Un CMiste fait les frais de la crise de l'assurance-construction

par BATIACTU il y a 9 mois
RISQUE. La crise des assureurs construction en libre prestation de services (LPS) continue de faire des dégâts. Dans le Nord, c'est ainsi un groupe de construction de maisons individuelles qui a dû mettre la clé sous la porte, à la suite de la faillite de plusieurs de ses garants. Détails.
Lire l'article sur Batiactu
13 réponses à ce sujet
Publié : il y a 9 mois
Totalement faux. Sa société présente des pertes abyssales depuis 5 ans, y compris les exercies 2017 et 2018
Publié : il y a 9 mois
Incroyable de lire des choses pareilles !
Lorsqu'un dirigeant d'entreprise se comporte comme un consommateur d'assurance et cherche le moins cher, il ne faut pas qu'il s'étonne "d'en avoir pour son fric!"
C'est une attitude irresponsable indigne d'un chef d'entreprise. Elle n'assume pas et joue la victime en plus !!
D'autre part si cette société avait présenté des résultats financiers corrects (fonds propres) et techniques (sinistralité), elle aurait trouvé sans problème un garant et un assureur.
Publié : il y a 9 mois
Le Brexit, vite, pour foutre hors d'Europe tous les escrocs de la City qui spéculent impunément sur les assurances, à travers des sociétés-écrans domiciliés aux Bahamas, à Gibraltar, Malte et autres paradis fiscaux. La prochaine fois que vous louez une voiture, regardez le contrat d'assurance qu'on vous propose, vous aurez des surprises…
Publié : il y a 9 mois
avant de fustiger les compagnies d'assurances étrangères, convenons que celles françaises abusent tout de même grandement, avec des tarifs souvent délirants.
Si les compagnies françaises acceptaient de revoir leurs tarifs, sur tous les types d'assurances, ceci serait profitable à tous......
Publié : il y a 9 mois
Oui, c'est sûr, la quasi-totalité des assureurs s'en mettent plein les fouilles, mais en matière d'ingénierie financière sophistiquée et de coups tordus, les Brits sont imbattables.
Publié : il y a 9 mois
quelle hypocrisie , la fédération du bâtiment salue la fermeture !!! Si l'entreprise est sérieuse , il suffit qu'ils se portent garant , avec les millions d'euros de cotisations qu'ils ont en caisse. A moins que l'argent se soit volatilisé comme dans d'autres syndicats...
Publié : il y a 9 mois
Le BTP à toujours été une usine à gaz mais là maintenant ça atteint un niveau inégalé, aujourd'hui nous ne pouvons que constater deux types d'activité dans le BTP les financiers, les grands groupes mandataires et les aristos du (BTP) qui eux se goinfrent et qui se trouvent maintenant atteint d'une infection de chocolat (argent) facile et une autre activité qui ces rapprochée petit à petit depuis une cinquantaine d'année de l'esclavagisme pour une très grande majorité des PME (s)....Il serait grandement temps de prévoir un vrai jubilé pas comme celui qui se dessine en petit comité depuis quelques années. On parle des syndicats du BTP mais ce n'est pas un scoop, ces syndicats n'ont jamais été là pour défendre la profession comme tous les syndicats d'ailleurs.
Publié : il y a 9 mois
Je vais etre méchant mais là j'ai l'impression sue le malheur des uns fait le bonheur des autres --Alors si ces sociétes sont saines et fiables pourquoi les assureurs Français , mais les sérieux , ne prennent pas cela en compte et fasse que que ces entreprises professionnelle puissent continuer et que dire des entreprises plus ou moins compétentes puissent elles construire sans réellement une assurance continuer a vivre --N'est pas là un manque de contrôles des organismes nationaux ---Moi je dit bravo a cette femme courageuse mais qui mérite que sa société puisse continuer a faire vivre ses
Publié : il y a 9 mois
Il y a eu de nombreuses alertes concernant ces assureurs. J'étais chez SFS, dès que j'ai eu connaissance des problèmes qu'ils rencontraient (il y a environ 1 an), j'en suis partie pour aller chez un assureur historique.
Le problème c'est que l'on veut toujours regarder le chiffre en bas de la facture avant le bien-être de l'entreprise. Avec un assureur historique, la personne aurait pu aller discuter, trouver des solutions, avec SFS tout se faisait par téléphone.
Pour nous, l'assureur historique ne nous prends pas beaucoup plus cher, par contre si j'ai un problème, je peux débarquer dans son bureau ...
Publié : il y a 9 mois
Notre société était chez un LPS, non pas pour avoir de meilleur prix mais tout simplement parce qu'aucun assureur ''français'' ne voulait nous prendre. Nous avons même été radié de chez un gros assureur français en 2012 avec 0 sinistre... Nous avons toujours 0 sinistre en décennale depuis bientôt 11 ans et n'avons jamais perdu d'argent. Notre seul tort est d'être dans le domaine du solaire photovoltaïque. En 2018 nous avons fait environ 20 dossiers de demande d'assurance et aucun assureur français n'a daigné nous répondre même par la négative. Nous avons heureusement retrouvé un assureur en 2018, toujours pas français et avons même été content d'avoir une prime doublée... Malheureusement certains confrère n'ont pas eu notre chance et ont du aussi fermer leur boutique, non pas parce qu'ils perdaient de l'argent ou qu'ils faisaient du mauvais travail mais tout simplement parce qu'ils n'ont plus d'assurance décennale... Vous trouvez cela normal ?
Jean-Christophe LABERT
Gérant de LUMENSOL
Publié : il y a 9 mois
vous pouvez engager la RC de vos courtiers, ce sont eux qui se sont gavés sur votre dos sans faire le travail de conseil...et pour les garanties obligatoires, tous les constructeurs en délicatesse se sont jetés sur les LPS d'abord pour une question de coût mais comme pour le recel, les prix trop bas doivent mettre la puce à l'oreille...et quand les assureurs français refusent les risques en garantie obligatoire, il y a toujours le BCT...assez de désinformation en la matière...et sachez que les personnes physiques responsables de ces faillites montent de nouvelles boites pour faire la même chose et Bruxelles applaudit!
Publié : il y a 9 mois
Publié : il y a 8 mois
En voyant les commentaires, je peux signalé la détérioration de la qualité de la construction ce qui engendre une explosion des sinistres pour produire toujours moins cher. Concernant les coûts liés au norme, c'est blabla car le secteur est très standardisé.

Le problème est que la construction est très chère en FRANCE car ordonné par les banques qui sont ouvertement en conflit d'intérêt : ceux qui financent la construction sont les mêmes qui financent ceux qui achètent. Ajoutez à ça le peu de concurrence, tout le monde fini étranglé avec un prix immobiliers très cher...

On est le seul pays européen où ça se passe ainsi ( ah si UK, à voir après BREXIT ).

La crise du logement, ça fait 40ans que ça dure, politicien incapable
Répondre à ce sujet
Un CMiste fait les frais de la crise de l'assurance-construction
Menu
×