiques menées par tous les gouvernements...
Publié : il y a 1 an
Vive l'abscence de réglementations vive la pulverisation de pesticide vive la liberté de s'en mettre plein les poches et d'envoyer la population au cimetiere pour faire davantage de bénéfices. Au diable les protections,retournons au 19ieme sciecle travaillons davantage. Tant pis pour ceux qui crèvent,de toute façon ce sont des faibles des assistés et comme cela on paiera moins de charges sociales et on deviendra compétitifs . En avant vers le progrès
Publié : il y a 11 mois
Le niveau du débat est bien misérable. Il faut de passionner ce genre de problème. Il n y a pas de solution miracle et len progrès techni que technologique ne doit pas obligatoirement se solder par une nuisance environnementale supplémentaire. ...Mais je suis dans accord avec vous il y a aujourd'hui un poids et deux mesures selon que l on est faible ou puissant...
Publié : il y a 11 mois
De Rugy à quitter le perchoir avez-vous entendu quelqu'un le regretter ? Non.
L'argent est-il essentiel, l'argent est-il le but ultime des entreprises (aux sens le plus larges du terme) ? Où peut être juste une dangereuse nécessité ?
Il n'est pas facile de saisir le véritable rôle de l'économie. Dans l'histoire les empires, les royaumes et les états se sont ruinés, puis disparus, mais ont, au passage asservis des millions de gens et tout ça pour trois mots ÉVOLUTION, CROISSANCE et GESION DU PERSONNEL.
Ou plutôt croissance évolutive, soumise à deux principes :
• Les chiffres toujours croissants, mais de manière exponentielle.
• Et la masse salariale.
Pourquoi se faire pourrir la vie et donner un salaire à des êtres humains insatisfaits ? Alors que l'on a des programmes informatiques et des robots qui font la même chose en silence.
Si les personnes ne sont pas autogestionnaires, et ne rentrent pas dans la nouvelle aire ; de l'exploitation de soi-même par soi-même… Alors qu'il crève la gueule ouverte au soleil et en silence.
Tout le monde est prêt à investir, mais pas à payer l'impôt.
L'impôt devrait être le meilleur des investissements, une route entretenue permet un retour sur investissement plus rapide qu'un chemin de campagne.
Du personnel en bonne santé et biens soigné sont plus productif, que des épidémies ou il faut choisir entre la peste ou le choléra.
Le système Macron/De Rugy en est là, chaque fois que la finance refuse d'investir dans l'homme et ces compétences… Le système FINANCIER finance la guerre et le pillage. Alimentant de par son incompétence les extrêmes.
Plus la finance est incompétente plus la violence et le pillage se développent. 1840-1842 est l'exemple le plus notoire de la façon dont la finance gère son incompétence au nom du libre-échange ; la drogue et les armes. L'opium envahi la chine un pays entier s'affaiblit socialement et économiquement.
En France le « Chichon » fait des ravages avec la bénédiction d'homme politique et de l'éducation nationale. Pour se sortir de l'emprise d'un MACRON/DE RUGY chaque fois c'est les nationalistes et leur cortège de violence et connerie en tout genre qui ont pris le pouvoir.
Tous LES PAYS QUI BASCULENT DANS LE NATIONALISME SONT ET RESTENT NOTABLEMENT PAUVRES.
Mon entreprise Multi-Services refuse l'évolution et préfère régresser vers un assistanat salarial plutôt que de chercher, innover, s'investir, se dépasser, le diplôme autosuffisant est roi chez moi et rend con, que croyez-vous qu'il va advenir de mon entreprise, j'ai beau être minorité de blocage et tiré le signal d'alarme rien n'y fait. L'éducation nationale son diplôme AUTOSUFFISANT et les lois Macrons/De Rugy auront vite fait de l'appauvrir et lui faire déposer le bilan d'ici 4 ans. Si rien n'est fait je prends les paris que mon entreprise n'existera plus.
Si le diplôme autosuffisant fait l'argent qui devient un but ultime c'est que nous sommes passées de ;
L'exploitation de l'homme par l'homme
À
L'exploitation dysphorique de soi-même par soi-même.
Notre système devient de plus en plus agressif et maltraitant, intolérant à la frustration, toujours à la recherche de sensation, nos hommes politiques en manque d'idées ont tendance à la répétition des séquences comportementales enseignée en SCIENCES PO, POLYTECHNIQUE, L'ENA… confondant allégrement reconnaissance avec un besoin frénétique de réparation narcissique, surinvestissant le pouvoir des objets tels que les robots et l'informatique, recherchant pour se consoler l'acquisition par l'achat, tellement anxiogène et dépressif qu'il faut consommer pour exister avec le célèbre « slogan du travailler plus pour gagner plus » ayant un soi-disant effet euphorisant, poussant de plus en plus à une hypersensibilité au contexte d'achat… La multiplication des écoles de commerce et de la publicité sont là pour nous y aider.
Certes très prestigieux d'afficher sur sa carte de visite, mais qui ne sont que de gros disque dur incompétent pour fonctionner et se rendre « MAITRE » de l'ordinateur, et reste « ESCLAVE » du système.
L'Homme politique confond allégrement réglementer, légiféré le « CAPITAL » et faire de l'ingérence ou des investissements malheureux dans le « CAPITAL ».
Le Diplôme autosuffisant rend con au point de proposer des tickets gasoil comme des tickets-repas… Alors que le pétrole se raréfie et que nous passons à l'électrique. Et au passage ce député prend un salaire de 7 000€ qui fait partie de la masse salariale payée par l'IMPÔT.
Comment un individu peut-il croit, un instant, qu'en investissant dans un impôt collectif, qu'il peut attendre un quelconque retour sur investissement en Sécurité, Agriculture, Culture, Défense, Équipement, Armée, Industrie, Justice, Santé, etc ???...
Investir dans la fiscalité et l'impôt nécessite que le politique crée des emplois dans une administration… MAIS SURTOUT ET AVANT TOUT… qu'ils aient l'ART ET LA MAITRISE DU COMMANDEMENT DE CETTE ADMINISTRATION.
N'IMPOTE QUEL CON PEUT CRÉER UNE ENTREPRISE, la preuve c'est que depuis l'homme des cavernes à nos jours, y compris dans les pays du tiers monde, les entreprises sont créées par des hommes et des femmes de la rue.
Les Normes, inventées par des lobbyings corporatistes, ne sont là que pour ralentir le phénomène et rendre plus lourd l'investissement dans la création d'une petite entreprise nouvelle.
Créant un nouveau « SYSTÈME D » ou de « BLACK » dans les marchais parallèles via et sur internet.
LE PLUS DUR DANS UNE ENTREPRISE C'EST LA GESTION DES FEMMES ET DES HOMMES QUI LA COMPOSE.
ET
L'ART ET LA MAITRISE DE LA GESTION DE LA MASSE SALARIALE AVEC UN BUDGET FIXE ET NON UN BÉNÉFICE VARIABLE.
MACRON DOIT COMPRENDRE QUE L'ÉTAT N'EST PAS UNE ENTREPRISE DU CAC 40.
MACRON DOIT COMPRENDRE QUE L'ÉTAT N'EST PAS COTE EN BOURSE.
MACRON n'est pas le président des dandys de type De Rugy en mal de sensation, mais pour légiféré le « CAPITAL » au travers d'hommes et de femmes dans une administration qui investit en Sécurité, Retraite, Loisir, Agriculture, Culture, Défense, Équipement, Armée, Industrie, Justice, Santé, etc...
ET EN QUALITÉ DE VIE.
LES DÉPUTÉS DOIVENT ÉCOUTER L'ÉCONOMIE, LÉGIFÉRER… MAIS SURTOUT, SURTOUT S'EN TENIR A L'ÉCART… il faut arrêter la confusion des genres.
L'indépendance du pouvoir avec l'économie et la finance.
L'IMPÔT DOIT RESTER UN INVESTISSEMENT EN QUALITÉ DE VIE
ET NON,
RÉGRESSER A L'ÉPOQUE ROYALISTE NATIONALISTE D'UNE MASSE SALARIALE DU POLITIQUE ET DU CLERGÉ CATHOLIQUE, JUIF, MUSULMAN, MISOGYNE ET RACISTE EN TOUT GENRE.
C'est seulement à ce prix-là que l'investisseur citoyen que je suis, sans s'encombrer de considérations politiques, placera son argent dans une activité qui me laisse espérer plus de profit en qualité de vie ;
L'IMPÔT ET SA MASSE SALARIALE
LE NON-AGIR ÉCONOMIQUE ET FINANCIER
C'EST AGIR EN INDÉPENDANCE JURIDIQUE ET QUALITÉ DE VIE.
Macron croire en l'autogestion par la liberté des marchés, c'est aussi naïf que de croire au Pére Noël. Il n'existe rien qui ressemble à un marché libre exempt de tout travers politique. L'impôt est constamment menacé par les voleurs et les charlatans. Les marchés eux-mêmes n'offrent aucune protection contre cette fraude, vol et violence politique.
C'est au système politique qu'il appartient d'instaurer la confiance… Comment faire confiance à un ce type d'individus.
Répondre à ce sujet
Risque chimique : un rapport propose des amendes administratives
Menu
×