Un fichier de "mauvais payeurs" sème la discorde entre acteurs du Logement

par BATIACTU il y a 1 mois
RAPPORTS LOCATIFS. En annonçant la conception avancée d'un fichier d'incidents de paiement de loyers, qui aurait l'aval de la Cnil, la Fnaim s'est attirée les foudres des associations de locataires, mais également du ministre du Logement Julien Denormandie.
Lire l'article sur Batiactu
14 réponses à ce sujet
Publié : il y a 1 mois
Je plais celui qui aura une mauvaise passe dans sa vie il ne trouvera plus jamais de logement il restera toujours des traces quelque part. Les banques en sont déjà un exemple et l'informatique de nos jours garde des traces longtemps. Que va t-il se passer alors ? Je crains fortement que le flicage de nos jours enverra un bâton en retour avant peu, les prémices sont déjà visibles.
Il y a peut-être d'autres solution car la majorité des mauvais payeurs ont des aides (!)
ces aides il faudrait peut-être les virer directement au bailleur au lieu de les verser aux locataires !
Publié : il y a 1 mois
Ce n'est pas aux propriétaires bailleurs à assumer "les mauvaises passes dans la vie" des locataires. Il y aurait moins de problèmes, si les démarches pour expulser un "mauvais payeur" était plus faciles, et plus rapides. De ce fait, les locataires honnêtes ne subiraient pas les "excès de suspicion" de certains bailleurs.
Publié : il y a 1 mois
On parle beaucoup des locataires indélicats. Ils existent c'est vrai.
J'aimerais bien qu'on parle en équivalent des bailleurs voyous, ceux qui refusent abusivement de restituer les dépôts de garantie, ceux qui ne respectent pas les plafonds de loyers, ceux qui facturent des charges indues, ceux qui ....
A quand le fichier en libre accès à tous?
Publié : il y a 1 mois
Certes, celui qui connait "une mauvaise passe" dans sa vie ne doit pas être accablé mais secouru: mais il doit exister des services sociaux pour cela et ce ne doit pas être au bailleur de subir les conséquences de cet état de fait. Pour remettre sur le marché locatif des logements, il faut protéger les bailleurs des "mauvais payeurs institutionnels" qui ne paient jamais rien en entrant dans les. logements en payant le premier mois, puis ne paient plus rien pendant deux ou trois ans, le temps d'une décision (onéreuse) de justice d'expulsion, puis vont recommencer ailleurs. Ce n'est pas la majorité des cassais cela existe bel et bien.
Publié : il y a 1 mois
Et pourquoi ne pas répertorier aussi dans ce fichier les incidents de paiement auprès des bailleurs individuels, ça les sécuriserais, ils seraient alors plus enclins à louer. Cette plaie des loyers impayés et des dégradations sont les deux raisons qui font que des logements restent vides et que des bailleurs potentiels ne le deviennent pas. Couvrir ces deux risques serait le meilleur moyen de mettre des logements sur le marché.
Publié : il y a 1 mois
Pourquoi ne pas créer un fichier des "bons locataires", ceux qui ont produit de véritables fiches de paye, qui s'acquittent régulièrement de leurs loyers et qui ne dégradent pas les lieux loués ? Cela aboutirait exactement au même résultat : il suffirait de consulter le fichier pour obtenir le renseignement, mais ne mettrait pas "au pilori" ceux qui "trichent" , qui ne payent pas ou qui dégradent. Un fichier "positif" et non pas "négatif" et qui ne pourrait être attaqué comme ce projet l'est aujourd'hui.
Publié : il y a 1 mois
Cette idée de fichier "positif" mériterait effectivement d'être travaillée.
Dans le cas du fichier "négatif" il serait bon de dissocier l'incident de paiement ponctuel de la dégradation volontaire.
Publié : il y a 1 mois
Qu'est-ce qu'un mauvais payeur ? Ne faut-il pas commencer par comprendre pourquoi un locataire ne paye plus ? Une personne en situation de précarité sera-t-elle donnc doublement pénalisée de par sa situation ? Faire abruptement un fichier est de la discrimination inacceptable. Assez de flicage !
Publié : il y a 1 mois
Pour Patrice: Un mauvais payeur est un locataire qui est en retard dans le paiement de son loyer.
Ce retard met en difficulté le propriétaire bailleur qui paye les traites de remboursement de son emprunt et les charges. Un retard commence dès le lendemain de la date prévue au bail.
Tous ceux qui ne sont pas d'accord avec ma définition ont le droit de payer à la pl
Publié : il y a 1 mois
Pour Patrice: Un mauvais payeur est un locataire qui est en retard dans le paiement de son loyer.
Ce retard met en difficulté le propriétaire bailleur qui paye les traites de remboursement de son emprunt et les charges. Un retard commence dès le lendemain de la date prévue au bail.
Tous ceux qui ne sont pas d'accord avec ma définition ont le droit de payer à la place du locataire ou de se taire.
Publié : il y a 1 mois
Pour Isabelle: tout à fait d'accord pour le fichier positif.
Positif ou négatif, dans les deux cas restera à traiter ceux qui louent pour la première fois.
Je pense que pour mes prochains locataire, je leur demanderai les coordonnées de leur précédent bailleur.
Publié : il y a 1 mois
Sans aller jusqu'au mauvais payeur si on pouvait déjà savoir si le locataire qu'on a en face de soit ne vient pas de se faite expulser par huissier (donc la on est au dela du mauvais payeur) serait déjà une bonne chose.
La CAF est au courant de ça il suffirait que sur demande elle puisse divulguer cette information.
Nous avons eu le cas de locataires voyous qui nous ont produit des faux documents, il sont arrivés chez nous en sortant d'une expulsion précédente et sont partis aprés expulsion de chez nous chez un autre, etc.
Publié : il y a 1 mois
Bonjour M. Denormandie,
Mais oui, je suis tout à fait d'accord avec vous, et je vous invite à fortement motiver les locataires mauvais payeurs à régler leurs arriérés de loyers (en ce qui me concerne, 2 locataires en 6 ans, dont l'un a occasionné des dégradations inimaginables......et j'ai un crédit sur le dos)
Prenez donc votre bâton de pélerin, faites le tour de France pour aller leur donner un bon coup sur la tête et leur rappeler leur devoir de payer, et non pas seulement leurs droits de partir sans le faire.................Allez, SALUT....
Publié : il y a 1 mois
Le fichier positif peut sembler moins discriminant, mais c'est impossible à faire.
Un "bon locataire", c'est encore plus flou qu'un mauvais, et ils sont beaucoup plus nombreux. De plus, quid des gens qui entament leur première location ? ou des gens qu'on aura oublié de rajouter dans le fichier parce qu'il louait en direct à leur propriétaire sans passer par une agence ?

Ca fait beaucoup trop de monde pour être viable.
Répondre à ce sujet
Un fichier de "mauvais payeurs" sème la discorde entre acteurs du Logement
Menu
×