Utiliser les eaux pluviales

par Léo Martin il y a 2 ans
Bonjour,

Dans un cadre environnemental, de nombreux clients cherchent désormais à récupérer leurs eaux de pluie. Bien sûr, le coup de la citerne pour arroser le jardin est relativement simple et déjà économique.

Mais qu'est-ce que vous pensez que je pourrais leur proposer en complément qui reste rentable ?

Je vous en remercie d'avance.
9 réponses à ce sujet
Lancer un nouveau sujet
Publié : il y a 2 ans
Bonjour,

Il faut déjà différencier les eaux de pluie et les eaux de ruissellement.

Pour ce qui concerne les eaux de pluie, elles peuvent en effet être facilement récupérées pour une utilisation comme arrosage, pour un jardin, pour un lavage de voiture, voire pour compléter le niveau d’une piscine, et n’ont pas besoin d’un traitement spécifique.

Elles peuvent alors être collectées depuis la toiture, avec une cuve et ce sont en effet les utilisations les plus courantes.
Publié : il y a 2 ans
Bonjour,

On peut ajouter qu’il est assez simple d’utiliser cette eau de pluie pour des WC, qui représentent déjà une belle consommation d’eau dans un ménage, pour du nettoyage de sols ou, éventuellement, pour un lave-linge.

Pour une utilisation plus conséquente de cette eau pluviale, il faudra en passer par un système plus complet de filtration, de pompe et de distribution indépendante de votre alimentation en eau potable.

Il vous en coûtera alors, pas loin de 10.000 euros pour une installation vraiment complète et efficace, cuve comprise, sans oublier de placer un trop-plein si vous ne voulez pas avoir de problème le jour d’un fort orage.

Inversement, en période de sécheresse, vous pouvez prévoir un remplissage par le réseau d’alimentation en eau potable pour ne pas vous retrouver en panne de WC.

Et, attention, ne pas prévoir cette eau de pluie pour tout ce qui concerne l’alimentation, elle n’est absolument pas potable.
Publié : il y a 2 ans
Merci,

En tout cas, en dehors de l’utilisation simple dans le jardin et le lavage des véhicules, je ne suis pas sûr qu’une installation trop complexe soit rentable, surtout du fait de ce double réseau obligatoire à cause de l’eau potable.
Publié : il y a 2 ans
Il y a la loi que toute entreprise doit respecter, mais il y a aussi le bon sens. L'eau en réseau n'est pas toujours de meilleur qualité que l'eau pluviale et quand aux filtres, dans la durée, leur efficacité est relative. Si on ne peut effectivement pas recommander l'eau pluviale pour la consommation humaine, elle est très suffisante pour le reste : lavage des voitures, jardins, WC, machines à laver. ..Soit 90 %de la consommation d'un ménage
Publié : il y a 2 ans
Bonjour.

Dans le cas d'une habitation individuelle avec jardin, il semble qu'environ la moité de la consommation d'eau ne nécessite pas une qualité "potable" du f

Une étude économique est à réaliser pour savoir si c'est rentable. Mais au delà d'un retour sur investissement, il y a l'aspect écologique qui peut primer.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31481
Publié : il y a 2 ans
Je reprend le texte précédent du fait d'une mise en ligne inopinée, avant la fin de rédaction.

Dans le cas d'une habitation individuelle avec jardin, il semble qu'environ la moité de la consommation d'eau ne nécessite pas une qualité "potable" principalement du fait de l'arrosage, des WC et du lavage du linge.

Une étude économique est à réaliser pour savoir si c'est rentable. Mais au delà d'un retour sur investissement, il y a l'aspect écologique qui peut primer. le taux de TVA est de 10% en 2017 mais il n'y a pas d'aide national


https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31481
Publié : il y a 2 ans
Je reprends de nouveau le texte précédent du fait d'une mise en ligne inopinée, avant la fin de rédaction, due à un problème de clavier.

Dans le cas d'une habitation individuelle avec jardin, il semble qu'environ la moité de la consommation d'eau ne nécessite pas une qualité "potable" principalement du fait de l'arrosage, des WC et du lavage du linge, sans compter une éventuelle piscine.

Une étude économique est à réaliser pour savoir si c'est rentable (pluviométrie du lieu, creusement d'une fosse de citerne, pompe et séparation des réseaux, sécurisation/risques de contamination du réseau d'eau potable, etc). Mais au-delà d'un retour sur investissement, il y a l'aspect écologique qui peut primer ainsi que l'absence d'entartrement et pour la collectivité, un moindre engorgement en cas de fortes pluies.

En cas d'installation par une entreprise, le taux de TVA est de 10% en 2017. Il n'existerait pas de subvention au niveau national mais elle peut exister localement.

Les équipements de récupération et de traitement des eaux pluviales ne sont pas concernés par le CITE 2017.

Les réseaux doivent être parfaitement séparés et identifiables par un intervenant extérieur. La facilité de maintenance des filtres et accessoires ne doit pas être négligée afin de limiter son coût annuel. Un carnet de suivi doit être disponible lors d'un contrôle.

Enfin, si on rejette dans le réseau d'assainissement collectif, cette eau ne " contient " pas de taxe à l'origine.

Il vaudra mieux se renseigner auprès du service délégataire de l'assainissement pour l'application d'une redevance (forfaitaire ou par compteur qui ne devrait pas quantifier la partie arrosage contrairement au compteur général)

En revanche, vous rejetez moins d'eau de pluie dans l'autre réseau.

Une déclaration du système doit être faite en mairie.

Lire les informations sur le site officiel

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31481

Un retour d'expérience ici : www.eaudanslaville.fr/IMG/pdf/recuperation-OARENE-CSTB.pdf

Cordialement
Publié : il y a 2 ans
Bonjour Alain,

Bien qu'accouché difficilement (le matériel est effectivement, parfois, capricieux), votre réponse très complète me pousse à me pencher un peu plus sur cette possibilité qui, il y a encore quelques jours, me semblait peut-être trop onéreuse en termes d'investissement pour pouvoir être réellement intéressante.

Merci à vous donc !
Publié : il y a 2 ans
Bonjour à tous,

Je peux donner une réponse parfaitement étayée à tous ceux qui se pose la question de la rentabilité d'une telle installation car j'ai parfois des clients qui sont un peu écolos et qui veulent surtout sauver la planète.

Exemple : installation réalisée en 2012 sur une maison individuelle neuve dont la famille est composée de 4 personnes, cuve de récupération des eaux de pluie d'une capacité de 5000 litres raccordée sur les 2 WC et la machine à laver. le volume d'eau récupéré est de l'ordre de 50m3. Il y a aucune taxes à reverser à la compagnie des eaux (Véolia) car l'installation est dans une commune non équipée d'un tout-à-l'égout. Le prix du m3 d'eau facturé par Véolia est de 1€20 ce qui veut dire que l'économie réalisée est de 60€uros par an. Vous pouvez faire le calcul immédiatement pour voir qu'il vous faudra 83 ans pour amortir votre installation. Vous n'en verrez donc jamais le terme. Mais vous aurez peut-être la satisfaction de penser que grâce à votre effort financier vous aurez contribué à économiser un peu d'eau pour les autres.

Bonne réflexion.
Répondre à ce sujet
Utiliser les eaux pluviales
Menu
×