Un sénateur pointe du doigt le travail détaché en marché public

par BATIACTU il y a 5 mois
ENTREPRISES GÉNÉRALES. La sous-traitance de marchés publics à des entreprises européennes coûte cher aux TPE/PME et à l'État français, assure le sénateur du Doubs Martial Bourquin. Il appelle le Gouvernement à prendre ce problème à bras-le-corps.
Lire l'article sur Batiactu
10 réponses à ce sujet
Publié : il y a 5 mois
bonjour je trouve que cette mesure serait légitime afin de garantir du travail au TPE/PME française .
sinon très rapidement nous allons devoir parler polonais ou autres langues afin de suivre nos travaux régionaux .Le prix ne doit en aucun cas être le critère de sélection mais le mieux disant et la proximité de l'entreprise doit être un critère de sélection bonne journée à tous
Publié : il y a 5 mois
"Enfin, en matière d'offres anormalement basses, l'acteur public a visiblement des outils à disposition".
Lesquels SVP ?
Publié : il y a 5 mois
Tiens, il y en a qui se réveille après des années de sieste...
Le gouvernement, surtout celui actuel ! ne changera surement rien : il est le soutien le plus fanatique à l'Union Européenne et à ses règles qui imposent la libre circulation (de biens et des personnes) pour que les quelques puissances ultra-riches mondialistes puissent prospérer avec leur business qui n'a jamais été aussi enrichissant (pour eux, pas pour nous, ne pas confondre).
Publié : il y a 5 mois
Enfin quelqu'un qui réagit mais il faudrait aussi qu'il n'oublie pas que l'état, les départements et les régions sont ceux qui font battre le plus les entreprises en concurrence donc sur les très gros chantiers, ils n'ont pas d'autre choix que de faire appel à des travailleurs détachés et pendant ce temps là en France on préfère payer les gens à ne rien faire. Vives les politiques
Publié : il y a 5 mois
Vous voulez travailler avec des entreprises locales, c'est bien. Alors achetez le "vrai" prix. Et oui c'est plus cher que ce qu'on vous vend avec du travail détaché...
Publié : il y a 5 mois
le problème ne viendrait il pas du niveau de salaire en France ? plus on augmente les salaires plus les produits ou travailleurs étrangers deviennent attrayants. . et plus on renchérit les produits français en augmentant les taxes pour assurer le salaire des "laissés pour compte" par ce cout élevé (chomeurs...rsa..emplois plus ou moins fictifs créés pour diminuer le nombre des premiers... )
Publié : il y a 5 mois
le problème n'est pas l'Europe, le problème c'est le France avec son modèle économique et social complètement dépassé.
Système qui ponctionne 50 % des salaires pour redistribuer au plus nécessiteux pour palier à une crise économique qui dure depuis plus 35 ans sans aucun résultat.
Ce système infernal ou plus ont prend en charge la moindre défaillance financière d'un individu, plus le cout horaire d'un salarié augmente ( sans que le pouvoir d'achat de celui-ci n'augmente) et plus ce cout horaire est difficile à vendre sur le marché. Résultat, le travail détaché prend la part belle, crée du chômage en France au lieu de créer de la croissance, fait perdre nos savoir faire sur le territoire et berce nos jeunes dans un système de prise en charge sociale plus confortable que de travailler dans le BTP par tous les temps pour une rémunération à peine plus élevée que les aides sociales.
Ce système est complètement à revoir, cela prendra beaucoup de temps car c'est le système économique d'une société qu'il faut changer et qui tient d'or et déjà fermement à ses acquis !!!
Publié : il y a 5 mois
L'article aborde 2 thèmes : le coût du travail détaché et la gestion des marchés publics de travaux.
Pour le travail détaché, il faut faire en sorte que le coût d'un travailleur détaché soit le même que celui d'un travailleur local. Ça sera un combat pour les députés européens. Aujourd'hui, le salaire doit déjà être le même, il faut que demain les charges sociales soient les mêmes aussi.
Pour les marchés publics, il faut être attentif à ne pas entraver la libre concurrence. Mais l'acheteur public a à sa disposition un certain nombre d'outils, et en particulier parmi les clauses sociales et environnementales, qui permettent de cadrer les marchés et éventuellement orienté le choix des attributaires vers des PME nationales, voire locales. Après, ça nécessite une maîtrise d'ouvrage plus attentive et plus concernée par l'efficience des investissements.
Publié : il y a 5 mois
Bonjour, la transition énergétique devient de en plus politique, zéro carbone n'est pas bon. je rappellerais que les plantes ont besoin de carbone pour vivre, il est nécessaire de faire un bon équilibre entre politique et scientifique. une étude HARVARD défini les méfaits de l'éolien face au réchauffement climatique. reprenez les conclusion de François Gervais sur le carbone. Tous cela pour vous dire que c'est celui qui crie le plus fort qui à raison. on nous parte de RE2020 il faudrait d'abord corriger la RT 2012 où nous trouvons plus de 90 incohérences. à aujourd'hui nous construisons des cocotes minutes avec une réglementation sur ventilation de 1978!
Michel Ducet Vice Président AICVF BFC
Publié : il y a 5 mois
Et si, le problème c'est bien l'Union Européenne (pas l'Europe en tant que telle, c'est simplement un des 5 continents), qui négocie des traités internationaux, qui instaure des déréglementations des Pays membres, etc. pour favoriser le business des grands groupes mondiaux ("le monde de la Finance"), dont personne ici ne fait partie, je présume.
Ne pas oublier que les règles de l'Union Européenne s'imposent à tous les pays membres, elles sont prioritaires sur les quelques lois nationales qui nous restent.
Je demande à tous d'ouvrir les yeux et de prendre conscience de la réalité !
Répondre à ce sujet
Un sénateur pointe du doigt le travail détaché en marché public
Menu
×