"Se joue pour le RGE la chronique d'une mort annoncée", estime la FFB

par BATIACTU il y a 1 an
COLÈRE. Les professionnels du bâtiment regrettent les choix politiques effectués en matière de crédit d'impôt pour la transition énergétique. Et des conséquences que cela pourrait avoir quant au label Reconnu garant de l'environnement (RGE).
Lire l'article sur Batiactu
21 réponses à ce sujet
Publié : il y a 1 an
RGE = Rien ne Garantit l'Efficacité ! Label reconnu !
Publié : il y a 1 an
NON Mr Angogna
Pour garantir l'efficacité il faut :
- raisonner globalement
- former des professeurs qui formeront le personnel en charge de la mise en œuvre
- rendre l'aide inutile. Voir à ce sujet
http://www.infoenergie.eu/riv+ener/complements/aide-inutile.htm
Publié : il y a 1 an
Vu l'importance du sujet je reviens à la charge

Le journal « le Monde » estimait début 2018 que les villes consomment les deux tiers de l'énergie mondiale et produisent 70% des émissions de gaz carbonique. Ceci au moment où pendant la même période se tenait en Malaisie une nième réunion mondiale ayant pour thème l'urbanisation de la planète. Quelque 25 000 participants ont cherché à s'entendre dans ce gigantesque forum sur les objectifs de développement durables (ODD) qu'il conviendra d'adopter pour l'urbanisation de la planète. On peut se demander à cette occasion le rôle que va jouer la France, organisatrice des accords de Paris sur le climat. Ceci de telle sorte qu'homo Sapiens ainsi que les hommes d'état qui le représente améliorent leurs conditions d'existences. Le vrai problème qui se pose à homo Sapiens n'est-il pas d'être le plus efficace possible afin de lutter contre la précarité énergétique. Ce sont ceux en qui l'individu a placé sa confiance qui vont avoir la lourde tâche de définir des objectifs de développement durables réalistes et atteignables. Paris pourrait à ce sujet être la métropole qui montre l'exemple de ce qu'il convient de faire pour assurer le chauffage de l'habitat. Mais pour cela il va être nécessaire que nos dirigeants prennent conscience :
- De l'inefficacité de tous ces processus complexes d'aides fiscales qui grèvent inutilement le budget de l'état.
- Du ridicule de tous les organismes administratifs qui se disputent la compétence et le monopole au travers du mille feuilles français et d'innombrables labels inconsistants.
- Des formations ridiculement courtes au contenu simpliste des artisans labellisés RGE
- Des guerres de clochers sur le choix d'outils informatiques le plus souvent inutiles pour la rénovation thermique de l'existant.
Lors de la rénovation des « passoires thermiques » constitués par les immeubles existants, un Maître d'ouvrage responsable se sent concerné vis-à-vis du copropriétaire par le retour économique de l'investissement. Il a acquis la conviction que même avec un RGE rénové "à l'allemande" composés d'artisans formés et honnêtes on ne peut prétendre atteindre l'objectif d'économie d'énergie de 75% pour le parc immobilier existant en agissant uniquement sur l'isolation. Il sait qu'il faudra nécessairement modifier nos deux chaînes énergétiques actuelles pour alimenter la voiture individuelle en énergie et chauffer son habitat. Il a acquis la conviction que le soleil associé à l'eau suffira pour assurer ses besoins en énergie. Ceci en associant l'autoconsommation au stockage de l'énergie électrique voltaïque grâce à la Solar Water Economy de l'hydrogène pour solutionner le problème de l'intermittence des énergies renouvelables solaires. Ceci en tenant compte du fait que la voiture à moteur électrique a un rendement 3 fois supérieur à celui des moteurs à essence. Ceci enfin et surtout par le fait qu'homo Sapiens est en mesure de diviser par 2,5 sa consommation en énergie finale pour assurer le chauffage de l'habitat avec un modeste COP de 5 comme le prouve les textes et les images associées à la « Solar Water Economy » de l'enthalpie et à la chaufferie hybride. Voir
https://www.dropbox.com/s/xnxsw2f3afdhprk/Epub%20608.pdf?dl=0
Publié : il y a 1 an
Normal (?) label beaucoup trop frelaté par de trop nombreux "professionels"
Publié : il y a 1 an (Édité)
Excellente synthèse justement argumenté.
Publié : il y a 1 an
La question est effectivement : faut-il contraindre, interdire et punir, en s'avançant à grands pas vers un totalitarisme écolo qui ne fera qu'accentuer la méfiance des Français envers l'écologie ; ou fait-il inciter fiscalement, sachant que les aides fiscales sont largement compensées, pour l'Etat, par les recettes supplémentaires de TVA, de cotisations URSSAF et autres ?
Publié : il y a 1 an
enfin supprimer se RGE qui n'as fait que du mal aux artisans les aides financière sont un miroirs aux alouettes et le travail est souvent tres mal fait et en de-pis du bon sens!!!
Publié : il y a 1 an
Adieu fumisterie également racket !!!!
Publié : il y a 1 an
Bonjour, je ne suis pas en colère du tout et me réjouit de la fin annoncé de ce dicktat, vis à vis des installateurs professionnel, cette dime, ce péage, cet impôts obligatoire pour que le client final puisse obtenir quelques droit à crédit d'Impôts, cette étiquette parlant, ou laissant entendre QUALI de Qualité, dont les pré-requits ne tenait aucun compte puisque nombre de margoulins et autres gougnafiés s'étant organisés pour rester actifs encore, se jouant de ces mascarades.
Publié : il y a 1 an
Je suis très surpris que ces éminents interviewer et interviewés inscrivent le RGE dans la rubrique des labels, il n'en est pas un, n'en a jamais été un, c'est un signe de reconnaissance, tel que cela a toujours été inscrit dans le marbre !
Un peu de culture ou d'honnêteté ne nuit jamais …
Reconnu Garant de l'Environnement, beau programme, mais de l'environnement de qui parle-t-on ?
- de celui des occupants des habitats ciblés et censés bénéficier de lumières et services de pseudo-spécialistes ?
- de celui d'entreprises très compétentes, honnêtes et réalisant des travaux correctement ?
- de celui de brigands de grand chemin, adeptes de la téléphonie aux heures de repas et de l'appel à des travailleurs détachés pour souffler quelques m3 d'isolant sur un ancien isolant, lui-même souvent mal posé, dégradé ?

Il serait bon de se poser les bonnes questions, entre autres :
- peut-on donner des compétences hors de son propre métier à un(e) acteur(trice) du bâtiment en 3 jours ?
- est-il normal que ce ne soit pas celui ou celle qui établira le diagnostic qui suive ce fameux stage 3 jours (cela les rendrait-il suffisamment sachant? J'en doute fort !)
- est-il normal que ce ne soient pas les intervenants sur le chantier qui soient envoyés à ce fameux stage (même remarque que ci-dessus ?)
- est-il normal qu'au sein d'une entreprise une seule personne reconnue RGE puisse couvrir pléthore de deviseurs, métreurs, applicateurs … ?
- est-il normal qu'une entreprise étrangère puisse intervenir sans être reconnue RGE mais en avançant la même "formation" ou la même reconnaissance de son pays d'origine ?

Que la FFB et la Capeb veuillent défendre leurs adhérents me semble normal, mais ne serait-ce pas en militant pour l'abolissement de cette mascarade et en travaillant à développer quelque chose qui serait réellement efficace dans le sens de permettre au client final de trouver le bon artisan , compétent et honnête, et au bon artisan, compétent et honnête de trouver ses clients qu'ils aideraient tout le monde, les artisans et les particuliers ?

En terme d'ubérisation des acteurs concernés, le RGE ne serait-il pas plus la cause que la solution ?
Publié : il y a 1 an
En France dès qu'un gouvernement veut faire évoluer les choses c'est la fronde. Personne ne veut payer d'impôts mais dès que l'on réduit les aides de l'état c'est la fronde. C'est un pays qui s'encroute doucement mais surement.
Pour lutter contre le changement climatique il va falloir de saigner. Maintenant effectivement il faut aider les propriétaires précaires à financer ces travaux. Pour le reste ce n'est que des guerres de clocher et tant pis pour ceux qui râlent ils n'ont qu'a s'adapter.
Publié : il y a 1 an
Le RGE ,vu côté entreprise ce n'est qu'un impôt de plus. Si les pouvoirs publics avaient vraiment voulu une reconnaissance de qualité, il fallait l'organiser osus forme de Consuel comme pour l'électricité. Nous sommes RGE et n'avons JAMAIS eu de visite de contrôle sur un chantier, par contre chaque année on a droit à la vérification administrative ... qui ne veut pas dire grand chose vu qu'en 1 an il peut se passer beaucoup de choses. ce "Label" n'a servi qu'à redonner un second souffle à QUALIBAT qui voyait le nombre de ses qualifications chuter drastiquement et qui est maintenant devenu un incontournable ou presque et peut se permettre de facturer une fortune aux entreprises en multipliant les qualifications nécessaires ....
Publié : il y a 1 an
Ceci va tout à fait de pairs avec l'article https://www.batiactu.com/edito/passoires-energetiques-nous-mettrons-moyens-contraignants-54193.php.
Maintenant que tout un tas d'entreprises malhonnête ont profité encore une fois du système pour sans foutres pleins les poches en sous-traitant des chantiers d'isolations faites par des gens sous-payés qui parlent à peine français et qui n'ont il faut tout de même l'avouer fait que de la m .
Il faut maintenant penser à limiter le carnage.
Imaginez le pauvre propriétaire qui a malheureusement eu à faire à ces gens, quant on va lui dire Monsieur votre habitation n'est pas conforme c'est une passoire énergétique, vous allez donc devoir payé une compensation.
Encore une nouvelle fois ce sont les artisans sérieux qui paieront les pots cassés...
Publié : il y a 1 an
BIEN DIT claude Lefrançois sauf que concernant capeb et ffb il n'est pas normal qu'il défendent en toute hypocrisie une formation ( validée par nos gouvernants) de 3 jours englobant tout ce qui concerne le cite: PURE FUMISTERIE !!!!! à defendre des conneries pareilles faut s'etonner que ça foire !!!
Publié : il y a 1 an
à Marie Mirot, il fait savoir que qualibat ne peut etre engagé sur des malfaçons même s'il ont donnés le rge
seule l'entreprise est responsable .... C'est toute l'hypocrisie d'un systeme bien rôdé .... bon chance à vous
Publié : il y a 1 an
@ Mr Grossmann, tout a fait d'accord avec les conclusion de la Solar Water Economy. J'ajouterai qu'un levier trop inexploité dans la fourniture des besoins caloriques de l'habitat réside dans la géothermie, pas en tant que 'source inépuisable de chaleur', comme on le lit - a tort - trop souvent, mais comme volant thermique inertiel capable d'absorber le stress thermique de l'habitat de surface (le bâtiment ne représentant dans ce processus plus qu'une résistance thermique d'autant plus faible qu'il est peu isolé...), pour un COP au moins aussi élevé lorsqu'elle est bien dimensionnée. Mais ceci, comme la SWE, se fera au détriment de l'isolation et de son énergie grise aberrante, ce qui ne sera pas du gout de tout le monde... Pour moi, le RGE, mais également la RT 2012, sont des outils néfastes qui favorisent un certain pan de l'industrie et assurent aux mêmes industriels, via un financement public, le cantonnement anecdotique de solutions réellement efficaces et dangereusement concurrentielles...
Publié : il y a 1 an
Je comprend votre désarroi mais la loi est ainsi faite qualitatif ne peut se substituer à l entreprise défaillante ni être inquiétée pour ces dernières. Simple histoire d assurance ... Vous êtes victime d effet d annonce .... en tant qu artisan je n'ai jamais adhère à cette fumisterie et regrette bien tout le mal qui est fait aux clients
Publié : il y a 1 an
Le seul pouvoir qu a qualibat sur les entreprises est de ne pas renouveller l appellation rge !! Pour le reste ils n'ont aucun pouvoir ; même pas celui de mandater des experts c est vous dire la fumisterie !!
Avez vous contacter votre assurance multirisque ? Elle pourrait éventuellement se retourner contre l assurance de l entreprise ...
Publié : il y a 1 an
De toute façon, ce label est une grosse histoire de fric... les petites entreprises sont rackettées car le coût de la "formation" est élevé, en plus cela fait perdre 3 jours de travail... et pour les petites structures cela n'est pas si simple! En plus ce label n'apporte aucune réelle garantie au client: la preuve, les témoignages de personnes qui se sont fait arnaquer! Le petit artisan, qui a pignon sur rue, et une entreprise à taille humaine, est pour moi le plus fiable comparé aux grosses boites qui embauchent de la main-d'oeuvre pas cher, peu scrupuleuse et parfois même non qualifiée! Alors ce label n'est certainement pas une garantie du travail sérieux et bien fait... loin de là! Sans doute permet-il à certains de se faire un peu plus de fric...
Publié : il y a 1 an
Le RGE, c'est de la m .... Déjà, avoir la prétention d'être "garant de l'environnement", faut être carrément resserré du bulbe !!! Vivement que ce truc débile comme les idiots qui l'ont créer, disparaisse .... Et dire qu'il y a des abrutis qui y ont cru. Décidemment, on fait faire n'importe quoi à n'importe qui !!!
Publié : il y a 9 mois
Que le RGE disparaise... ceux sont les même contraintes que le Qualibat. bref du doublon , des sous, du travail, de la paperasse pour rien ...
bref que le label qualibat veule juste dire ce qu'il est : un label de qualité !
...pas besoin en plus d'un pseudo label RGE qui n'apporte rien ...
-dirigeant d'une entreprise de menuiserie.
Répondre à ce sujet
"Se joue pour le RGE la chronique d'une mort annoncée", estime la FFB
Menu
×