Solutions installations compteurs individuels chauffage

par Julie M. il y a 1 an
Bonjour,
Je suis en train de séparer une ancienne demeure familiale en plusieurs appartements afin de les louer ensuite et je m'interroge sur les possibilités qui s'offrent à moi en termes de compteur individuel de chauffage. J'ai prévu un chauffage central au gaz de ville pour l'ensemble du bâtiment et j'hésite entre les deux solutions que sont le répartiteur électronique et le compteur d'énergie thermique.
Selon vous, quelle est la meilleure option entre les deux ? Quelle est la plus fiable et la plus simple à mettre en œuvre et à utiliser ensuite.
7 réponses à ce sujet
Lancer un nouveau sujet
Publié : il y a 1 an
Salut,
Sur le plan purement technique, ces deux solutions sont aussi simples à installer l'une que l'autre. Le répartiteur vient se placer au niveau du radiateur tandis que le compteur est installé à l'entrée de l'appartement. Côté efficacité et fiabilité, je pense pouvoir affirmer sans me tromper qu'ils sont équivalents à condition de les utiliser correctement. Au final, comme tout équipement un peu technologique, dès lors qu'il sont bien employés ils deviennent intéressants.
Publié : il y a 1 an
Bonjour,
Je constate que l'on ne vous a pas donné le critère essentiel qui va déterminer si vous allez vous diriger vers le compteur ou le répartiteur… En effet, si votre bâtiment est équipé d'un réseau de chauffage horizontal les deux solutions seront possibles. Par contre, dans le cas d'un circuit vertical, il ne vous restera alors plus de choix car seul le répartiteur pourra convenir à votre configuration de chauffage.
Publié : il y a 1 an
Merci beaucoup pour vos réponses. J'ai donc effectivement ma réponse puisque, comme mon circuit est vertical, je n'ai plus d'autre choix que d'en passer par des répartiteurs… Il ne me reste donc plus qu'à me mettre en quête d'un fournisseur digne de ce nom en la matière afin d'avoir du matériel de bonne qualité. Si vous avez des suggestions sur ce point, je suis preneuse !
Publié : il y a 1 an
Bonjour.
J'attire votre attention sur le fait que, sauf si ce sont des appartements meublés de location saisonnière, vous ne pouvez pas répartir et faire payer une consommation d'énergie qui a été déjà facturée par le fournisseur sur un compteur (s'apparente à de la revente d'énergie, qui est soumise à autorisation).
Il faudrait créer une copropriété et que vous en soyez le syndic pour répartir légalement les charges de chauffage (tantièmes, compteurs ou répartiteurs). Une part de chauffage des parties communes peut être aussi à répartir.
Autre solution mais couteuse, il faudrait faire installer des chaudières gaz individuelles avec reprise du réseau de distribution du chauffage et demander à GrDF d'installer une conduite montante pour alimenter les différents logements. Chaque appartement disposera alors de son compteur ; l'occupant pourra choisir son fournisseur d'énergie et aura une facture à son nom et adresse.
Avant tout projet d'installation d'une chaudière au gaz de ville, il est impératif de vérifier la disponibilité du réseau auprès de GrDF.
Enfin, les compteurs électriques doivent être individuels.
Publié : il y a 1 an
Bonjour Alain,
Votre réponse me donne à réfléchir... Je n'avais pas prévu de créer une copropriété, mais je souhaite vraiment rendre cette bâtisse utile.
Comme je ne vise pas une clientèle de saisonniers, je vais me pencher plus sérieusement sur mon projet. Je suppose que je pourrais désigner un syndic afin qu'il me représente professionnel, il me semble avoir connu ce fonctionnement lorsque je vivais en appartement il y a quelques années.
A creuser donc.
Publié : il y a 1 an
Bonjour Julie.
Si vous prenez l'option copro, je précise qu'il faut d'abord se renseigner auprès du service de l'urbanisme de la commune (possibilité de changer l'affectation, exigences du PLU, création de places de parking, déclaration d'urbanisme et taxes).
Vérifier l'obligation du diagnostic technique.
Les parties privées de chacun des appartements doivent être bien délimitées et les critères du logement décent devront être respectés.
Le comptage d'eau potable doit aussi être individuel.
Vérifier auprès d'Enedis que la puissance électrique disponible dans la rue sera suffisante pour les appartements qui devraient consommer plus que la maison. Faire vérifier par un électricien que le câble de desserte de la maison supportera le courant des logements. Bien entendu, la séparation des installations électriques est nécessaire pour la pose des compteurs individuels avec ensuite un très probable passage obligatoire du CONSUEL avant mise sous tension.
Un réglement de copropriété et un bail devront être mis au point et soumis aux locataires.
Publié : il y a 1 an
Bonjour Alain,
Que de contraintes et de nécessités. J'avoue que je ne m'attendais pas à autant de choses. Votre intervention ne fait que confirmer que je dois sérieusement penser mon projet avant de le mettre en oeuvre.
Je vais déjà commencer par me renseigner auprès de la mairie puisque, si j'ai bien compris, il est possible qu'elle m'interdise mon projet avant même que je ne le mûrisse.
Répondre à ce sujet
Solutions installations compteurs individuels chauffage
Menu
×