Usage et confort, les grands enjeux de la future Réglementation Environnementale

par BATIACTU il y a 1 semaine
RBR 2020. La prise en compte des usages et du confort d'un bâtiment est une question cruciale sur laquelle planchent les membres d'un groupe de travail "Réflexion Bâtiment Responsable 2020-2050" piloté par Christian Cleret et Alain Maugard. Ils publient une note qui contient des idées directrices pouvant servir à l'élaboration de la future réglementation.
Lire l'article sur Batiactu
8 réponses à ce sujet
Publié : il y a 1 mois
ben un peu facile de mettre le résultat négatif de maisons BBC, sur le compte des habitants, celà pourrait aussi vouloir dire que le professionnel n'a rien expliqué à ces personnes, ou qu'il y a des ratés dans les travaux
Publié : il y a 1 mois
Qu'est-ce que c'est que ce truc de vouloir augmenter le confort d'été en rajoutant systématiquement une clim à la conception.......bonjour l'empreinte carbone alors qu'il suffit de remplacer les matériaux d'origine pétrolifère le plus souvent utilisés (style laine de roche ou de verre à 25 kg/m3) par des matériaux naturels genre laine de bois à 55 kg/m3 ou paille à 80kg/m3 minimum .....Quel est le poids des lobbys de l'industrie pétrolière dans de telles propositions ?
Un peu de bon sens merde,
Publié : il y a 1 mois
Et en quoi le bois le bois serait-il un pb pour l'acoustique. Il en est un si on utilise des matériaux de merde comme ceux cités précédemment. Une maison en ossature bois isolée en bottes de paille d'une densité comprise entre 80 et 120m3 sera toujours beaucoup moins sonore que n'importe quelle maison en parpaings gavées de polystyrène ou de laine de verre.....et je vous parle pas de la qualité de l'air intérieure....
Publié : il y a 1 mois
A l'heure du durable et du naturel, plutôt que d'accroitre les solutions électroniques, électriques et mécaniques pour régler le confort intérieur, on devrait plutôt rechercher les solutions dans la composition du bâti seul (architecture, mur, cloisons, plafond, plancher, baies). Il est possible d'obtenir ainsi toutes les performances souhaitées, de façon durable et sans coût d'entretien.
Sinon, on finira par exiger un diplôme d'ingénieur en utilisation d'habitat pour chaque acquéreur ou locataire, avant la remise de clés des logements.
Publié : il y a 1 semaine
C'est consternant de voire la légèreté des réflexions.
on a chaud on met une clim, on a froid on met une chaudière gaz
il faudrait que ces "personnes" prennent un cours de bio-mimétisme.
Si l'on sait observer la nature, le comportement des isolants, la courbe solaire (infrarouges) et les gérer correctement on peut se passer de clim et de chauffage. cela a deux impacts
1 réduire le réchauffement climatique (car aujourd'hui on est sur une exponentielle de croissance il est urgent d'agir)
2 réduire le coût de la construction
Notre dernière réalisation prix de revient 1400 euros TTC/m²
TIC 21/26
Consommation d'énergie de chauffage annuel pour 100m² 25 euros soit 2.1KWh/m² an
Et non c'est pas dur rêve ni de l'utopie mais du bon sens et le fruit de réflexions
vous pouvez voire cette maison elle est a Niort elle est bien réelle
il suffit de faire travailler ses neurones et de respecter la Charte OZE ( objectif Zéro énergie)
Publié : il y a 1 semaine
Bonjour,

Ce serait dommage de donner les pleins pouvoirs aux industriels des matériaux.
Je pense que le principe fondamental pour l'économie d'énergie et le développement durable tient dans les matériaux. La conception de l'enveloppe, géométrie et matériaux, doit être le plus simple et le plus naturelle possible. J'ai en projet de construire une maison en bois et isolée en paille sur les six faces. je l'ai simplifiée au maximum en fonction du terrain. je souhaite utiliser le solaire thermique pour le chauffage et l'eau sanitaire en autoconstruction.
M DENIEUL, j'aimerais connaitre l'adresse de votre maison à Niort et votre point de vue sur la paille comme isolant. Merci
Publié : il y a 1 semaine
Quand on parcoure cet article on à l'impression que l'assistanat propre à l'URSS dans ses meilleurs jours est directement appliqué en France, vous savez cette illustre période ou l'Etat se mêlait de tout jusqu'à provoquer la famine dans le pays !
Au regard de la situation en France on en est plus très loin, juste encore quelques usines qui ferment et c'est bien, les impôts à la source, des compteurs intelligents partout, des péages à l'entrée de villes, etc. tout est piller à la base il ne reste plus rien, si peut-être aller camper dans les bâtiments publics histoire de se chauffer un peu.
Quelle Médiocrité cette France
Publié : il y a 1 semaine
Pour Michel Pelletier
mon mail patrick.denieul@aerebat.fr
vous trouverez mon tel et je vous dirais tout
Amicalement
Répondez à ce sujet
Usage et confort, les grands enjeux de la future Réglementation Environnementale
Menu
×